Est-ce que tu crains la tentation ?

Est-ce que tu crains la tentation ?

Ecrit par: Pippa Jacobs | Publié: mardi 25 juillet 2017

« Tentation » est un mot qui est employé dans de nombreux contextes. Tout le monde sait dès son plus jeune âge à quoi ce mot fait référence – cela signifie d'avoir envie de faire quelque chose qu'on ne devrait pas faire. Nous entendons constamment ce mot, utilisé pour nous mettre en garde contre ceci ou cela – c'est même le nom d'une boîte de chocolat connue, mais est-ce vraiment si banal ?

Un mal nécessaire ?

En réalité, la tentation est un sentiment horrible. Chaque être humain sur terre a beau expérimenter la tentation au quotidien, cela reste malgré tout quelque chose dont nous, qui sommes chrétiens, sommes conscients et que nous craignons. Car c'est dans de tels moments que nous réalisons à quel point nous sommes vulnérables face au diable, face aux ténèbres et face au péché, bien que nous ne voulions pas commettre les choses auxquelles nous sommes tentés.

Lorsque Jésus a montré à ses disciples comment prier, il a dit : « Ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. » Matthieu 6, 13. Il savait que la tentation n´était pas une chose près de laquelle il fallait rester, ni une chose avec laquelle on pouvait jouer – mais plutôt quelque chose qu´il fallait fuir !

Parfois la tentation survient comme un horrible choc. On se rend compte qu'on est tenté alors qu'on ne s'y attendait absolument pas. On n’a rien vu arriver. Mais quelque chose a excité le fond de ma nature et soudain un torrent de pensées m'a envahi et est venu me suggérer des choses que jamais auparavant je n'aurais pensé pouvoir imaginer.

D'accord, toutes les tentations ne sont pas dramatiques – parfois tu peux expérimenter une tentation qui te procure simplement un sentiment de trouble, ou tu te sens un peu agité dans ta conscience. Mais cela peut aussi être tellement puissant que tu as le sentiment que c´est l'enfer sur terre – tu mènes littéralement une guerre dans ton âme et tu ignores ce qu'il va advenir de toi ; laquelle des forces spirituelles que tu sens en toi va remporter cette bataille ?

Le premier vainqueur

Cependant, il est écrit dans la Bible au sujet de Jésus : « Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. » Hébreux 4, 15

Au beau milieu de la tentation, le fait de savoir que Jésus fut lui-même tenté comme nous est un énorme réconfort si nous croyons véritablement en cela ! Jésus a dû faire face à absolument tout ce qui peut représenter une tentation pour moi – et il a vaincu sans céder !

En devenant un homme, en s'exposant à la même faiblesse et la même vulnérabilité que nous, Jésus a pu montrer par sa propre vie comment il a utilisé la force du Saint-Esprit afin de vaincre l'emprise que la tentation avait sur lui, et ainsi l’empêcher de l’entraîner vers le péché. Il a pris des risques en étant si « proche » du péché, mais il a combattu à chaque fois et il n'a jamais cédé ! C'est ce qu'il souhaite que nous fassions – suivre son exemple et ne jamais nous laisser vaincre par la tentation.

Une opportunité d'être semblable à Jésus !

Je n'ai pas expérimenté beaucoup de tragédies ou de choses terribles dans ma vie. Bien sûr j'ai été tenté de nombreuses fois dans des petites circonstances, et quelques fois j'ai dû affronter des tentations si grandes que j'avais littéralement le sentiment d'osciller entre le paradis et l'enfer. Mais que ce soit dans les choses anodines ou dans les choses plus importantes, la pleine conviction que Jésus a été tenté tout autant que moi et qu´il est parvenu à ne pas pécher m'a donné beaucoup de force et de fermeté pour combattre, afin que moi non plus je ne cède pas au péché.

Une forte tentation à éprouver de la jalousie envers une personne proche, par exemple, peut se manifester sous forme de vagues, venant menacer mon amitié, risquant d'empoisonner mon cœur et de me séparer de mon ami. Je dois tenir bon dans la foi, « sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. » Jacques 1, 4.

Mais il faut être capable de percevoir le contexte dans sa globalité – en réalité il fallait que je sois tenté pour que je voie ce qui se dissimule dans ma nature ! Mais en résistant constamment dans les tentations, j'acquiers de plus en plus de pouvoir sur ma nature pècheresse et de cette manière, j'obtiens une possibilité de devenir semblable à Jésus – en d'autres termes, je commence à changer ! Dans le même chapitre en Jacques 1, 2 il écrit également : « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves (tentations)… » Au lieu de redouter la tentation, je peux me réjouir en toute honnêteté et la considérer comme une grande opportunité d'acquérir la nature de Jésus dans une plus grande mesure en vainquant la mienne.

J'ai réalisé récemment combien il est fantastique d'avoir ce pouvoir contre la tentation ; j'ai pris conscience de ce qui se passerait si j'étais incapable de faire face à la tentation. Je serais certainement abattu, vulnérable face à chaque puissante impulsion issue de mes pensées ou de mon corps. Mais avec une grande joie dans le cœur, j'ai réalisé quel grand privilège nous avons de pouvoir utiliser la puissance de Dieu et sa Parole – une combinaison qui fonctionne véritablement pour vaincre dans la tentation ! Cela n'aurait pas été possible sans l'exemple extraordinaire du pionnier que Jésus représente, mais grâce à lui, c'est possible. Combien cela est magnifique !