L’avortement dans la perspective chrétienne

L’avortement dans la perspective chrétienne

Publié: mercredi 29 juillet 2015

Peu de sujets suscitent autant de débats, de controverses, de discours et d’émotions que la question de l'avortement. Elle a inspiré beaucoup d’articles, de livres, de discours et de manifestations. Un grand nombre de ces questions semblent ne pas avoir trouvé de réponse concrète – ni scientifique, ni éthique..

Deux de ces grandes questions sont : "À quel moment la vie commence-t-elle en réalité ?" et "Comment la vie commence-t-elle ?"

Chaque individu est une entité distincte de ses deux parents à partir du moment de la conception. Il y a beaucoup de débats quant à savoir à partir de quand on peut vraiment dire que cette entité a sa vie propre – est-ce au moment de la conception, ou quand le cœur commence à battre ou encore à un autre moment ?

Dieu connaît toute vie depuis l'éternité

En tant que chrétiens, nous devons fonder notre vie et notre foi sur la parole de Dieu. Même si personne ne peut prouver scientifiquement à quel moment la vie commence, nous savons d'après la Bible que Dieu est le créateur de toutes choses et la source de toute vie. Quand Dieu a créé le premier homme, Adam, celui-ci n’a pas été un être vivant avant que Dieu ne "souffle dans ses narines un souffle de vie" pour qu'il "devienne un être vivant"(Genèse 2, 7). De la même manière, ce n'est pas une combinaison chimique particulière qui donne la vie à un enfant dans le ventre de sa mère, mais le souffle de Dieu et personne ne peut savoir quand cela a lieu.

Non seulement Dieu connaît chacun avant qu'il n'existe, mais il a aussi un plan avec chacune de ces vies

La vie est sainte, pure et inviolable et nous devons la respecter comme nous respectons Dieu, qui donne la vie. Dans toute la Bible, on peut voir clairement que Dieu connaît toutes choses, y compris celles qui sont à venir. Il connaît tout cela depuis l'éternité. Il a donc toujours connu chaque personne, chaque vie – bien avant la conception.

Non seulement Dieu connaît chacun avant qu'il n'existe, mais il a aussi un plan avec chacune de ces vies. Ceci est clairement exprimé dans les Psaumes :
"C'est toi qui as formé mes reins, Qui m'as tissé dans le sein de ma mère.  Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et mon âme le reconnaît bien. Mon corps n'était point caché devant toi, Lorsque j'ai été fait dans un lieu secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu' aucun d 'eux existât.Psaumes 139:13-16.

Des motifs "logiques" pour l'avortement

Malgré cela, beaucoup de gens choisissent d'arrêter prématurément une grossesse pour diverses raisons. Même si l'avortement a existé dans toutes les cultures à travers l'histoire, les progrès de la médecine et les changements de normes sociales de la société moderne ont rendu cette option plus "acceptable" que pour les générations antérieures. Les motifs "logiques", ou certains diraient "égoïstes", sont les plus nombreux – ce n'est pas le bon moment, les parents calculent qu'ils n’auront pas les moyens de subvenir aux besoins d'un enfant de plus, la grossesse est socialement inacceptable etc. Mais ce n'est pas à nous de décider d'ôter la vie et Dieu dit clairement : "Tu ne tueras point." (Exode 20, 13). "Mettre un terme" au développement d'une vie pour ces raisons est un péché contre Dieu et contre la vie à naître.

Ce n'est pas une mince affaire de devoir rendre des comptes à Dieu pour avoir ôté une vie qu'il a créée.

Ce n'est pas une mince affaire de devoir rendre des comptes à Dieu pour avoir ôté une vie qu'il a créée. Transgresser la loi de Dieu apporte chagrin et douleur et beaucoup ont ressenti un profond stress psychologique et spirituel après avoir subi ou effectué un avortement, ou encore pour avoir poussé à le faire. Le vrai pardon et la guérison ne peuvent être obtenus qu'en recherchant Dieu, qui est le Seigneur de la vie. C’est un Dieu plein de miséricorde et d'amour et il veut donner la paix à ceux qui le cherchent d'un cœur sincère.

Dieu ne fait pas acception de personne

La science a permis de repérer des anomalies et des dysfonctionnements dès les débuts du développement du fœtus. Certaines personnes prétendent que le fœtus qui a une anomalie significative ne pourra jamais vivre correctement, et que la meilleure et la plus raisonnable des solutions pour lui est de mettre un terme à la grossesse. La Bible nous enseigne que l'être humain a été créé a l'image de Dieu, et il a créé chaque personne selon son propre dessein – ce n'est pas l'affaire des autres de décider qui doit vivre et qui doit mourir. Dieu ne fait pas acception de personne, qu’il s’agisse d’êtres faibles, défavorisés – ou pas encore nés. Il reste leur créateur. Mettre un terme à la vie de l'enfant à naître parce qu'il n'est pas "parfait", c'est assumer le rôle de Dieu, qui a reçu cette autorité ?

"Celui qui m'a créé dans le ventre de ma mère ne l'a-t-il pas créé ? Le même Dieu ne nous a-t-il pas formés dans le sein maternel ?" Job 31:15.

Dieu ne fait pas acception de personne. Qu’il s’agisse d’être faibles, défavorisés ou pas encore nés, il reste leur Créateur.

"Malheur à qui dit à son père: Pourquoi m'as- tu engendré? Et à sa mère: Pourquoi m'as- tu enfanté? Ainsi parle l 'Éternel, le Saint d'Israël, et son créateur: Veut-on me questionner sur l 'avenir, me donner des ordres sur mes enfants et sur l'œuvre de mes mains ?" Esaïe 45:10-12

Une décision à prendre avec Dieu

Certaines situations ne sont pas du tout simples, et tous les avortements ne trouvent pas leur origine dans des motivations "égoïstes". Dans ces cas-là, il est important d'avoir une relation personnelle avec Dieu. C'est-à-dire d'être entièrement en accord avec la volonté et les injonctions de Dieu, même si elles vont à l'encontre de ma volonté et de mes raisonnements. Ceci étant, chacun est responsable de ses propres décisions. Tout ce que nous faisons, nous devons le faire par la foi – la foi et l'obéissance envers le Dieu tout-puissant, celui qui donne et reprend la vie, le juste Juge rempli d'un amour insondable, qui prend soin de chaque personne et a un plan divin pour chaque vie – pour la mère, l'enfant à naître et les autres personnes impliquées. Toutes les décisions prises avec Dieu sont une affaire entre Dieu et les personnes concernées. Personnes d'autres ne peut prononcer de jugement.

Le christianisme est fondé sur la foi envers le Dieu tout-puissant et sa force créatrice, dans les choses naturelles comme dans les choses spirituelles. La Bible, la Parole de Dieu, est le fondement qui nous guide dans la vie. Notre confiance est placée en Dieu, le Créateur tout-puissant qui connaît toute chose – même les vies de ceux qui ne sont pas encore nés. Nous, sa création, nous sommes appelés à vivre devant lui à son honneur et dans la crainte, avec une foi inébranlable en son amour, sa bonté et sa sagesse illimitées. Toute décision prise avec Dieu apporte la paix et le repos. Nous croyons que beaucoup de vies auraient été épargnées si l'on avait cherché Dieu avant de prendre ces décisions.