La prison de Robben Island près de Cape Town, où Nelson Mandela a été emprisonné durant presque 30 ans.
La prison de Robben Island près de Cape Town, où Nelson Mandela a été emprisonné durant presque 30 ans.

As-tu fait comme Mandela ?

Ecrit par: Trond Eivind Johnsen | Publié: lundi 9 janvier 2012

Apartheid

  • Le mot vient de l'afrikaans, et signifie "séparation".
  • Politique rasciste et ségrégation raciale en Afrique du Sud de 1948 à 1994.
  • La majorité noire avait perdu de nombreux droits dans les domaines de l'éducation, la santé et les différents services publics.
  • Manifestation en masse de la population noire.
  • A pris fin en 1994, lorsque Nelson Mandela est venu au pouvoir.

Combien de fois, durant l’année passée, as-tu fait comme Nelson Mandela ?

Nelson Mandela est certainement l’une des personnalités les plus admirées de notre temps. Qui ne voudrait pas savoir quel était le fond de sa pensée quand il a décidé de pardonner aux Afrikaners de lui avoir fait passer la majeure partie de sa vie en prison et d’avoir vécu une vie entière dans la discrimination ? Car tu as peut-être toi-même connu des situations où tu as dû choisir si tu voulais pardonner ou non. As-tu choisi comme Mandela ?

Car tu as peut-être toi-même connu des situations où tu as dû choisir si tu voulais pardonner ou non.

Que s’est-il passé en Afrique du Sud à l’époque ?

Tous ceux qui visitent l’Afrique du Sud aujourd’hui admirent son fabuleux melting-pot coloré qui attirent des millions de touristes chaque année, et en 2010, le pays a accueilli l’évènement sportif le plus regardé au monde, la Coupe du Monde de Football. Mais le pays avait un tout autre visage sous le gouvernement qui pratiquait l’apartheid et a régné de 1948 jusqu’à sa chute en 1994.

Nelson Mandela est né en Afrique du Sud à une époque où le pays était ravagé par la grippe espagnole et où le mot « apartheid » n’avait de signification que pour ceux qui comprenait l’afrikaans. Le racisme sévissait déjà en 1918, mais les choses se sont aggravées, et durant les années 40, 50 et 60, le pays a été soumis à une politique de ségrégation raciale où la majorité noire a perdu de nombreux droits fondamentaux dans le domaine de l’éducation, de la santé et des services publics. Mandela est rapidement devenu célèbre en tant qu’opposant politique au régime des Blancs. Cela suffisait à l’époque pour envoyer un homme en prison à perpétuité. C’est ce qui est arrivé à Mandela.

"Je savais que si je ne laissais pas l’amertume et la haine derrière moi, je continuerais à être en prison."

L’apartheid a duré 46 ans sous 7 présidents blancs. Le dernier, Frederik Wilhem de Klerk, a été l’homme qui a fait le premier pas vers une réconciliation entre les blancs et les noirs. En 1990, il a levé les interdictions sur les organisations anti-apartheid et fait sortir Mandela de prison.

Les attentes envers cet activiste légendaire qu’était Nelson Mandela étaient très grandes, mais sa tactique en a surpris beaucoup. N’aurait-il pas fallu qu’il se venge ? N’aurait-il pas été juste d’exiger œil pour œil, dent pour dent ? Mandela a écrit lui-même ce qu’il pensait : « Au moment où j’ai passé la porte qui me redonnait ma liberté, je savais que si je ne laissais pas l’amertume et la haine derrière moi, je continuerais à être en prison. »

Qu’est-ce que Mandela a fait de juste ?

Mandela, le bâtisseur d’une nation, a eu un rêve plus grand qu’une douce vengeance, et il a compris quel moyen il devait utiliser pour atteindre son but.     « S’il y a des rêves à propos d’une belle Afrique du Sud, il y aura aussi des chemins pour y parvenir. Deux de ces chemins peuvent être appelés ‘bonté’ et ‘pardon’. »

L’histoire du monde n’est pas terminée, et on a toujours besoin de personnes comme Mandela, qui sont au bon endroit au bon moment et qui font les bons choix. Pourtant, peu d’entre nous auront un rôle aussi important que lui dans les livres d’histoire. Mais pouvons-nous vraiment apprendre quelque chose de Mandela ?

« Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi »

Les lois de la vie sont aussi valables que les lois naturelles. Peut-être que ce sont certaines de ces lois qui ont rendu Mandela capable d’accomplir tant de choses ? Dans Ma. 6, 14, il y a une de ces lois de vie : « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi » ; une autre de ces lois se trouve dans Ja.2, 13 : « …car le jugement est sans miséricorde pour qui n'a pas fait miséricorde. La miséricorde triomphe du jugement. » Et la plus importante est peut-être dans Luc 14, 11 : « Car quiconque s'élève sera abaissé, et quiconque s'abaisse sera élevé. ». Le jour où Mandela a laissé la haine et l’amertume dans la prison, il a choisi de ne pas se placer au-dessus de ses anciens ennemis. Il a compris qu’en les considérant comme des citoyens ordinaires et des êtres humains comme lui, il parviendrait à de biens meilleurs résultats.

Johan O.Smith a écrit en 1905 à son frère nouveau converti en l’exhortant à utiliser la bonté comme moyen pour gagner les âmes. Il se référait à un passage de Proverbes 25, 21-22 : « Si ton ennemi a faim, donne-lui du pain à manger; S'il a soif, donne-lui de l'eau à boire. Car ce sont des charbons ardents que tu amasses sur sa tête, Et l'Éternel te récompensera. »
La leçon de choses que Mandela a donnée sur la scène internationale peut être comparée à cette technique de combat biblique : il a choisi de vaincre le mal par le bien ! (Ro. 12, 21)

Ce n’est pas une mauvaise idée d’établir un parallèle entre ces lois de vie et l’une des injonctions de Mandela : « Nous devons utiliser notre temps intelligemment et toujours comprendre que le temps est mûr pour faire ce qui est juste. »