Est-il normal d'être chrétien et d'avoir honte de l'avouer ?

Est-il normal d'être chrétien et d'avoir honte de l'avouer ?

Ecrit par: Matthew Ibrahim | Publié: jeudi 18 février 2016

Pourquoi est-ce si difficile d'avouer que tu es chrétien ? Est-il possible de ne plus en avoir honte ?

Les gens se battent pour ce en quoi ils croient. Dans le monde entier, ils se lèvent et luttent pour diverses causes. Pour certains cela signifie de se battre pour des libertés civiles, ou pour être libérés d'un oppresseur.
Mais quelles que soient les raisons qui les poussent, les gens se passionnent pour leurs propres intérêts ou pour organiser une campagne ou une autre et ils veulent que tout le monde le sache.
Pour toi, cela signifie peut-être le droit de t'exprimer librement et c'est ce que tu fais, à une exception près : quand il s'agit d'avouer que tu es chrétien.

Il n'y avait qu'une seule possibilité pour que cette mission réussisse : que Jésus soit tenté comme nous en toute chose, sans jamais commettre de péché.

Pourquoi avoir peur ?

Quand Jésus a été envoyé sur terre pour inaugurer la route nouvelle et vivante (Hébreux 10, 20), l'événement le plus important de tous les temps est entré dans l'Histoire. En tant qu'homme, il a vaincu le péché dans son propre corps afin que, pour la première fois, la volonté de Dieu puisse parfaitement s'accomplir dans une personne.
La seule possibilité pour que cette mission réussisse était que Jésus soit tenté en toute chose comme nous sans jamais commettre de péché. C'est cette vie de fidélité qui lui a permis de remporter la victoire finale et de mourir pour nous sur la croix de Golgotha, où il a payé pour nos péchés avec son propre sang. Si cela n'avait pas été accompli parfaitement, nous n’aurions aucune espérance de recevoir le pardon des péchés. Mais il a pleinement réussi, devenant ainsi un Sauveur éternel pour tous ceux qui croient !

Avec un salut aussi magnifique, pourquoi rencontre-t-on si souvent des gens qui ont honte de l'Evangile ? Pourquoi avoir peur de confesser ta foi en Dieu ou être mal à l'aise à l’idée que les autres puissent savoir que tu es chrétien, alors que nous vivons dans un monde où les gens se sentent libres d'annoncer des croyances de toutes sortes ?

Pierre n'a pas osé avouer qu'il était avec Jésus lorsque le Seigneur a été arrêté pour être crucifié, mais quelques semaines plus tard, il était debout devant des milliers de personne pour leur annoncer l'Evangile, rempli de l'Esprit de Dieu. Pourquoi ce changement ? Quel en était le secret ?

C'est tout simple : il a fait l'expérience de la force de l'Evangile.

La force de l'Evangile

En tant que chrétien, tu te réjouis à juste titre du pardon que tu as reçu par le sang de Jésus. Il est donné gratuitement, par grâce et sans les œuvres ! Cependant, continuer à vivre la vie de disciple est bien plus que cela. Même si tu as passé toute ta vie dans une assemblée chrétienne, cela ne signifie pas forcément que tu as appris à marcher selon l'Esprit.

Tu es peut-être comme le terrain pierreux dont Jésus parle dans sa parabole (Luc 8, 4-15), où les semences croissent rapidement (tu reçois la parole avec joie), mais elles sèchent rapidement au soleil faute de racines (tu succombes au moment de la tentation). Beaucoup de chrétiens se retrouvent dans cette catégorie parce qu'ils ne connaissent pas la force que le Saint Esprit peut donner pour vivre une vie de victoire. Ils ne peuvent donc pas non plus être en aide à leur prochain puisqu'ils n'ont pas reçu un contenu spirituel dans leurs vies.

À partir du jour où il a reçu le Saint-Esprit, le "Consolateur" ou l’aide, comme le disent d’autres traductions, que Jésus leur avait promis, Pierre a été équipé pour mener une guerre contre le péché dont il avait hérité dans sa propre nature. Ce qu'il a expérimenté l'a poussé à parler de Jésus, qui avait frayé un chemin nouveau et vivant pour lui.

À partir du jour où il a reçu le Saint-Esprit... Pierre a été équipé pour mener une guerre contre le péché dont il avait hérité dans sa propre nature.

«Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, lui qui n'a point commis de péché, Et dans la bouche duquel il ne s 'est point trouvé de fraude.» 1 Pierre 2:21-22.

Libre du péché : la vraie joie

Laisse-toi convaincre par la Parole de Dieu ! Il est prêt à donner son Esprit à ceux qui lui obéissent. Devenir un disciple de Jésus demande qu’on se donne entièrement à cette cause. Quand tu expérimentes la liberté quant au péché, la question de savoir si Dieu existe ou non disparaît aussi vite que la honte d'avouer que tu es un chrétien entier de cœur.

Tu es en possession d'un Evangile puissant qui te permet, par l'aide de Dieu, de prendre le contrôle de ta vie. La vie et la confiance d'un vrai disciple ne se fabriquent pas artificiellement, ce sont des valeurs réelles qui ont du poids. Au lieu de te laisser diriger par les fluctuations incessantes de tes sentiments, par tes raisonnements, tes désirs et tes convoitises humaines, tu apprends à te laisser conduire par le Saint-Esprit et à vivre d’une façon qui est agréable à Dieu. Tu expérimenteras ainsi une joie véritable et tu ne pourras pas faire autrement que de partager avec d'autres ce que tu as reçu.
Qui de tes amis ne voudraient pas y avoir part ?