Médaille d'honnneur

Médaille d'honnneur

Ecrit par: Amberly Williams | Publié: dimanche 8 juillet 2012

De temps à autre, on entend dans les médias des récits de personnes qui ont accompli un grand acte de bravoure, se mettant en péril ou allant parfois même jusqu'à perdre leur vie, pour sauver celle de quelqu'un d'autre. Ces gens sont ainsi considérés comme des héros des temps modernes.

C’est vraiment remarquable d’être capable d’accorder à la vie d’autres personnes plus de valeur qu’à la sienne propre. En effet, nous lisons dans Jean 15, 13 : «  Il n'y a pas de plus grand amour que  de donner sa vie pour ses amis. » Jésus lui-même a sacrifié sa propre vie afin de sauver celle des autres.

Mais qu'en est-il de moi, dans mes circonstances quotidiennes ? Peut-être que je n'ai jamais eu l'occasion d’accomplir des actes héroïques méritant une médaille d'honneur ou la reconnaissance de tous. Comment puis-je donc donner ma vie pour mes amis, comme le dit ce verset ?  Comment puis-je véritablement aimer les autres, en particulier ceux qui me sont proches ? 

Plus que ce qui est nécessaire  

La réponse n'est pas compliquée, elle est au contraire très simple. Ma "vie" se compose de tout ce qui m’est cher, ma propre volonté, mes opinions, mes désirs et mes exigences. Lorsque je mets tout cela de côté et qu'à la place je pense au bien des autres, c'est alors un acte désintéressé et il n'y a pas de plus grand amour que cela. Aucuns biens matériels ou aucunes paroles ne peuvent représenter un plus grand amour.

... un acte désintéressé et il n'y a pas de plus grand amour que cela. 

« (...) Mais rendez-vous, par amour, serviteurs les uns des autres. » Galates 5, 13. Au lieu de rechercher les choses qui me satisfont, je suis attentif et conscient des besoins des autres. Un tel amour me presse à faire plus que ce qui est nécessaire. Il est inconditionnel. Il donne, et donne, et n'est pas égoïste. Cela m'amène à oublier mes propres sentiments et mes propres pensées, et à la place, à les tourner vers les autres.

Cet amour est inventif. Il me fait sortir de mon petit confort personnel et me rend capable de renoncer à ma manière de concevoir les choses et aux exigences que j’ai quant à la façon dont les autres doivent me traiter. Quand est-ce que le fait de m'accrocher à mes propres opinions a déjà amené la paix et l'harmonie dans une situation quelle qu’elle soit ? 

Un héros en esprit et en vérité 

Nous avons un exemple d'un vrai héros dans la Bible : Timothée. Dans l'épitre aux Philippiens Paul écrit au sujet de Timothée qu’il n’y avait : « personne ici qui partage mes sentiments, pour prendre sincèrement à cœur votre situation ; tous, en effet, cherchent leurs propres intérêts, et non ceux de Jésus-Christ. » Ph. 2, 20-21.

Comme c’est profondément ancré dans la nature humaine de chercher son propre intérêt, de se défendre soi-même et de protéger son honneur ! Ce n'est pas l'amour ! L'amour consiste à donner sa propre vie ! Nous savons également qu'il est écrit dans la Parole de Dieu « Donnez, et il vous sera donné. » Luc 6,38. Lorsque j'abandonne ma propre volonté, je reçois une grande joie et une grande paix dans mon cœur. Ainsi, je peux dire sincèrement que j'aime mon prochain, et je deviens un vainqueur, un héros, en esprit et en vérité !