La bénédiction accompagne les miséricordieux

La bénédiction accompagne les miséricordieux

Ecrit par: Susi Simons | Publié: samedi 1 décembre 2012

Qu’est-ce qu’une vie bénie ? Une vie libre et heureuse ! Jésus voulait que ses disciples soient heureux. Dans Matthieu au chapitre 5, il leur a enseigné quelques vérités simples et importantes – la recette pour une vie bienheureuse. L’une des manières d’y arriver, c’est d’être miséricordieux.

Jacques dit : « La miséricorde triomphe du jugement. » Ja.2, 13. La miséricorde est donc plus grande que le jugement. Lorsque j’abandonne mon propre jugement sur une personne ou sur une situation – peu importe dans quelle mesure je peux sembler avoir raison – et que je choisis plutôt la miséricorde, des temps rafraîchissants et régénérateurs viennent ! La frustration, la colère et l’autosatisfaction doivent céder la place – c’est le « prix » à payer pour obtenir quelque chose de bien mieux que de se sentir justifié ; cela me donne un cœur libre et joyeux, et me rend capable de répandre la bénédiction sur ceux qui m’entourent.

Lorsque la miséricorde se manifeste dans une situation, cela crée de la reconnaissance et de l’espérance là où, auparavant, l’intolérance et le jugement créaient des tensions et des disputes.

Les effets de la miséricorde

Elle nous rend vraiment humble et il est très sain de penser à la miséricorde que j’ai moi-même reçue de la part de mes amis, de ma famille ou d’autres personnes lorsque je me suis retrouvée dans des situations où j’ai fait des erreurs, ou bien là où j’ai tout simplement agi sans réfléchir. Quels effets leur miséricorde a-t-elle produit sur moi ? Cela a produit l’amour ! J’ai de l’affection pour ceux qui ont été miséricordieux envers moi ! Lorsque la miséricorde se manifeste dans une situation, cela crée de la reconnaissance et de l’espérance là où, auparavant, l’intolérance et le jugement créaient des tensions et des disputes.

Il est dit dans la version anglaise de Michée 6, 8 : « Aimez la miséricorde ». Quel bon commandement à suivre, cela apporte chaleur et bonté à ceux qui m’entourent, et la liberté et le bonheur dans mon propre cœur. Quelle vertu merveilleuse et utile à aimer et à rechercher.