Jésus, ton Sauveur

Jésus, ton Sauveur

Ecrit par: Harald Kronstad | Publié: mercredi 21 décembre 2016

A Noël, nous fêtons et nous commémorons notre Sauveur. Qu'est-ce que cela signifie pour toi ? 

Quand Jésus était au Ciel, il se réjouissait grandement et jouait sur la surface de la terre.

Lorsqu'il disposa les cieux, j'étais là ; lorsqu'il traça un cercle à la surface de l'abîme, lorsqu'il fixa les nuages en haut, et que les sources de l'abîme jaillirent avec force, lorsqu'il donna une limite à la mer, pour que les eaux n'en franchissent pas les bords, lorsqu'il posa les fondements de la terre, j'étais à l'œuvre auprès de lui, et je faisais tous les jours ses délices, jouant sans cesse en sa présence, jouant sur le globe de sa terre, et trouvant mon bonheur parmi les fils de l'homme. Pr. 8, 27-31.

L'amour de Jésus pour nous 

N’est-ce pas là de l'amour ? De suivre toute cette voie sans céder au péché une seule fois ?

Au milieu de sa gloire élevée, Jésus voyait la corruption qui augmentait suite à la chute originelle, et cela a engendré une grande détresse dans son cœur. Oh ! si je pouvais venir en aide aux hommes ! Au milieu de sa joie, de son plaisir, de son bonheur et de sa gloire, il avait cet amour pour les hommes. Il souhaitait devenir leur sauveur, leur rédempteur, leur sanctificateur, leur souverain sacrificateur, leur médiateur avec Dieu. C'était ce qu'il désirait. N’est-ce pas là l'amour, quand tout va bien pour soi-même, de choisir tout de même de naître dans le monde, avec une nature humaine semblable à la nôtre ? En renonçant à toutes ses mauvaises tendances naturelles, il a inauguré un chemin vers le Père et son royaume, pour pouvoir partager toute cette gloire avec nous. N’est-ce pas là de l'amour ? De suivre toute cette voie sans céder au péché une seule fois ? Il était effectivement en danger chaque jour de céder et de perdre ainsi ce qu'il avait quitté au Ciel. Voilà l'amour que Jésus a pour toi et pour moi!

Quand nous avons été l’objet d’un tel amour, ne devrait-ce pas être une évidence pour nous d'avoir le même amour pour lui ? Malheureusement, ce n'est curieusement pas une évidence, loin de là. C'est pourquoi Jésus dit plus loin: « Et maintenant mes fils, écoutez-moi, et heureux ceux qui observent mes voies ». Ne pourrait-on pas croire que tout le monde aimerait suivre ces chemins ? Mais de manière regrettable, nous sommes tellement corrompus qu'il n’en est pas ainsi. C'est pourquoi nous avons besoin de ces exhortations. C'est pourquoi nous devons veiller à la porte de notre cœur, et désirer vivre près de lui pour entendre sa voix.

Il a vu ma misère 

Nous arrivons à Noël, un temps où nous pouvons repenser à la raison de la venue de Jésus. Pense à l'amour que cela reflète ! Il est mon Sauveur ! Il a de l'amour pour moi.

Il a vu ma misère, pas seulement la misère des hommes. Non, la mienne aussi. Il a vu comment j'étais facilement tenté, comme il en fallait peu pour que je quitte l'amour

Il a vu ma misère, pas seulement la misère des hommes. Non, la mienne aussi. Il a vu comment j'étais facilement tenté, comme il en fallait peu pour que je quitte l'amour. Quand un enfant naît, on se réjouit de cette nouvelle vie. Mais ce petit enfant a aussi une nature qui provient de la chute originelle – la chair qui a fait suite à cette chute, et dans laquelle n'habite rien de bon. C'est pourquoi nous nous développons facilement pour devenir égoïstes, mauvais, en recherchant l'honneur et la grandeur. Tout le mal qui est arrivé dans le monde a eu lieu à travers des corps humains qui ont été créés à l'image du Père, mais sur lesquels Satan a pris le contrôle, à travers les désirs, les convoitises et l'esprit de ce siècle.

Demeure dans l'amour

Afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi ; étant enracinés et fondés dans l'amour, que vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu. Ep. 3, 16-19.

...« fondé et enraciné dans l'amour », il parle tout d'abord d'un amour fervent envers Christ.

Demeurer dans un tel amour, y être fondé et enraciné, c’est en fait une condition pour être gardé jusqu'à la fin de sa vie sans se fatiguer, sans perdre l'amour. On peut donc traverser la vie sans avoir de périodes de lassitude où on baisse un peu les bras à cause d'autres personnes ou de circonstances. On devient alors froid et indifférent, et l'amour envers Dieu et les autres se refroidit. Le but est que cet amour soit constamment présent et qu'il croisse même ! Quand Paul parle d'être « fondé et enraciné dans l'amour », il parle tout d'abord d'un amour fervent envers Christ.

David dit: « Je t'aime, ô Éternel ! » Combien de temps cela fait-il que tu as dit la même chose à Jésus ? Même s'il y a beaucoup de choses dont il faut s'occuper, nous sommes appelés à avoir communion avec Lui, le Fils de Dieu, dit Paul. Cette relation d'amour donne de la force pour tenir dans le combat de la vie, et l'on peut se réjouir devant la face de Dieu. La joie ne disparaît pas si nous demeurons dans l'amour.