La « piété » n’est pas vieux jeu

La « piété » n’est pas vieux jeu

Ecrit par: Harald Almås | Publié: vendredi 5 août 2016

Notre origine est en Dieu et c’est lui qui conduit nos vies. Sa volonté, telle qu’elle s’est manifestée en Jésus-Christ, n'est pas dépassée ni vieux jeu. Les lois de vie éternelle de Dieu sont toutes aussi valables aujourd'hui qu'elles l'ont toujours été.

Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption (la volonté humaine). Mais celui qui sème pour l'Esprit récoltera de l'Esprit la vie éternelle (la volonté de Dieu). Galates 6, 8. Celui qui s’éloigne du chemin de la piété, ne tarde pas à tâtonner dans l’obscurité de son entendement. On estime avoir pensé, dit et fait ce qu’il fallait, mais cela n’empêche pas qu’on s’oppose à Dieu et à sa volonté.

Celui qui s’éloigne du chemin de la piété ne tarde pas à tâtonner dans l’obscurité de son entendement 

On est alors animé par un orgueil fatidique qui fait qu’on se place soi-même et qu’on place ses pensées au-dessus des pensées de Dieu. Ce sont souvent la lâcheté et la crainte des hommes qui sont à l’origine de tout cela. On cède aux courants du siècle présent. La manière de penser humaine prend le dessus sur les lois de Dieu. L’orgueil remplace l’humilité et on se fait seigneur et juge de l'Écriture. L’explication est presque toujours : « Ne juge pas ! », On ne remarque pas que souvent, par la même occasion, on harcèle et on juge ceux qui veulent rester attachés à la parole de Dieu. Dans l'épître aux Romains, chapitres 1 à 3, on peut lire ce qui caractérise notre nature déchue. C'est cela la vraie nature humaine. Ce triste résultat vient de ce qu'on a commencé à adorer la créature plutôt que le Créateur. Romains 1, 25. La conclusion de tout cela est : « Ils ne connaissent pas le chemin de la paix. La crainte de Dieu n'est pas devant leurs yeux. » Ro.3, 17-18

Une vie chrétienne légaliste et rigide, une vie statique dans l'autosatisfaction, sont le signe d'un manque de crainte de Dieu, de piété. On est comme pris dans un tourbillon spirituel où on considère ses semblables avec un œil critique.

La vraie piété est et sera toujours d’actualité.

La vraie piété est et sera toujours d’actualité et « moderne », si on donne à ce terme le sens qu’il faut. Elle porte en elle-même des promesses éternelles. Elle est le commencement de la sagesse, comme il est écrit, et c’est de la sagesse d’aimer et d’honorer de Dieu et sa volonté. La crainte de Dieu apporte un renouvellement et une force créatrice. La crainte de Dieu fait de nous des gens spirituellement souples qui peuvent aller à contre-courant par rapport à l’esprit du monde, tout comme le saumon va à contre-courant dans la rivière. La piété fait de nous des personnes qui restent debout, qui peuvent tenir bon sur le fondement de la vérité telle qu'elle est exprimée dans la parole de Dieu. La piété fait de nous des personnes compatissantes et dévouées qui travaillent pour le bien et la joie de leur prochain.