Que dois-je faire pour être assez bien pour Dieu ?

Que dois-je faire pour être assez bien pour Dieu ?

Ecrit par: Allister Cousins | Publié: jeudi 7 août 2014

Dans ma relation avec mon créateur, qu'attend-Il de moi ? Que dois-je faire pour être assez bien pour Dieu ?

Beaucoup d'entre nous se rappellent ce sentiment de vide pénible qu’on ressent quand on a été pris en dernier pour former une équipe dans la cour de récréation, ou bien la frustration et l'humiliation qu’on ressent parce qu’on n'a pas pu obtenir la note qu'on espérait ou dont on avait besoin. Depuis notre enfance, nous nous sommes sentis contraints de faire des performances à l'école, au travail ou même dans la famille ou parmi nos amis.

Peut-être veut-il que je fasse certaines bonnes actions pour compenser mes défauts

Dans ma relation avec mon créateur, qu'attend-Il de moi ? Que dois-je faire pour être assez bien pour Dieu?

Peut-être que Dieu exige que je sois parfait de telle sorte que je ne commette aucune faute dans tout ce que je fais. Peut-être veut-il que je fasse certaines bonnes actions pour compenser mes défauts. Ou peut-être pas.

Dans Hébreux 10, Jésus dit que Dieu ne souhaite ni sacrifices ni offrandes, mais un corps qui fait sa volonté. Les gens de l'Ancien Testament ne vivaient pas leur vie selon la volonté de Dieu, même s’ils apportaient constamment des sacrifices. Dieu souhaitait posséder leur cœur, et non leurs sacrifices – choses que les hommes n’apportaient souvent que pour satisfaire leur propre conscience. Aucune œuvre isolée, ou aucune série de bonnes actions qu'un homme peut faire n'a d’importance aux yeux de Dieu s’il n'est pas d’abord satisfait en regardant dans le cœur de la personne en question.

Les pauvres en esprit aspirent à être comme lui, et ce sont justement ces personnes qui plaisent à Dieu

Dans Psaumes 51, 19 David écrit : « Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c'est un esprit brisé: O Dieu ! Tu ne dédaignes pas un cœur brisé et contrit. »

Jésus dit : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux. » Matthieu 5, 3. Dieu recherche ceux qui sont affligés à cause de leur propre manque de bonté, de sagesse, de patience et de pureté ; ceux qui, malgré tous leurs efforts pour être de bonnes personnes, ne se contrôlent pas, mentent, trichent, médisent, etc. Les pauvres en esprit sont affligés par cela, et ce sont eux que Dieu peut aider. Les pauvres en esprit aspirent à être comme lui, et ce sont justement ces personnes qui plaisent à Dieu. Elles donnent tout leur cœur à Dieu pour trouver sa volonté et lui obéir.

Par le Saint-Esprit et par sa parole, Dieu me montre mes faiblesses, mais il me montre aussi comment je dois combattre le péché qui est dans ma nature. Cela exige de l'obéissance de ma part, et Dieu me donne la force et la volonté nécessaires pour y arriver. « Ainsi, mes bien- aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent ; car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. » Philippiens 2, 12-13.

Je ne peux faire sa volonté que si j'ai vu mes propres manquements et lui ai livré mon cœur pour qu'Il puisse me guider et me conduire

La volonté de Dieu a toujours pour objectif mon bonheur éternel. Je ne peux faire sa volonté que si j'ai vu mes propres manquements et lui ai livré mon cœur pour qu'il puisse me guider et me conduire. C'est ainsi que je lui suis agréable !

Répondre aux exigences de Dieu ne provoque pas de stress, alors que c’est le cas lorsqu’on se conforme sans cesse aux normes de ce monde. En réalité, répondre aux exigences de Dieu produit l'effet inverse – la paix et le repos. Il donne à celui qui est pauvre en esprit une paix qu'aucun succès dans ce monde ne peut apporter.

« On t'a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; et ce que l'Éternel demande de toi, c'est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu. » Michée 6:8.