La paix doit être fondée sur la sécurité

La paix doit être fondée sur la sécurité

Ecrit par: David Nooitgedagt | Publié: mardi 29 juillet 2014

N'est-il pas très naïf de croire qu'on peut obtenir la paix sans veiller sur sa propre sécurité ? Pourtant, il y a beaucoup de gens qui pensent qu'Israël devrait prendre ce risque et tout sacrifier pour la paix au Moyen-Orient. N'est-il pas tout aussi naïf de la part d’un chrétien de rejeter les valeurs et les lignes directrices que Dieu a données dans Sa parole, et de s'attendre malgré tout à avoir la paix ?

L’expérience prouve qu’on se trompe à chaque fois quand on remplace la vigilance par un espoir de paix irréaliste. Les conséquences qui en découlent sont amères mais l’Histoire montre qu’il s’agit d’une tendance générale. Il n’est pas nécessaire de citer des exemples, depuis les guerres de peu d’importance jusqu’ aux guerres les pires que le monde ait connues. Les gens et les peuples préfèrent dormir et rêver de paix, plutôt que d’affronter la réalité. Et puis ils pleurent de nouveau sur les conséquences terribles. On tire des conclusions  trop tard, alors qu’on aurait dû les tirer bien plus tôt.

Pourquoi être si naïf ?

Pourquoi ne veut-on pas voir la réalité ? Parce que le mensonge a beaucoup de pouvoir. Et le mensonge répand les ténèbres, même si on est littéralement parlant en plein jour. Ceux qui ne parlent que de la paix ne sont pas forcément les plus pacifiques. Certains pleurent après la paix alors qu'ils ont de mauvaises intentions, tandis que d'autres le font sans être conscients des dangers. Ceux qui essaient de réveiller les autres à la réalité en s’appuyant sur une paix et une sécurité véritables sont facilement considérés comme des fauteurs de troubles.

Les paroles du premier ministre Benjamin Netanyahu pendant son discours à l'ONU (New York, 23 septembre 2011) donnent matière à réflexion.

(Voir la traduction plus bas.)

«I didn't come here to win applause. I came here to speak the truth. The truth is that Israel wants peace. The truth is that I want peace. The truth is that in the Middle East at all times, but especially during these turbulent days, peace must be anchored in security. (...)

Now, some argue that the spread of militant Islam, especially in these turbulent times -- if you want to slow it down, they argue, Israel must hurry to make concessions, to make territorial compromises. And this theory sounds simple. Basically it goes like this: Leave the territory, and peace will be advanced. The moderates will be strengthened, the radicals will be kept at bay. And don't worry about the pesky details of how Israel will actually defend itself; international troops will do the job.

These people say to me constantly: Just make a sweeping offer, and everything will work out. You know, there's only one problem with that theory. We've tried it and it hasn't worked. (...)»

Traduction:

« Je ne suis pas venu ici pour être applaudi. Je suis venu ici pour dire la vérité. La vérité est qu'Israël veut la paix. La vérité est que je veux la paix. La vérité c’est qu’au Moyen-Orient depuis toujours, et plus spécialement durant ces temps de troubles, la paix doit être fondée sur la sécurité. (...)

Maintenant, certains prétendent que si on veut éviter la propagation de l'islam radical, spécialement pendant ces temps de troubles, il faut qu'Israël se dépêche de faire des concessions, de faire des compromis territoriaux. Cette théorie parait simple. Fondamentalement, cela veut dire : Vous quittez les territoires et la paix progressera. Les modérés seront renforcés et les radicaux seront tenus à distance. Et ne vous faites pas de souci sur la façon dont Israël va se défendre; les troupes internationales feront le travail.

Ces gens me disent constamment : il suffit de faire des compromis territoriaux et tout va s’arranger. Vous savez, il y a un seul problème avec cette théorie. Nous avons essayé et cela n’a pas fonctionné. »

Parallèle entre Israël et nous chrétiens  

Qu’en est-il de nous les chrétiens ? Y a-t-il un parallèle à faire entre nous et Israël ? Le 5 mars 2012, Netanyahu a dit lors de la conférence de l'AIPAC aux Etats-Unis : « Le destin d’Israël est de continuer à être un avant- poste pour la liberté au Moyen-Orient. »

De la même manière, en tant que chrétiens nous sommes destinés à être un avant-poste dans ce monde. La paix et la liberté sont des notions essentielles dans la Bible. Mais comment peut-il y avoir de la paix et de l'harmonie dans une famille ou dans un groupe de chrétiens si nous ne veillons pas avec soin sur ce que Dieu nous a confié ? Comme les Israélites à l'époque de l'Ancien Testament, qui devaient être vigilants à cause des peuples voisins qui n'étaient pas animés de bonnes intentions envers eux, nous devons nous aussi être vigilants quand nous sommes tentés de pécher, dans nos propres vies (à cause de notre propre nature pécheresse), tout autant que dans nos familles et notre entourage, dans la mesure où cela relève de notre responsabilité et de notre sphère d'influence. Et si nous assumons cette responsabilité, nous ne devons pas nous attendre à être approuvés par des gens pour qui le péché n’a rien de préoccupant.

 ... comment peut-il y avoir de la paix et de l’harmonie dans une famille ou dans un groupe de chrétiens si nous ne veillons pas avec soin sur ce que Dieu nous a confié ? 

En pensant à nos enfants et à nos assemblées, nous nous devons de ne pas céder à la pression constante du monde qui nous entoure, qui voudrait nous faire accepter toutes sortes de choses qui détruiraient notre vie privée, notre vie de couple et notre vie de famille. C'est précisément parce que nous nous conformons aux lignes de conduite bonnes et rassurantes qui sont dans la Parole de Dieu que nous expérimentons la paix et l'harmonie dans nos vies et dans nos familles. Pourquoi renoncerions-nous à ce bonheur, en abandonnant les valeurs éternelles que nous donne la Parole de Dieu ? Nous savons parfaitement ce qui en résulterait. Combien d'enfants sont les témoins effrayés des disputes de leurs parents, ou de leur jalousie et de leur haine ? Combien de peur et d'incertitude ne sont pas dues à l'infidélité dans un couple ? A cause de cela, les enfants ne se sentent pas en sécurité et n’ont donc pas de paix ni de liberté véritable.

Comment les parents peuvent-ils être naïfs au point d’oser espérer que tout ira bien avec leurs enfants, sans travailler consciemment pour qu'ils comprennent clairement, par exemple qu'il y a une nette distinction entre la vérité et le mensonge, entre ce qui est pur et ce qui ne l'est pas, entre ce qui est juste et injuste, etc. ? Nous avons un bon "pays" à défendre et c'est pourquoi nous devons être prêts à combattre à ces frontières.

Une paix juste et durable

Le 18 janvier 2012, Netanyahu a fait un discours à Amsterdam où il a clairement indiqué que garantir des frontières à Israël était d'une importance capitale : "Je ne ferai aucun compromis lorsqu’il s'agit de la sécurité d'Israël", et "je continuerai à dévoiler la vérité, de sorte qu'il y ait une paix juste et durable pour tous."

Le monde commencera à goûter à la paix juste et durable lorsque Jésus reviendra et régnera à partir de Jérusalem pendant mille ans. Et nous les chrétiens, nous occupons maintenant une position d'avant-poste dans son royaume. Maintenant,  cette justice et cette paix peuvent régner dans nos vies et dans nos foyers, fondées sur une attitude vigilante et sobre envers le péché et l'injustice.