L’esprit de l’Antéchrist, troisième partie : renier la doctrine de Christ

L’esprit de l’Antéchrist, troisième partie : renier la doctrine de Christ

Ecrit par: Sigurd Bratlie | Publié: vendredi 2 décembre 2016

« Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’Antéchrist. Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense. Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. » 2 Jean 7-9.

Qu'est-ce donc que la « doctrine de Christ ? » Jésus a dit à la foule qui le suivait : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. » Marc 8, 34. Voilà tout simplement la doctrine de Christ. Si tu demeures dans cette doctrine, tu renonces à « toi-même », et la vie de Jésus se manifeste en toi, Christ est manifesté en chair. Tu as alors le Père et le Fils.

Les mensonges des antéchrists

Mais les antéchrists viennent alors te sermonner : « Tu devrais te rendre compte que ta manière de faire n’est que de l'esclavage ! Est-ce que tu crois que Dieu a besoin de ton aide pour te sauver ? Non ! l'œuvre a été accomplie une fois pour toutes, Jésus a tout fait, tu n'as donc rien à faire. C’est Jésus en toi qui doit le faire. Si seulement tu pénètres profondément dans l'amour de Christ, tout se fera automatiquement. Tu n’as évidemment pas à prendre un péché après l’autre pour y renoncer ; tout a été purifié dans le sang de Jésus. Nous sommes appelés à la liberté en Christ ; ne te laisse pas mettre à nouveau sous le joug de l’esclavage, etc. »

Nous allons maintenant citer un des plus grands journaux religieux de Norvège. Cet extrait illustre comment l’esprit de l’Antéchrist interprète les choses :

« Dieu pose de sévères conditions à ceux qui veulent entrer au ciel. Jésus dit en effet… Si votre justice ne dépasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. » Matthieu 5, 20. C'est là l’exigence de la loi. Mais « ce qui était impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu l’a fait, ayant envoyé son propre Fils. » Romains 8, 23. Ainsi donc, en Christ, Dieu nous a donné précisément ce qu’il exigeait de nous par la loi. Le Seigneur Jésus lui-même est maintenant notre justice. Quelle grâce ! Notre justice est par là même parfaite, car Jésus est parfait. Il est certain que cela dépasse de beaucoup la justice des pharisiens.

« Notre justice est inaltérable. Même si nous bronchons et que nous péchons, Jésus, lui, n’a pas péché. Notre justice est également éternelle. Et elle est en lieu sûr, dans le ciel, en Christ. Qu’en est-il de notre perfection ici-bas ? Dieu l’exige aussi. Là encore, Christ est notre vie. La vie parfaite qu’il a menée quand il vivait ici sur terre est aussi comptée par Dieu comme étant ma vie. »

Tout cela te semble peut-être très bien, et tu te laisses détourner de la saine doctrine, pour te tourner vers des fables. Tu ne lis pas les versets suivants dans Romains 8,4, où il est dit que Dieu nous a donné Jésus « afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'Esprit. » Non ! l'esprit de l'Antéchrist supprime tout ce qui est justice personnelle. « Notre justice est tout entière en Jésus, et elle est en lieu sûr, dans le ciel. » - C’est ainsi que Satan peut mener les affaires comme bon lui semble, sans être gêné par les prétendus « chrétiens ».

Ne te laisse pas tromper !

Observe bien ces antéchrists lorsqu’ils parlent. Ils lisent la parole de Dieu, certes, mais ils ne l’expliquent pas. Ils se contentent de raconter quelques histoires émouvantes, et de citer ce qu’a dit telle ou telle personne (ils choisissent de préférence des personnalités connues dans le monde), ou encore des choses qu’ils ont apprises dans une école biblique. La parole du prophète s’applique à eux : « Voici, dit l'Éternel, j'en veux aux prophètes qui se dérobent mes paroles l’un à l’autre. » Jérémie 23, 30. « S’ils avaient assisté à mon conseil, ils auraient dû faire entendre mes paroles à mon peuple, et les faire revenir de leur mauvaise voie, de la méchanceté de leurs actions. » v. 22.

Mais toi, tu aimes bien toutes ces anecdotes qu’ils racontent. Tu les trouves très édifiantes, d'autant plus qu’elles sont rapportées dans un esprit que tu trouves magnifique. En effet, il n’y a ni épée ni croix dans ces discours. Et te voilà ensorcelé ; tu vis dans une béate ignorance de ta vie mauvaise. Tu t’es laissé égarer, et tu ne travailles pas à ton salut avec crainte et tremblement. (Philippiens 2, 12) Tu t’es éloigné de la doctrine de Christ. Tu n’as ni le Père, ni le Fils. Tu es en train de perdre ce que tu avais gagné par ton travail. Quand tu t’étais chargé de ta croix et que tu avais renoncé à toi-même, tu avais obtenu la victoire sur l’emportement, l’inquiétude, les paroles légères, la médisance et la vanité ; mais maintenant, tu retournes insensiblement à ton ancien état. Tu perds ta récompense, et s'il t’arrive d’assister à une réunion où la parole de la croix est annoncée, cela te semble bien pénible. Tu te sens trop jugé et repris, tu trouves qu’il règne un esprit dur à de telles réunions, et tu te hâtes de retourner auprès des antéchrists - des enchanteurs.

Prenez garde à vous-mêmes ! Il est encore plus nécessaire de le proclamer aujourd'hui que cela ne l’était du temps de Jean. Des explications que nous venons de donner, il ressort que c’est l'esprit de l’Antéchrist qui travaille dans la prostituée, et que ses marchands sont des antéchrists. Bien entendu, cela reste plus ou moins inconscient pour la plupart des gens. Ils ont été séduits, et c'est pour cette raison que nous voulons, aujourd’hui plus que jamais auparavant, faire entendre la voix du ciel : « Sortez du milieu d’elle ! » (Apocalypse 18, 4) Nous voulons coûte que coûte mettre cette lumière sur le chandelier.

Ceci est un extrait du chapitre « L’Esprit de l’Antéchrist » tiré du livre « L’Epouse et la Prostituée » publié en norvégien à l’origine, en septembre 1946, par les « Editions Trésors Cachés. »