Est-ce que j’utilise mes talents pour bénir ou pour impressionner ?

Est-ce que j’utilise mes talents pour bénir ou pour impressionner ?

Ecrit par: Lawrence McCarthy | Publié: lundi 16 novembre 2015

Certains ont reçu des talents musicaux incroyables. Certains s’expriment facilement en public. Certains voient les besoins de leur entourage. D’autres pensent peut-être qu’ils n’ont reçu aucun talent. Mais en fin de compte, ce qui importe, c’est comment je sers Dieu et si je lui suis agréable dans mon service. Ce qui est important, c’est ce que je fais de ce qui m’a été donné.

Nous n’avons pas tous été créés avec les mêmes capacités, mais nous avons reçu la même possibilité de faire le bien. Je peux utiliser le talent que j’ai reçu de plusieurs manières. Je peux bénir les autres … ou je peux me complaire dans l’égoïsme, en recherchant les éloges et l’admiration. Il faut que je me pose la question : Quels sont mes buts et mes intentions ? Qu’y a-t-il dans mon cœur ?

« Regardez-moi! Regardez ce que je sais faire ! » Peut-être que je ne le dis pas, mais je me rends probablement compte que je le pense assez souvent.

« Regardez-moi! Regardez ce que je sais faire! » Peut-être que je ne le dis pas, mais je me rends probablement compte que je le pense assez souvent. Mes yeux cherchent les autres du regard, j’observe leurs réactions, pour voir s’ils disent : « Wow, tu es vraiment doué. » Mais est-ce que je reconnais tout le trouble et l’égoïsme qui résultent de cela ? Si je considère que mes propres capacités sont suffisantes pour me mener à une vie joyeuse et heureuse, j’ai perdu mon objectif de vue.

Utiliser mes talents pour Dieu

Pourquoi Dieu m’a-t-il confié de tels talents ? Que veut-il que j’en fasse ? Les choses sont très claires en Philippiens 2, 3 : « Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. » Nos talents peuvent être utilisés pour servir Dieu, et cela consiste entre autres à servir les autres, afin de considérer les autres comme étant au-dessus de nous-mêmes, en toute humilité !

L’humilité n’est pas très populaire de nos jours. L’Esprit du siècle nous apprend dès notre plus jeune âge à nous mettre en valeur. On prend exemple sur les célébrités et les stars sportives qui aiment faire savoir au monde combien ils sont talentueux. Est-ce que je me laisse influencer et j’attends ou exige des autres des éloges lorsque j’ai réussi quelque chose ? Vivre avec l’admiration des autres peut sembler très attrayant mais en réalité, une vie vécue uniquement pour recevoir de l’honneur est superficielle et les récompenses qu’on en retire disparaissent en un instant.

« Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. »

« Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l'héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur. Car celui qui agit injustement recevra selon son injustice, et il n'y a point d'acception de personnes. » (Colossiens 3, 23-25)

Je n’ai aucune paix lorsque je recherche l’honneur des autres. A la place, je m’enlise dans l’égoïsme, au point que toutes mes pensées gravitent uniquement autour de moi-même : comment suis-je perçu, que disent les autres à mon sujet ? etc. Cet égoïsme m’empêche de vraiment grandir dans l’amour pour Dieu et pour les autres. Mais comment puis-je être affranchi de cette obsession sans fin pour moi-même qui m’empêche si souvent de montrer un amour et un intérêt véritable pour les autres ?

Cela m’a été donné

« Par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de vous de n'avoir pas de lui-même une trop haute opinion… » (Romains 12, 3)

Si tous mes talents m’étaient retirés aujourd’hui, comment est-ce que je réagirais ?

Lorsque je commence à m’enfler d’orgueil, je dois me rappeler que tout m’a été donné. Je dois également me rappeler que mes talents terrestres n’auront aucune valeur dans l’éternité. La valeur qui résulte de mes talents n’est pas le talent en soi. Après tout, est-ce que je pense vraiment que j’aurais une meilleure chance d’aller au ciel si j’avais le don de parler en public par exemple ? Ce qui importe réellement, c’est que je vive une vie pour Dieu, en le servant dans une foi et une obéissance simples. Ce qui importe réellement, c’est l’amour que je manifeste pour les autres. Les talents que Dieu m’a confiés, qu’ils soient grands ou petits, peuvent être utilisés à cette fin.

Si tous mes talents m’étaient retirés aujourd’hui, comment est-ce que je réagirais ? Si je me blessais à la jambe à tel point que je ne puisse plus faire de sport, ou si je me cassais la main et que je ne puisse plus jouer de mon instrument, quelle attitude est-ce que j’adopterais ? Est-ce que les autres sentiraient une vraie chaleur et un amour qui rayonneraient de mes actions ou sentiraient-ils de l’amertume ?

Qu’est-ce qui me motive ?

« Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. » (Colossiens 3, 2)

Je dois être honnête quant au motif qui me pousse à utiliser mes talents. Bien souvent, je peux le savoir en voyant mes réactions. Si je passe mon temps à attendre avec impatience que les gens me complimentent, je suis concentré sur les choses de la terre, je recherche mon propre honneur et ma propre satisfaction. Un goût amer ressort de mes actions, qui sont motivées par l’égoïsme. Cependant, si j’utilise véritablement mes talents comme une opportunité pour servir Dieu et bénir les autres, ils peuvent avoir une vraie valeur durable. Il est très important pour moi d’être tout à fait honnête avec moi-même sur ce point. Mes talents ne devraient pas être une pierre d’achoppement pour moi.

Si j’utilise véritablement mes talents comme une opportunité pour servir Dieu et bénir les autres, ils peuvent avoir une vraie valeur durable.

Qu’en est-il si j’ai le sentiment de ne pas avoir reçu beaucoup de talents ? Je peux être rapidement tenté à la jalousie lorsque je vois que certains de mes amis peuvent faire ceci ou cela sans aucune difficulté. Je dois garder mon cœur de telles pensées. Tu peux lire en Jacques 3, 16 : « Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions. » La jalousie mène à la dispute. Si je ne peux pas me réjouir lorsque je vois quelqu’un d’autre utiliser ses dons pour bénir, cela signifie que mon orgueil et ma jalousie m’empêchent d’avancer.

« Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu. » (1 Pierre 4, 10-11) Dieu me connaissait bien avant qu’il ne crée la terre, et il m’a volontairement fait exactement comme je suis, avec un plan pour ma vie. Le but est que j’utilise mes talents d’une manière qui soit agréable à Dieu plutôt qu’à moi-même. Utilisés correctement, mes talents peuvent être un instrument incroyable  pour construire la fraternité et pour bénir et enrichir les vies de ceux qui m’entourent.

Lorsque viendra le temps de rencontrer mon Créateur, mes talents disparaîtront, mais les résultats d’une vie dans l’obéissance à ses lois resteront comme un témoignage éternel. Que ma vie soit une vie vécue à la gloire de Dieu, une vie pleine de contenu et de bénédiction céleste !