Gédéon : le zéro qui devint un héros

Gédéon : le zéro qui devint un héros

Ecrit par: Frank Myrland | Publié: vendredi 5 juin 2015

« Le Seigneur est de ton côté, toi homme fort et vaillant ! Tu sauveras Israël des mains des Madianites ! »

Ces mots, que l’ange envoyé par Dieu a adressés à Gédéon étaient certainement destinés à être un encouragement, mais on a l’impression que la première pensée de Gédéon a été « pourquoi moi ? N’y a-t-il pas quelqu’un d’autre de plus fort et de plus brave pour le faire ? »

Les directives de Dieu ne nous semblent pas toujours avoir un sens. En tant qu’êtres humains, nous sommes faibles et nous ne voyons pas loin. Nous tombons sans cesse lorsque nous préférons nous fier à notre propre force plutôt que de faire des efforts pour trouver et faire la volonté de Dieu dans notre vie. Gédéon devait faire cette expérience dans sa vie.

Une nation oppressée

Puisque le peuple d’Israël s’était détourné de Dieu, Dieu a permis que les Madianites terrorisent Israël durant sept ans, détruisant leur terre et leur bétail. On peut lire dans Juges 7, 12 que les Madianites étaient « répandus dans la vallée comme une multitude de sauterelles, et leurs chameaux étaient innombrables comme le sable qui est sur le bord de la mer. »

Dans sa détresse, Israël appela Dieu à l’aide. Le Seigneur, dans sa miséricorde, intervint et décida que Gédéon mènerait les Israélites pauvres, opprimés et craintifs à la victoire.

Ceux qui sont humbles et qui ont des cœurs ouverts et réceptifs pourront devenir des hommes de valeur pour Dieu, prêts à faire sa volonté.

Lorsqu’il entendit cela, Gédéon a dû penser : « Ne sais-tu pas à quel point je suis faible et j’ai peur ? » Bien sûr que Dieu le savait, mais il a tout de même choisi Gédéon. Dieu connaît notre personnalité, nos faiblesses, nos tendances à l’égard du péché. Mais il n’a pas fait d’erreur en nous choisissant. Ceux qui se considèrent comme les plus grands, les plus forts et les plus sages auront du mal à entendre la voix de Dieu parler plus fort que leurs propres opinions et pensées élevées. Cependant, ceux qui sont humbles et qui ont des cœurs ouverts et réceptifs pourront devenir des hommes de valeur pour Dieu, prêts à faire sa volonté.

Le chef indécis

Gédéon a accepté ce rôle avec réticence. A maintes reprises, il a demandé que Dieu lui fasse voir des signes. D’abord, l’ange envoya un feu qui consuma la nourriture que Gédéon avait apportée. Ensuite, Gédéon sortit une toison de laine deux nuits de suite, demandant d’abord que cette toison se couvre de rosée et que tout le terrain reste sec, puis que la toison seule reste sèche, et que tout le terrain se couvre de rosée.

Dieu refusa d’abandonner Gédéon, même si Gédéon avait lui-même baissé les bras.

Est-ce que Dieu fut découragé par ces demandes réitérées ? A-t-il commencé à reconsidérer son choix ? Non ! Tous ces signes et miracles se sont produits et ont donné à Gédéon la force et la foi dont il avait besoin ! Dieu refusa d’abandonner Gédéon, même si Gédéon avait lui-même baissé les bras.

Peu de temps après, alors qu’il venait d’être armé de l’Esprit du Seigneur, Gédéon se retrouva à la tête d’une armée israélite constituée de 32 000 soldats. On pouvait maintenant compter sur une armée puissante. Mais Dieu a donné un nouvel ordre : Que ceux qui sont craintifs s’en retournent chez eux ! Dieu savait que, le peuple d’Israël s’attribuerait l’honneur de la victoire en célébrant sa propre force au lieu d’honorer légitimement Dieu qui exerçait le commandement.

Ne penses-tu pas que Gédéon aurait aimé les quitter à ce moment-là ? Il aurait pu s’ajouter à ceux qui étaient craintifs afin de ne pas avoir à affronter la bataille et le risque de mourir. Peux-tu imaginer comment Gédéon a dû se sentir lorsqu’il a donné ce nouvel ordre à ses 32 000 soldats ? Quel genre de chef de guerre est-on quand on incite volontairement ses soldats à partir juste avant la bataille ?

« Le peuple est encore trop nombreux ! »

Du jour au lendemain, 20 000 des soldats de Gédéon s’en retournèrent. Cela a dû être un coup dur pour Gédéon. A la tête de 32 000 hommes, il aurait pu imaginer qu’il était possible de gagner. Avec seulement 10 000 hommes, c’était presque impossible !

L’Eternal parla une seconde fois : « Le peuple est encore trop nombreux ! »

C’est une chose d’entendre ce que Dieu attend de nous, mais quand il s’agit de le faire, nous avons le sentiment que c’est une toute nouvelle bataille !

Encore trop nombreux? Ce nouvel ordre allait à l’encontre de tout raisonnement humain! Et c’est exactement ainsi que Dieu voulait que cela se passe.

Dans l‘obéissance à la Parole de Dieu, Gédéon fit descendre le peuple vers l'eau pour y boire. Seuls ceux qui lapèrent l'eau avec la langue comme lape le chien furent autorisés à rester, tous les autres furent renvoyés chez eux. Lorsque tout fut rentré dans l’ordre, Gédéon est resté avec seulement 300 hommes !

300 hommes contre une armée

Imagine la peur de Gédéon lorsque Dieu dit : « Descends au camp de Madian, car je l'ai livré entre tes mains. » C’est une chose d’entendre ce que Dieu attend de nous, mais quand il s’agit de le faire, nous avons le sentiment que c’est une toute nouvelle bataille !

Dieu réussit à convaincre Gédéon une nouvelle fois. Il dit à Gédéon d’aller au camp pour espionner et Gédéon y entendit que les soldats de Madian étaient également effrayés. L’un deux raconta le rêve qu’il avait eu, où un gâteau de pain d'orge roulait dans le camp de Madian et venait renverser la tente. « Ce n'est pas autre chose que l'épée de Gédéon, fils de Joas, homme d'Israël », s’écrièrent les soldats Madianites. « Dieu a livré entre ses mains Madian et tout le camp. »

En entendant cela, la foi de Gédéon fut renouvelée. Uniquement armés de trompettes et de flambeaux dans des cruches vides, les 300 soldats d’Israël parcoururent les abords du camp de Madian. Au signal, les Israélites brisèrent les cruches, dévoilant leurs flambeaux et sonnèrent de la trompette tout en s’écriant : « Épée pour l'Éternel et pour Gédéon! »

Leur force puissante a été vaincue par des hommes au nombre de 300 seulement, menés par Gédéon, un homme de Dieu.

Surpris et croyant qu’ils avaient été pris en embuscade par une grande armée, les Madianites furent pris de panique, se battant les uns contre les autres avant de finalement fuir dans la nuit.

Entends sa voix

Ecoute la voix de Dieu dans ta vie. A mesure que les jours passent, nous avons le sentiment d’être confronté à des murs et des obstacles insurmontables. Il y a des moments où nous voyons notre ennemi, le péché, qui est profondément enraciné en nous et nous sommes tentés de craindre que ce combat ne va pas réussir pour nous. Mais il sait qui nous sommes et il nous a choisis avant le début des temps pour que nous soyons vainqueurs face au péché qui habite en nous Si nous remettons à Dieu le soin de guider nos décisions, nous deviendrons des vainqueurs !!

Tu peux lire toute l’histoire très instructive de Gédéon dans Juges 6-8.