7 avantages d’être chrétien

7 avantages d’être chrétien

Ecrit par: Brian Janz | Publié: vendredi 28 mars 2014

On peut avoir parfois l’impression que les non-chrétiens ont la partie belle. Mais voici sept avantages irremplaçables qu’obtiennent uniquement ceux qui ont tout abandonné et ont décidé de vivre pour Dieu.

Le prix à payer pour être chrétien peut sembler très élevé. Jésus dit clairement que si quelqu’un veut le suivre, il faut qu’il donne sa propre vie. C’est parfois difficile, surtout quand on ne voit pas d’avantages immédiats. Mais il n’y a que des avantages à être chrétien. C’est une vie pleine d’avantages ! Voici 7 bonnes raisons – parmi beaucoup d’autres – de tout abandonner et de vivre pour Christ. 

1 – Avoir une relation personnelle avec Jésus-Christ

Jésus-Christ – un ami pour la vie. Représente-toi ce que c’est d’avoir un ami et un compagnon pour la vie, un mentor, un précepteur, un modèle et une aide dans toutes les circonstances de la vie. Jésus est une telle personne pour nous. Il a été tenté en tout comme nous, mais il a vaincu tout le péché, si bien que quoi qu’il nous arrive, Jésus peut se reconnaître dans nos circonstances et nous aider à les traverser !

C’est une personne avec qui nous pouvons parler de n’importe de quoi à n’importe moment de la journée ou de la nuit. Il est toujours là, quoi qu’il arrive, et il est toujours en mesure de nous aider. Jésus est une personne à qui nous pouvons nous adresser en disant : « Aide-moi, je me débats avec des péchés, je ne sais pas quoi faire. » Et Jésus répond : « Je le sais, j’ai aussi été tenté, mais j’ai remporté la victoire. Laisse-moi te montrer comment. Laisse-moi te fortifier. »

Il ne nous abandonnera jamais. Le monde peut nous paraître immense et effrayant, les situations difficiles peuvent s’accumuler, nous pouvons nous sentir froids et seuls, mais Jésus est à notre disposition, ami personnel, mentor et aide pour la vie. Que pouvons-nous souhaiter de plus ?

2 – Reçois le Saint-Esprit comme aide et comme compagnon dans la vie 

« Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. » Jn. 16,13.

Le Saint-Esprit a été envoyé du ciel pour nous guider par sa présence et pour être une force dans nos vies. Il nous conduit en toutes choses, c’est une aide quoi qu’il arrive. Il nous montre nos péchés, et ce que nous devons faire pour les vaincre, et il nous donne aussi la force pour le faire ! C’est une force motrice, un moteur qui nous pousse vers l’avant et nous donne de la force lorsque nous sommes impuissants.

Le Saint-Esprit est une force motrice, un moteur qui nous pousse vers l’avant et nous donne de la force lorsque nous sommes impuissants. 

« De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables. » Ro. 8, 26.

Représente-toi ce que c’est d’avoir une telle aide dans nos vies ! Le Saint-Esprit nous aide dans nos faiblesses et intercède pour nous. Que pouvons-nous souhaiter de plus ? Si Jésus est notre tête et que le Saint-Esprit est dans nos cœurs, rien ne peut nous empêcher de vivre entièrement selon la volonté de Dieu et de devenir une personne entièrement et irrémédiablement heureuse. Non seulement nous devenons heureux nous-mêmes, mais nous devenons aussi une bénédiction et une aide pour les autres. Et si nous faisons cela, nous pouvons apporter notre contribution pour que le monde devienne un meilleur lieu de vie.

3 – Obtenir la victoire sur le péché et tout ce qui te rends malheureux 

Toute la misère du monde est le résultat du péché. En tant que chrétiens, nous sommes appelés à obtenir la victoire sur tout péché conscient. Autrement dit, nous pouvons être affranchis de tout ce qui nous rend malheureux ! 

Nous pouvons être affranchis de tout ce qui nous rend malheureux !

L’impatience, la colère, la convoitise, la jalousie – tout cela est affreux à supporter. Si tu vis selon ton péché, c’est comme si tu voulais attraper le vent, cela te laisse vide et malheureux et crée une aspiration jamais satisfaite. Tu cherches à satisfaire tes convoitises et il te semble que c’est immédiatement à ta portée, mais tu ne seras jamais satisfait.

Lorsque tu obtiens la victoire sur le péché, tu trouves la joie. Une joie parfaite et céleste qui ne te laissera pas un sentiment de vide et de misère. Le péché peut te rendre heureux pour un petit moment, mais la jouissance passagère du péché n’est rien par rapport à la joie que tu obtiens en vivant une vie de victoire.

Dieu est plein de sollicitude. Il veut que nous ayons une joie vraie et durable tout au long de notre vie. Jésus a frayé une route pour nous, pour que nous soyons libérés de tout le péché qui habite dans notre nature, de tout ce qui nous rend malheureux. Nous n’avons aucune raison de continuer à être insatisfaits ! Un chrétien peut traverser toutes sortes de situations difficiles, mais au milieu de tout cela il peut être vraiment entièrement heureux.

4 – Toucher de ses mains les vertus de Christ et être transformés à son image

Jésus a vécu sa vie dans la victoire sur tout péché. Il était libre et pouvait bénir les hommes en toutes choses, car il n’avait pas de péché sur la conscience. Tout égoïsme, les exigences envers les autres, l’orgueil, l’envie, la convoitise, et toute autre forme de péché qui crée des obstacles, tout cela Jésus l’a vaincu.  

Nous sommes appelés à vivre cette vie de victoire, exactement comme Jésus.

Nous sommes appelés à vivre cette vie de victoire, exactement comme Jésus, et à mesure que nous sommes affranchis du péché, nous sommes de plus en plus transformés à l’image de Jésus-Christ. 

« Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n’est pas contre ces choses. » Ga. 5, 22.Quand nous laissons le Saint-Esprit entrer dans nos cœurs et que nous commençons à suivre Jésus en ayant la victoire sur le péché, nous commençons à toucher de nos mains le fruit de l’Esprit. Imagine-toi ! Pouvoir être toujours bon, heureux et pacifique au lieu d’être égoïste, orgueilleux, soucieux ou en colère. Quelle bénédiction nous pouvons alors être pour les autres !

A mesure que nous devenons de plus en plus semblables à Christ, notre capacité de bénir et de servir les autres augmente. Non seulement le christianisme nous rend heureux, mais grâce à lui, nous rendons heureux ceux qui nous entourent et cela nous mène à la vraie joie.

5 – Le bonheur dans la vie terrestre  

On rencontre partout des gens qui cherchent la recette qui procure une vie heureuse. C’est un but universel, mais très peu nombreux sont ceux qui ont trouvé ce qui permet d’être toujours joyeux, quoi qu’il arrive, à chaque seconde, chaque jour de l’année. Non seulement c’est possible pour nous en tant que chrétiens, mais c’est quelque chose qui nous a été promis !

« Car je connais les projets que j’ai pour formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. » Jérémie 29, 11.

Cela n’a jamais été le dessein de Dieu que nous soyons misérables sur la terre pendant quatre-vingts ans et que le bonheur ne commence que lorsque nous irons au ciel. Dieu a des pensées de paix avec nous – il veut que nous soyons heureux maintenant ! Et aussi longtemps que ce que nous voulons est en accord avec ce que Dieu veut, il va de soi que cela se produit.

Une vie pleine de joie – est-ce que ça n’est pas une raison d’être chrétien ? Est-ce que ça ne serait pas formidable d’avoir une vie uniquement remplie de joie et de paix ?

Être chrétien, c’est avoir une joie abondante dans toutes nos afflictions !  

« Je suis rempli de consolation, je suis comblé de joie au milieu de toutes nos tribulations. » 2 Co. 7, 4. Être chrétien, c’est avoir une joie abondante dans toutes nos afflictions ! Il est facile d’être joyeux quand tout va bien dans la vie, mais être chrétien signifie qu’on est joyeux même lorsque les choses semblent être contre nous. 

6 – Paix et repos – une vie sans peur

« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » Ro. 8, 28.

Le monde est plein de dangers. Catastrophes naturelles, incertitude économique, crises économiques – comment peut-on trouver du repos à une époque aussi agitée ?

Mais il est écrit que « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu ». Cela signifie que Dieu prend soin de ses enfants, quoi qu’il arrive dans le monde. Quelles que soient les circonstances, qu’il s’agisse de récessions économiques, d’ouragans, de corruption, de réchauffement climatique, ou quoi que ce soit d’autre que nous puissions rencontrer sur notre chemin, Dieu prendra soin de nous. Nous sommes au nombre de ceux qui aiment Dieu. Rien ne peut nous arriver qui ne serve pas à notre bien absolu.

Un chrétien peut traverser la vie sans même avoir à se faire du souci pour quoi que ce soit ! Que nous soyons capables de le voir ou non, que nous connaissions le résultat final ou non, ou même si nous ne pouvons pas imaginer ce qui va advenir, nous pouvons vivre sans aucun stress ni aucune peur, sachant que Dieu a disposé toute notre vie pour le mieux, du début à la fin.

Cela ne veut pas dire que tout se passera comme nous le voulons ou pour notre « bien » tel que nous nous l’imaginons. Cela signifie que Dieu dispose tout pour nous rendre heureux à long terme. Il permet que nous traversions des épreuves qui – si nous les prenons de la bonne manière – nous donnent des possibilités de faire mourir notre péché et de connaître de plus en plus de joie. Est-ce que ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour nous ?

7 – La vie dans l’éternité en tant qu’épouse de Jésus  

Tu peux aller où tu veux ou parler avec qui tu veux, partout on considère que la mort la plus grande inconnue dans la vie. La peur de la mort peut créer beaucoup de soucis et de peur dans la vie d’un homme. Mais en tant que chrétiens, nous pouvons traverser la vie en sachant exactement ce qui arrivera quand nous mourrons.
Nous aurons une vie éternelle dans le ciel, dans la paix et la joie comme épouse de Jésus ! Jésus a dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. » Jn. 11, 25-26.

« Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, et le soleil ne les frappera point, ni aucune chaleur. Car l’agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. » Ap. 7, 16-17.

Une vie éternelle dans le ciel sans faim ni soif, sans larme, que peut-il y avoir de mieux que cela ? Personne ne peut dire non à une telle vie ! Est-ce que ce n’est pas cela que chacun souhaite au plus profond de lui-même ? Une vie éternelle sans souffrance. Le prix à payer est de donner notre vie ici sur la terre en faisant mourir le péché, exactement comme Jésus l’a fait, et en ne vivant que selon la volonté de Dieu.

Quand la récompense est aussi grande, le prix à payer en contrepartie est insignifiant. 

Quand la récompense est aussi grande, le prix à payer en contrepartie est insignifiant. Dieu nous donne tout ce que nous pouvons souhaiter ou dont nous pouvons avoir besoin. Lui seul voit clairement comment nous devons vivre notre vie. Il a préparé pour nous la vie parfaite et si nous sommes obéissants à 100% par rapport à ce qu’il nous met à cœur, cette vie nous mènera à une joie parfaite. Nous aurons la force de traverser la vie sans être jamais malheureux, et cette vie heureuse dans la liberté continuera dans l’éternité !