La prière – plus qu´un dernier recours

La prière – plus qu´un dernier recours

Ecrit par: Janne Epland | Publié: mercredi 1 avril 2015

Je survole un article dans le journal. Il s´agit d´une étude sur le nombre de personnes qui prient, et les statistiques sont en baisse. Mais c´est l´explication qui est donnée pour justifier ces chiffres qui m´amène à réfléchir. Pourquoi prions-nous ? Et que demandons-nous dans nos prières ?

Les statistiques montrent que de moins en moins de personnes prient à Dieu. Je vis dans un coin du monde matériellement riche, qui ne subit pas de crises évidentes. Peut-être que c´est précisément pour cette raison que nous ne prions pas tellement. Est-ce que nous croyons simplement que nous n´avons pas besoin de la prière ? Les théologiens, les scientifiques et autres spécialistes avancent quelques raisons pour expliquer ces résultats. Elles m´amènent à penser : sommes-nous conscients des incroyables richesses que nous pouvons obtenir par la prière ?

Prayer gives us exceptional possibilities.

1. Nous sommes tellement bien lotis que nous n'avons pas besoin de Dieu.

L´explication principale qui est donnée dans l´article, c´est qu´étant donné que nous vivons dans une société tellement sûre et bonne, nous n´avons pas besoin de Dieu pour nous en sortir. Est-ce vrai ?

Si nous souhaitons vraiment vivre selon les lois et les commandements de Dieu, nous avons besoin de son aide chaque jour, à chaque minute de la journée. Nous avons besoin de savoir qu´il est là pour nous, qu´il nous aime et qu´il attend avec impatience de pouvoir nous aider lorsque nous prions à lui. Nous avons besoin de la grâce et de la force de Dieu à chaque fois que nous sommes face à la tentation, afin d´avoir la victoire. Cela n’a absolument rien à voir avec notre environnement ; après tout, notre nature est la même, que nous soyons ici ou au Pôle Nord. Si j´ai tendance à être de mauvaise humeur ou vexé à la maison, je le serai également là-bas.

2. En tout cas, il est bon de savoir que nous avons la possibilité de prier.

L´article dit que même s´il y a peu de personnes qui prient, la plupart d´entre nous crient à Dieu lorsque la situation est suffisamment difficile. Il est alors bon de pouvoir prier à Jésus.

Là où il y a une grande détresse, il y a probablement beaucoup de prières. Mais Jésus n´est-il devenu que notre « dernier recours » ? En d´autres termes, celui vers qui nous nous tournons lorsqu´il n´y a pas d´autres solutions ?

Why wait until a disaster happens before we turn to Him?

Pense par exemple au nombre de fois où nous sommes tentés à l´impatience. Cela peut sembler être une énorme montagne impossible à franchir, qui nous empêche d´avoir la victoire et de devenir quelqu´un qui est toujours patient. Mais Jésus nous a montré que c´est possible, parce qu´il a aussi voulu répondre avec irritation mais qu´il n´a jamais cédé à ses désirs. Il fut tenté en tous points comme nous, mais il n´a jamais commis de péché. (Hébreux 4, 15-16)

Alors pourquoi attendre qu´une catastrophe ait lieu pour se tourner vers lui ? Il est de beaucoup préférable de prendre plutôt chaque petite situation au sérieux et déjà à ce stade d’admettre que nous avons besoin de l´aide de Dieu. De telles personnes suivent les traces de Jésus. De telles personnes expérimentent la victoire et la foi au beau milieu de la vie quotidienne.

3. Nous sommes souvent trop occupés pour prendre le temps de prier.

La plupart d´entre nous peuvent se reconnaître dans cette déclaration : on est facilement trop occupé. Le travail, l´école et l´assemblée requièrent beaucoup de temps et d´efforts. Nous pouvons facilement être totalement submergés par tout ce qu´il y a à planifier et faire pour aujourd´hui, cette semaine et jusqu´aux prochaines vacances. Les jours défilent rapidement. Mais même s´il se passe beaucoup de choses, cela n´exclut en aucun cas la prière. En effet, c´est le contraire qui est habituellement le cas ; c´est spécialement dans ces moments-là que nous avons besoin de la prière.

To adhere to the will of God during the day and especially during busy times, we need to pray even more than before, for love, patience and kindness.

Lorsqu´il se passe beaucoup de choses, que j’interagis avec différentes personnes par exemple, je dois me montrer très vigilant. Mes propres réactions négatives se manifestent avant même que je m´en rende compte. Cela peut être de l´irritation par exemple, qui monte facilement à la surface lorsque je suis stressé. Afin d´être en accord avec la volonté de Dieu au cours de la journée et spécialement durant les périodes très chargées, nous devons prier encore plus qu´auparavant, pour recevoir de l´amour, de la patience et de la bonté. (Galates 5, 22) Pour tous les hommes.

Que dit la Bible au sujet de la prière ? On peut lire en 1 Thessaloniciens 5, 17 : « Priez sans cesse. » Notre relation avec Dieu n´est jamais interrompue. Nous pouvons toujours être dans le « mode céleste », en vivant pour Dieu et en ayant notre esprit dirigé vers le ciel. Nous ne pouvons pas être littéralement à genoux et prier toute la journée, mais nous pouvons être dans un esprit de prière tout au long de la journée. C´est tout à fait possible, et l´aide est alors à portée de main lorsque nous en avons besoin. Dieu fait grâce aux humbles. (Jacques 4,6)

Pour quoi prions-nous ?

Mais l´étude montre également qu´il y a de nombreuses personnes qui prient. Elles prient avec reconnaissance pour la grâce et la bonté de Dieu, elles intercèdent en faveur de leurs proches et pour le monde dans lequel nous vivons.

C´est la volonté de Dieu que nous soyons reconnaissants. « Rendez grâces en toutes choses, car c´est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus Christ. » 1 Thessaloniciens 5, 18. Dans l´Ancienne Alliance, les hommes montraient leur reconnaissance en offrant un animal, comme sacrifice de reconnaissance. Dans la Nouvelle Alliance, le sacrifice a été déplacé à l´intérieur de notre vie, et nous pouvons adresser des prières de reconnaissance à Dieu avec un cœur sincère, et manifester de la reconnaissance dans nos actions. C´est une partie importante de notre culte spirituel. (Romains 12, 1)

Il est aussi bon de prier pour ceux qui nous entourent. Ainsi nous ne passons pas tout notre temps à nourrir nos propres pensées égoïstes et notre cœur se remplit au contraire d´attention pour les autres. Il est aussi dit dans la Bible que nous devons prier pour ceux qui gouvernent le pays. (1 Timothée 2, 1-3). La main de Dieu agit partout.

Nous pouvons toujours être dans le « mode céleste », en vivant pour Dieu et en ayant notre esprit dirigé vers le ciel. 

Mais la prière est aussi le moyen de recevoir de l´aide pour notre propre vie. Nous pouvons prier à Dieu qu´il nous aide aujourd´hui, à l´heure où nous nous adressons à lui, afin de tenir ferme dans l´alliance de disciple que nous avons conclue avec lui. Nous pouvons prier afin de purifier notre cœur du péché et ainsi pouvoir nous réjouir à l´idée de passer l´éternité avec lui, dans un bonheur et une paix glorieuses.

Jésus a lui-même prié intensément lorsqu´il était dans la même situation que nous : « …lui qui, dans les jours de sa chair ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications… » Hébreux 5, 7. Est-ce que nous considérons les choses avec le même sérieux que Jésus ? Est-ce que nous prions sincèrement à Dieu pour qu´il nous aide lorsque nous remarquons que nous sommes tentés à faire le mal ?

Dieu est là pour nous.

Considère que Dieu peut faire bien plus que d´assurer nos arrières, bien plus que de nous fournir des roues de secours qui sont d´une grande aide lorsque nous ne parvenons plus à avancer correctement. Il a envoyé Jésus, qui nous a montré ce que cela signifie de combattre contre le péché et qui désormais a pour mission de nous fortifier pour que nous fassions comme lui. (Hébreux 7, 25)

Dieu est là pour nous. Lorsque nous nous tournons vers lui pour recevoir des conseils et du réconfort, lorsque nous avons besoin d´aide et de force, et lorsque nous venons à lui avec un cœur rempli de reconnaissance. La prière nous donne des opportunités exceptionnelles. Avons-nous commencé à profiter de ces opportunités ?

« Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l´affliction. Persévérez dans la prière. » Romains 12, 12.