Est-il possible de garder mes pensées pures ?

Est-il possible de garder mes pensées pures ?

Ecrit par: Milenko van der Staal | Publié: mardi 15 novembre 2016

Beaucoup de pensées sont involontaires. Comment faire alors pour me garder pur dans mes pensées ?

"À quoi penses-tu ?" - Certains t'ont certainement déjà posé cette question en voyant que tu avais le regard fixe, perdu dans tes pensées ? Mais je n'ai pas toujours envie de partager avec d’autres ce qui préoccupe mon esprit. Souvent, je suis heureux que ce soit un lieu secret que personne d’autre ne peut voir. Et pourtant, il y en a un qui peut lire mes pensées, qui observe attentivement, et devant qui rien n'est caché. Dieu, mon créateur. Il y a un accès total, et il est très intéressé par ce qui se passe dans les lieux secrets.

Le problème, c'est que je ne contrôle pas toujours ce qui se passe dans mes pensées. Les sentiments, les images et les mots apparaissent et disparaissent rapidement sans prévenir. Ces pensées peuvent être bonnes ou mauvaises, positives ou négatives, constructives ou destructives. Parfois je suis étonné et même choqué par ce qui me vient à l’esprit.  D'où proviennent ces pensées ? Que pense Dieu de telles pensées ? Me juge-t-il en fonction de ces impulsions involontaires ?

D'où proviennent ces pensées ?

La nature humaine

Chaque être humain sur terre est né avec une "chair. C'est cette nature humaine qui a été corrompue lorsqu’Adam et Eve, les premiers hommes, ont commis le péché. L'Homme, la plus excellente des créatures de Dieu, a cédé à la tentation, laissant entrer le péché et sa malédiction dans leurs vies. Le résultat a été que les hommes ont cessé de penser à servir et à aimer Dieu et ont commencé à vivre pour eux-mêmes.  En tant qu'être humain, j'ai hérité de cette nature. Cela signifie que toutes ces pensées dures, impitoyables, découragées, ou sales, viennent toutes directement de ma chair. Elles sont une part de ma nature humaine.

Bien que cette constatation soit désagréable, la plupart des gens finissent par accepter la pensée que cela fait partie de la vie. "Je ne suis qu'humain après tout !" D'autres se tranquillisent en se disant que "ce ne sont que des pensées, ce n’est grave - cela ne fait de mal à personne". Mais Jésus lui-même dit clairement le contraire : "Vous avez appris qu'il a été dit: Tu ne commettras point d'adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur." Matthieu 5, 27-28. Cela veut dire que le fait de céder à une pensée est du péché, autant qu'une action physique - même si les conséquences sur les autres ne sont pas les mêmes. Cela s'applique évidemment aussi à tous les autres péchés comme la colère, la critique, la jalousie, et le découragement. C'est-à-dire à tout le péché auquel je cède dans mes pensées !

Qui est le véritable "moi" ?

Cela peut paraître décourageant en soi - comment puis-je me garder pur dans la vie de mes pensées, sachant qu’un grand nombre d’entre elles sont involontaires ? Paul nous donne un indice quand il écrit : "... Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est à dire dans ma chair... Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas... Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi." Romains 7, 18-21. Ce passage nous montre clairement qu'il y a une différence entre moi (ma chair) et moi (mon entendement, ou ma volonté de servir Dieu). On peut alors se poser la question : "qui est le véritable moi ?"

Pourquoi ma chair et le péché qui y habite devraient-ils être les gagnants ?

Il y a un conflit entre ce que mon entendement veut et ce que veut ma chair. C'est là que je dois me poser un certain nombre de questions auxquelles il doit être facile de répondre. Par exemple : pourquoi ma chair et le péché qui y habite devraient-ils être les gagnants ? En qui est-ce que je crois – en Dieu ou en ma chair ? La puissance de la chair est-elle supérieure à la puissance de Dieu ? Que dit la Parole de Dieu ?

En fait, en lisant la Bible je m'aperçois qu’elle ne parle de défaite que lorsqu’il est question d’une chute due à ma propre faiblesse et à mon manque de foi. La Bible explique clairement que ces chutes doivent être des exceptions à la règle. La vie chrétienne normale est de vaincre - en pensés, en paroles et en actions ! Alors comment vaincre dans mes pensées ?

Une bataille et un exemple

Dans Jacques 1, 14-16, je lis que ce sont mes propres désirs, (convoitises dans la chair), qui font que je suis tenté. La tentation correspond au fait que le désir de ma chair fait ressentir sa présence, habituellement par des pensées ou des sentiments. Mais la convoitise doit concevoir pour enfanter le péché. La conception a lieu lorsque mon entendement est d'accord avec la chair. Les deux "moi" ne font alors plus qu'un et la pensée qui était apparue comme une impulsion involontaire - une tentation - devient un péché, souvent suivi par des mots et des actes.

Cependant, toute la Bible est un appel à passer à l'action : résister à l'ennemi, ce qui signifie à la lumière du Nouveau Testament, de résister au péché qui habite dans ma chair. Être tenté n'est pas la même chose que de commettre le péché, mais pour que cela reste au stade de la tentation, je dois mener un combat contre les convoitises qui se manifestent.

... toute la Bible est un appel à passer à l'action

Cela peut sembler impossible, mais quand Jésus est retourné auprès de son Père, il a promis d'envoyer son Esprit pour nous aider. Le Saint-Esprit nous donne non seulement la force de résister à la tentation mais aussi la force pour battre l’ennemi à plates coutures. C'est le combat de la foi. Aussi longtemps que je combats je n'ai pas péché ! C'est une vie de victoire ! Cela signifie aussi que je me garde pur, et il n'y a aucune condamnation pour les pensées involontaires.

Comment puis-je savoir que c'est possible ? Il est écrit que Jésus était un homme comme moi et qu'il a été tenté en tous points comme moi, mais qu'il n'a jamais péché. Pas une seule fois ! Cela signifie que c'est aussi possible pour moi. Je peux m'approcher de lui pour recevoir de l'aide dans mes besoins. (Hébreux 4, 15-16). L'aide dans nos besoins, c'est l'aide au moment de la tentation - avant de tomber ! L'aide est dans la Parole de Dieu et le Saint-Esprit qui fortifie ma volonté pour résister dans le combat.

Une nouvelle créature

Ce combat donne des résultats formidables. Si je résiste fidèlement au péché qui se manifeste dans la tentation, il meurt réellement. (Colossiens 3, 3-5) Ma nature humaine corrompue est remplacée petit à petit par une nouvelle créature. Les pensées et les impulsions négatives et destructives perdent de plus en plus de leur emprise, tandis que les pensées et les réactions positives, constructives et pleines d'espérance prennent leur place. C'est une œuvre de Dieu qui se développe aussi longtemps que je vis ici sur terre !

Si vous voulez en savoir plus sur cette transformation complète, vous pouvez lire d'autres articles sur ce site, ou nous contacter!