La vie après la mort : à quoi ressemblera la vôtre ?

La vie après la mort : à quoi ressemblera la vôtre ?

Ecrit par: Anna Risa | Publié: jeudi 23 janvier 2014

Y a-t-il une autre sorte de vie après notre mort ? Si c'est le cas, comment dois-je m'y prendre pour qu'elle soit la meilleure pour moi ?

C'est le soir, je parcours l'actualité sur internet. De nombreux titres apparaissent, certains sont positifs mais la plupart concernent des événements extrêmement négatifs : meurtres, accidents horribles, atrocités politiques. Et tout à coup, je me rends compte que des gens meurent de mort violente tous les jours de façon inattendue, avant leur temps, pour ainsi dire. Nous savons tous que des milliers de gens meurent tous les  jours dans le monde à cause de leur âge ou de maladies, et chacun de ces décès crée de la peine, mais, moi qui ai 27 ans et suis en bonne santé, ces articles m'amènent maintenant à réfléchir à l’autre aspect de la question. Combien de temps me reste-fat-il à vivre ?

Le temps est un facteur inconnu

Si je me représente ma vie comme un sablier, le sable étant la durée totale de ma vie, je peux penser qu’à peu près le tiers du sable s'est déjà écoulé et qu'il m'en reste deux tiers. Mais si cette hypothèse était erronée ? Pourquoi ne serait-ce pas justement maintenant, alors que je suis assis devant mon ordinateur, que les derniers grains de sable sont en train de s'écouler. Et si, pour une raison ou une autre, demain était mon dernier jour sur terre ? Que faire alors ?

Y a-t-il une autre sorte de vie après notre mort ? Si c'est le cas, notre conduite pendant notre vie sur terre aura-t-elle des conséquences pour la prochaine ?

La mort a toujours représenté l'ultime partie "inconnue" de la vie d'une personne. Nous savons qu'un jour nous mourrons, et qu’après cela, nos corps resteront vraisemblablement morts, mais il n'y a pas beaucoup de preuves scientifiques qui peuvent nous en dire davantage. Y a-t-il une autre sorte de vie après notre mort ? Si c'est le cas, (et c'est LA grande question) notre conduite pendant notre vie sur terre aura-t-elle des conséquences pour la prochaine ? Le Ciel et l'enfer sont-ils des notions réelles ? Des gens se tourmentent beaucoup à propos de ces questions et de beaucoup d’autres, mais la science n'ayant aucune réponse à fournir, ils ne trouvent aucun réconfort. N'y a-t-il aucun moyen de savoir à quoi s’en tenir ?

Le Ciel et l'enfer

En fait, la Bible nous explique tout ce que nous avons besoin de savoir à propos de la mort et de ce qui vient après. L'apôtre Jean dresse un magnifique tableau du ciel aux chapitres 21 et 22 de l'Apocalypse. "La mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu." Chapitre 21, verset 4. " La muraille était construite en jaspe, et la ville était d'or pur, semblable à du verre pur. Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce: ..... Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d'une seule perle. La place de la ville était d'or pur, comme du verre transparent." Chapitre 21, verset 18 à 21. Ces versets comme beaucoup d'autres décrivent la gloire du ciel. Mais nous devons être attentifs au fait qu'il y a des conditions pour entrer dans une telle gloire. Tous n'auront certainement pas la permission d’entrer.

En fait, la Bible nous explique tout ce que nous avons besoin de savoir à propos de la mort et de ce qui vient après.

"Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort." Apocalypse 21, 8.

L'enfer n'est pas un concept théorique datant du Moyen-Âge pour effrayer les gens et les obliger ainsi à obéir. Jean a vu cet étang de feu et de soufre de ses propres yeux et il a voulu avertir les gens qu'ils ne pouvaient pas simplement vivre comme ils le voulaient sans récolter les conséquences de leurs actions.

Comment puis-je aller au Ciel ?

Qu’est-ce que cela signifie pour moi ? Dois-je vivre dans la peur quotidienne de mourir et de devoir passer le reste de l'éternité loin de Dieu ? Est-ce vraiment cela que Dieu souhaite pour moi ?

Bien sûr que non. Il est écrit que Dieu "use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance." 2 Pierre 3, 9. Dieu veut que tous soient sauvés. Mais justement parce qu'il est Dieu, il est aussi entièrement juste. Il ne peut donc pas laisser des personnes mauvaises, immorales et corrompues entrer dans le ciel pur et parfait qu'il a créé.

Que dois-je donc faire pour aller au ciel après ma mort ? Tout commence par un changement radical d'entendement, suivi d'un changement radical de conduite.  "Repentez- vous donc et convertissez- vous, pour que vos péchés soient effacés..." Actes 3, 19.

Je ne peux pas construire une vie nouvelle sur un fondement d’anciens péchés que je n'ai pas remis en ordre.

Je dois me repentir, autrement dit, manifester du regret, demander pardon pour les péchés que j'ai commis et mettre mes affaires en ordre devant Dieu et devant les hommes. Il faut que l’ardoise soit effacée - Je ne peux pas construire une vie nouvelle sur un fondement d’anciens péchés que je n'ai pas remis en ordre.

Une vraie conversion, une vie transformée

La repentance est suivie de la conversion. Le dictionnaire défini la "conversion" comme "l'acte ou le processus qui fait passer quelque chose d'une forme, d'une utilisation ou d'un système à un autre." Nous comprenons par là qu'un changement radical est nécessaire. C'est une grande méprise de croire que le sang de Jésus-Christ a été versé pour que je puisse continuer à pécher sans avoir à en subir les conséquences. Si je me convertis sincèrement, toute ma vie subit un changement. Moi qui avais l'habitude de faire certaines choses, je suis transformé si bien que je deviens quelqu’un qui, par l'aide de Dieu, ne les fais plus du tout.

"Car l'amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts."2 Corinthiens 5:14. Ici, beaucoup de personnes arrêtent de lire. "Vous voyez bien, disent-ils, Jésus est mort pour nous, et nous sommes tous morts en lui, nous sommes donc tous sauvés pour toute l'éternité, quoi que nous fassions." Et même s’ils ne le disent pas de façon aussi explicite, leur conduite montre qu'ils le pensent. Mais que dit le verset suivant ?

"Et qu'il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux- mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux." v15. Nous devons vivre le reste de notre vie au service de Dieu et obéir à ses commandements en manifestant ainsi notre reconnaissance et notre amour pour Jésus. Lui qui nous a tant aimés qu'il est volontairement venu sur terre, et a versé son sang pour que nous soyons sauvés.

Qu'il me reste 24 heures ou 24 ans à vivre ici sur terre, je sais que mon éternité sera remplie de paix et de joie dans le ciel.

Si je mène cette vie, je n'ai pas besoin de m'inquiéter de ce qui m’arrivera demain. Qu'il me reste 24 heures ou 24 ans à vivre ici sur terre, je sais que mon éternité sera remplie de paix et de joie au ciel.