Priez pour la paix à Jérusalem !

Priez pour la paix à Jérusalem !

Ecrit par: Øyvind Johnsen | Publié: mercredi 21 octobre 2015

Si on veut comprendre ce qui se passe au Moyen-Orient de nos jours, il faut connaître la Bible, où l’Ancien Testament est le reflet de l’histoire d’Israël et montre comment Dieu agit avec le peuple juif. Il faut aussi connaître les données historiques en rapport avec ce qui s’est passé au Moyen-Orient au cours des cents dernières années.

En tant que chrétiens qui croient en la Bible, nous considérons l’État d’Israël comme une preuve de l’accomplissement des prophéties qui ont été prononcées par les prophètes de l’Ancien Testament. Jésus lui-même dit dans Lu. 21, 29-31 : Et il leur dit une comparaison: Voyez le figuier, et tous les arbres. Dès qu'ils ont poussé, vous connaissez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l'été est proche. De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche. Le figuier est le symbole d’Israël en tant que nation.

Israël : Le peuple de Dieu

Dieu a agi et il agit encore selon ses propres plans avec le peuple d’Israël. Simon a raconté comment Dieu a d'abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d'elles un peuple qui portât son nom. Et avec cela s'accordent les paroles des prophètes, selon qu'il est écrit: Après cela, je reviendrai, et je relèverai de sa chute la tente de David, J'en réparerai les ruines, et je la redresserai, Afin que le reste des hommes cherche le Seigneur, Ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, dit le Seigneur, qui fait ces choses, et à qui elles sont connues de toute éternité. Ac. 15, 14-18.

En révélant de cette façon sa bonté et sa fidélité à un peuple, Dieu veut attirer les hommes à Lui pour qu’ils le recherchent.

Nous voyons avec l’État d’Israël que « les ruines de la tente de David » sont sur le point d’être reconstruites de nos jours. En révélant de cette façon sa bonté et sa fidélité à un peuple, Dieu veut attirer les hommes à Lui pour qu’ils le recherchent. Dieu n’a point rejeté son peuple même s’il n’a pas accepté Jésus comme Messie. Ro. 11, 1. Nous qui sommes des « branches de l’olivier sauvage », nous sommes des païens greffés sur l’olivier, et nous avons eu part à la graisse, la sève qui vient de la racine. V. 17. Tout l’Ancien Testament est l’histoire des juifs. Grâce à ces « racines » et à cette « graisse », nous pouvons – en tant que chrétiens descendants de païens – chercher la consolation, la force et la nourriture qui sont nécessaires pour que nous vivions par la foi. Nous n’avons aucune raison de nous élever orgueilleusement au-dessus des juifs. Bien au contraire ! V.18-21

Sous la protection de Dieu

Les promesses que Dieu avait faites à Abraham se sont accomplies. Il a eu son fils Isaac. Celles qu’Il a faites à son peuple s’accompliront aussi. Ils ont retrouvé leur pays après deux mille ans « d’errance dans le désert ». Le pays est prospère, le désert fleurit. L’état d’Israël est entouré de nombreux ennemis mais il est sous la protection de Dieu. Es. 41, 14 et Es. 32,17-18.

L’Etat d’Israël est entouré de nombreux ennemis mais il est sous la protection de Dieu.

Je me laisserai trouver par vous, dit l'Éternel, et je ramènerai vos captifs; je vous rassemblerai de toutes les nations et de tous les lieux où je vous ai chassés, dit l'Éternel, et je vous ramènerai dans le lieu d'où je vous ai fait aller en captivité. Jé.29, 14. C’est un des nombreux versets qui parlent de ce sujet et nous voyons que ces choses s’accomplissent. Il est aussi impossible de faire disparaître le peuple d’Israël que de faire cesser le soleil de briller le jour ou la lune et les étoiles d’éclairer la nuit. Cf. Jé.31, 35-36.

La meilleure chose que nous puissions faire pour ceux qui habitent au Moyen Orient, qu’ils soient juifs ou d’une autre race, c’est de soutenir l’État d’Israël et de prier pour la paix à Jérusalem. Ps.122, 6.