L’attitude de Joseph

L’attitude de Joseph

Ecrit par: Kathryn Albig | Publié: vendredi 15 mai 2015

L’exaucement de la prière de sa mère. Le fils préféré de son père. Un rêveur avec des songes prophétiques. Après avoir tout perdu, il fait un spectaculaire retour sur scène, en tant que commandant du pays d’Egypte. Qu’est-ce qui a fait le caractère si particulier de ce jeune homme ?

Nous trouvons son histoire dans le livre de la Genèse. Nous voyons que Joseph, fils favori de son père, a été vendu comme esclave par ses frères qui étaient devenus envieux et jaloux de lui. Plus tard, il est acheté par Potiphar en Egypte, un officier de Pharaon. Joseph gagne l’estime de Potiphar et se retrouve chef de tous ses serviteurs. Nous savons aussi que la femme de Potiphar a cherché à séduire Joseph.

Quelle situation désespérante pour Joseph ! Quoi qu’il fasse, rien ne semblait pouvoir s’arranger ! Mais il a gardé une attitude de cœur pure et noble ! Il n’était pas question pour lui de céder à cette femme :          « Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu? » (Genèse 39, 7-9) Peu lui importaient les conséquences de sa résolution ferme et décidée ! Rien ne pouvait l’amener à pécher contre Dieu.

Peu lui importaient les conséquences de sa résolution ferme et décidée ! Rien ne pouvait l’amener à pécher contre Dieu.

Le terrible mal du péché

Quelle est ton attitude quand tu es tenté ? Est-ce que pécher est pour toi une option envisageable ? T’arrive-t-il de peser le pour et le contre et de te demander quelles en seraient les conséquences ? Ou bien es-tu animé de la même crainte de Dieu que Joseph ? Es-tu prêt à tout assumer plutôt que de pécher contre ton Dieu ?

Tout dépend si tu as compris à quel point c’est grave de pécher. Si tu savais vraiment comment Dieu voit les choses, à quel point il hait le péché, tu n’envisagerais jamais le péché comme une option. Dieu est saint de part en part, et il veut que sa création soit sainte aussi. Le péché détruit tout. Avant l’apparition du péché, il y avait de l’harmonie entre Dieu et l’homme. C’est le péché qui a créé une séparation entre Dieu et les hommes (Esaïe 59, 2) Dieu aime les hommes qu’il a créés, et il veut les bénir. Mais il ne le peut pas si le péché s’interpose.

Si tu savais vraiment comment Dieu voit les choses, à quel point il hait le péché, tu n’envisagerais jamais le péché comme une option.

Dieu est certes un Dieu d’amour, et il peut pardonner notre péché. Mais imagine à quel point tu peux le réjouir si tu adoptes la même attitude que celle de Joseph : « Comment ferais-je un aussi grand mal ? » Choisir de pécher alors que tu sais qu’il y une autre issue possible, n’est pas une mince affaire !

Tu peux être obéissant à la voix en toi qui te pousse à ne pas faire telle ou telle chose ! Cette voix parle à ton cœur et te fait sentir que ce n’est pas la volonté de Dieu. Cela concerne les choses « graves » comme l’adultère, ce péché auquel Joseph était tenté. Mais ça peut concerner des choses à priori plus insignifiantes : un petit mensonge par exemple pour se sortir d’affaire. Pour Dieu, le péché est péché !  Il hait le péché, il hait quand tu fais le choix de vivre ta propre volonté et de chercher ton propre intérêt. Ce faisant, tu rejettes la volonté de Dieu, la considérant comme n’étant pas parfaite, estimant qu’il existe une autre option viable.

Le résultat quand on choisit la crainte de Dieu

Mais ceux qui décident de craindre Dieu plutôt que de pécher, font l’expérience que cela en vaut vraiment la peine ! Il n’est pas facile de dire non au péché. Cela coûte quelque chose. Mais comme on le dit parfois : Toute chose précieuse a son prix ! Quel est le résultat ? « Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire. » (2 Corinthiens 4, 17)

Il n’est pas facile de dire non au péché. Cela coûte quelque chose. Mais comme on le dit parfois : Toute chose précieuse a son prix !

Et même quand on le jeta en prison, Joseph trouva grâce aux yeux des autorités. Dieu lui donna le don d’interpréter les songes, et en fit un homme indispensable au Pharaon. Par une suite d’événements incroyables, il se retrouva au deuxième rang de commandement pour toute l’Egypte ! Et pour couronner le tout, il eut l’occasion d’y rapatrier son père et toute sa famille. Ce n’était pas le fruit du hasard. Dieu veille sur ceux qui le craignent. Quand tu renonces à faire des choses dont tu sais qu’elles sont mauvaises, et que tu choisis de plaire à Dieu, tu feras l’expérience de la même bénédiction que celle qu’a connue Joseph en raison de sa piété. (Galates 6, 9)

C’est ton attitude de cœur qui va déterminer les décisions que tu prendras. Décide aujourd’hui de ne pas faire un si grand mal et de pécher contre Dieu. Demande à Dieu dans la prière qu’il t’apprenne à haïr le péché comme il le fait lui-même. Et reste fermement attaché à ta résolution. Dieu fortifie ceux dont le cœur est attaché à lui. « Car les yeux de l'Éternel parcourent toute la terre, pour soutenir ceux dont le cœur est tout entier à lui. » (2 Chroniques 16, 9) Tu verras alors que la courte jouissance du péché n’est rien, comparée à la paix et à la bénédiction que tu reçois quand tu choisis de faire le bien. (Romains 2, 5-10)

Tu verras alors que la courte jouissance du péché n’est rien, comparée à la paix et à la bénédiction que tu reçois quand tu choisis de faire le bien.

L’attitude de Joseph consistait à haïr le péché et à vivre dans la crainte de Dieu. Sa vie a ainsi été bénie par Dieu. Cela peut t’arriver à toi aussi ! A toi de faire ce choix ! Arme-toi de la pensée de plutôt mourir que de pécher, et les choses réussiront pour toi. Dieu y veillera.