Je ne vis pas dans une bulle – quel exemple suis-je pour les autres ?

Je ne vis pas dans une bulle – quel exemple suis-je pour les autres ?

Ecrit par: Frank Myrland | Publié: mardi 13 octobre 2015

Comment te sentirais-tu si tu savais que chacun de tes gestes était observé et imité par les personnes de ton entourage ?

Peux-tu t’imaginer être un modèle digne d’être suivi, pas seulement dans tes meilleurs moments, mais aussi lorsque tu es tenté à la colère et aux pensées impures ?

Nous ne vivons pas dans une bulle. Tout ce que nous faisons a une influence sur ceux qui nous entourent. A notre contact, nos frères et sœurs et nos amis plus jeunes adoptent certaines de nos opinions ou de nos habitudes. Nos collègues de travail se font une idée de la façon dont nous vivons, à travers nos conversations et le temps que nous passons ensemble à travailler. Les non-croyants se font une idée du christianisme en nous regardant vivre.

Nous ne vivons pas dans une bulle. Tout ce que nous faisons a une influence sur ceux qui nous entourent.

Notre but n’est de nous faire passer pour meilleurs que ce que nous sommes. Ce n’est que de l’orgueil – et ce mensonge sera révélé un jour. Mais nos décisions peuvent avoir de l’importance pour les autres, lorsque nous choisissons de vivre une vie fidèle. On peut lire à ce sujet en 1 Timothée 4, 16 : « Veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t'écoutent. »

Notre grande responsabilité

Quelques lignes auparavant, dans 1 Timothée 4, 12 nous pouvons lire : « Que personne ne méprise ta jeunesse; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté. » C’est une grande responsabilité d’être un exemple pour les croyants. Imagine-toi quelle honte ce serait d’entraîner quelqu’un dans la mauvaise direction, parce que j’ai décidé de céder au péché ! Que ce soit de façon consciente ou inconsciente, si l’on exerce une influence qui amène quelqu’un à céder au péché, cela a de toute façon des conséquences dramatiques. Être égoïste enseigne aux autres à être égoïstes.

Imagine-toi quelle honte ce serait d’entraîner quelqu’un dans la mauvaise direction, parce que j’ai décidé de céder au péché !

Le verset de Matthieu 18, 6 souligne le sérieux de ce sujet : « Mais, si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu'on le jetât au fond de la mer » Cela ne signifie pas qu’on souhaite la peine capitale pour ceux qui exercent une mauvaise influence, mais cela signifie que nos décisions peuvent avoir des conséquences éternelles, pas seulement pour nous-mêmes mais aussi pour les autres, et c’est une importante responsabilité dont nous devons être conscients.

Une personne qui choisit de faire le bien encourage les autres à faire le bien. De la même manière, une personne qui choisit de faire le mal, encourage les autres à faire le mal. « Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. » Galates 6, 7. Nos actions sont des semences. Elles poussent et se développent jusqu’à devenir un jour une récolte qu’il faudra moissonner.

Une personne qui choisit de faire le bien encourage les autres à faire le bien. De la même manière, une personne qui choisit de faire le mal, encourage les autres à faire le mal.

Quelle sera ta moisson? Seras-tu de ceux qui poussent les autres à penser : « S’il l’a fait, alors moi aussi je peux le faire? » As-tu donné aux autres une excuse pour pécher ?

Nous devons être sur nos gardes et rester vigilants, ne pas seulement nous présenter aux autres sous un beau jour, mais réellement vivre une vie cachée avec Christ afin que la seule odeur qui se dégage de nous soit une odeur de bonté et de pureté, que les autres peuvent ressentir.
 

Notre vie cachée

Qu’en est-il lorsque les tentations surviennent et que je suis seul ? Si les autres pouvaient voir dans mes pensées lorsque je suis seul, continueraient-ils à me considérer comme un bon exemple ? Est-il possible d’influencer les autres par les choix que nous faisons quand personne ne nous voit ? Absolument ! Ces moments-là sont à prendre très au sérieux aussi.

Si les autres pouvaient voir dans mes pensées lorsque je suis seul, continueraient-ils à me considérer comme un bon exemple ?

Il faut se rendre compte du fait qu’il est possible de vivre une vie double dépourvue de problèmes, où on donne l’impression d’être fidèle quand d’autres personnes nous observent, alors qu’en réalité, on cède à ses tendances pécheresses dans le caché. Il n’y a pas de honte à être tenté – mais ce qui est important, c’est la décision que je prends, qu’elle soit bonne ou mauvaise, que les autres me voient ou non. Ces décisions se révèlent petit à petit dans la façon dont nous réagissons, dans l’attention et la reconnaissance dont nous faisons preuve.

« Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu; considérez quelle a été la fin de leur vie, et imitez leur foi. » Hébreux 13, 7. Quelle sera la fin de notre vie ? Il est clair que notre vie cachée est un frein pour nous si nous sommes réticents à aider les autres parce que nous avons mauvaise conscience ou si nous ne pouvons pas regarder l’autre dans les yeux, de peur qu’il voie ce qui habite réellement en nous.

Nous récoltons ce que nous semons

Un jour nous nous trouverons devant la face de Dieu et nous devrons rendre compte de nos actions. Nous ne pouvons pas permettre au péché d’inonder notre cœur tout en espérant que cela n’ait pas de conséquences négatives pour nous-mêmes et pour les autres. « Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie. » Proverbes 4, 23

Dans la Bible, nous avons reçus toutes les instructions nécessaires pour pouvoir vivre une vie agréable à Dieu – une vie où nous pouvons aider et encourager les autres. Quelle vie glorieuse nous pouvons vivre lorsque nous choisissons de vivre en étant des exemples pour le bien !