Est-ce que les chrétiens ne sont pas supposés suivre Christ ?

Est-ce que les chrétiens ne sont pas supposés suivre Christ ?

Ecrit par: Milenko van der Staal | Publié: mardi 10 novembre 2015

Le mot "chrétien" ne signifie pas "admirateur de Christ" ni "bénéficiaire de la bénédiction de Christ" et encore moins "quelqu’un qui croit en Christ". "Chrétien" signifie "imitateur de Christ".

Jésus est devenu un homme et nous a laissé un exemple.

"Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, Lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude" 1 Pierre 2:21-22.

Comment se peut-il que nous, des êtres humains, nous soyons censés suivre Christ, le Fils de Dieu ? Nous comprenons que Jésus n'aurait pu être un exemple pour personne s’il était resté au ciel. Il ne l'aurait pas été non plus s’il avait vécu sur terre de façon surnaturelle avec des privilèges particuliers. Jésus a abandonné le fait d'être égal à Dieu et il est devenu un homme comme nous à tous égards (Philippiens 2, 5-8). Il préférait lui-même s'appeler le "Fils de l'Homme". Il a hérité de la nature humaine (ou "la chair") de sa mère Marie, avec toutes ses faiblesses, et il a été tenté en tout point comme nous. Sans commettre de péché. Pas une seule fois !

"Chrétien" signifie "imitateur de Christ"

Dans Hébreux 2, 17-18 il est écrit : "En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères... car, ayant été tenté lui-même dans ce qu'il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés." Autrement dit, il a fait tout cela pour secourir ceux qui ont la même chair et le même sang que lui. Ceux qui veulent le suivre – les Chrétiens

Tout le monde est sous le joug du péché, et nous avons tous transgressé la volonté de Dieu dans nos vies. Même les "meilleurs" d'entre nous, s’ils sont sincères, sont obligés d’admettre que nous sommes des pécheurs. Prenons le domaine des pensées par exemple. Est-ce qu'elles sont toujours aussi pures et nobles, pleines d'amour et de pardon qu'on voudrait le faire croire ? Est-ce que toutes tes paroles sont une bénédiction, et toutes tes actions sont-elles dépourvues d'égoïsme ? Est-ce que nous suivons réellement les traces de Jésus ?

La mort de la croix

Dans Philippiens 2, il est dit de Jésus qu'il a paru comme un simple homme, qu'il s'est humilié lui-même et qu'il s'est rendu obéissant jusqu'à la mort. S'humilier soi-même – qu'est-ce que cela signifie ? Pour Jésus cela signifiait que dans chaque situation où il était tenté, il disait toujours : « Seigneur, que ta volonté soit faite et non la mienne. » Cela signifie qu'il ne s'est pas permis d’avoir des pensées critiques sur les autres. Il n'a cédé ni à la colère, ni au découragement, ni à l'impatience ni à aucun autre péché auquel il était tenté.

En d'autres termes, la vie propre de Jésus – le péché dans sa chair – devait mourir. C'est aussi pour cela qu'il a dit : « Puis il dit à tous: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera. » (Luc 9, 23-24). Pourquoi pose-t-il cette condition à ceux qui voulaient le suivre ? C'est parce qu'il est lui-même passé par ce chemin !

... C'est cette même mort que tout vrai Chrétien doit utiliser pour le suivre.

Lorsque Jésus obéissait à la volonté de Dieu, c'était "jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix" (Philippiens 2, 5-8). C'était la "croix quotidienne" dont il parlait longtemps avant d'être crucifié à Golgotha. Tout le péché qui habitait dans la chair de Jésus a été crucifié sur cette croix, et tout vrai chrétien doit utiliser la même mort au péché dans sa propre chair pour suivre Jésus.

"Nous serons semblable à Lui"

Ceux qui suivent les traces de Jésus parviendront évidemment au même endroit que lui. "Portant toujours dans nos corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit manifestée dans notre corps." (2 Corinthiens 4, 10). Est-ce que tu avais réellement déjà lu cela ? Est-ce que tu vois ce qui est écrit là ? La vie de Christ – dans notre corps ! Un miracle incroyable se produit lorsque la mort agit sur notre "propre vie". Dieu est capable de créer quelque chose de radicalement nouveau.

C'est pour cela que Jésus a pris ce risque énorme de devenir un simple homme comme nous– pour pouvoir frayer un chemin que nous pourrions suivre. Un chemin qui fait sortir du péché et de la mort et nous mène à la joie et la vie, pour maintenant et pour toute l'éternité. Non seulement il a ouvert ce chemin, mais il nous a aussi envoyé son Saint-Esprit pour nous guider, nous aider et nous fortifier dans notre marche.

Ceux qui suivent les traces de Jésus, parviendront évidemment au même endroit que lui.

« Bien- aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. » (1 Jean 3:2-3) C'est cela le vrai christianisme.

Tu n'as peut-être jamais entendu parler de ce genre de christianisme, mais la parole de Dieu ne parle pas d’une autre sorte. Prends ta Bible aujourd'hui et plutôt que de lire ce que Jésus a fait à ta place, lis comment tu peux suivre ses traces pour devenir semblable à Lui ! Pose-toi la question : "Est-ce que je suis vraiment un chrétien dans le sens que la Bible donne à ce mot ? "Si c'est cette vie que tu veux, n'hésite pas – prie pour que Dieu te donne son Esprit, et commence à suivre les traces de Jésus. Le résultat sera indescriptible !