La raison principale pour laquelle tu n’as pas fait de progrès dans ta vie de chrétien

La raison principale pour laquelle tu n’as pas fait de progrès dans ta vie de chrétien

Ecrit par: Frank Myrland | Publié: vendredi 28 août 2015

Tu es chrétien depuis des années et pourtant, tu continues à sentir que tu es toujours aussi loin d’avoir une vraie vie avec Dieu. Pourquoi cela ?

Le plus grand obstacle au progrès, c’est quelque chose qui est profondément ancré dans notre nature humaine : l’orgueil. L’orgueil est si proche que nous ne réalisons peut être même pas à quel point ce que nous faisons au cours de la journée est motivé par lui.

Mais nous pouvons reconnaître l’orgueil lorsque nous pensons par exemple que nous nous connaissons mieux que ce qui est clairement écrit dans la Parole de Dieu. Lorsque nous nous préoccupons davantage de nous défendre par rapport à ce que les gens pensent de nous, plutôt que de savoir ce que la vérité dit de nous-mêmes. Lorsque nous nous demandons si ce que les gens pensent de nous est à la hauteur de ce que nous « méritons ». Nous débordons alors d’amour de nous-mêmes.

Nous pouvons reconnaître l’orgueil lorsque nous pensons par exemple que nous nous connaissons mieux que ce qui est écrit clairement dans la Parole de Dieu.

C’est pourquoi il est extrêmement important pour nous de réaliser que Dieu ne peut rien faire avec nous tant que notre volonté n’est pas en parfait accord avec lui. Nous devons abandonner notre orgueil avec nos pensées propres au sujet de ce qui est le meilleur et nous devons écouter la voix de Dieu dans notre vie. Si nous faisons cela, de tout notre cœur et en vérité, nous entendrons que l’Esprit Saint nous enseigne à être petit à nos propres yeux. (Romains 12, 6) Il nous enseigne à avoir un entendement de serviteur, non pas à être servi. Il nous enseigne à faire disparaître notre propre volonté et nos désirs, au lieu de toujours attendre quelque chose des autres. Le christianisme, c’est donner, le péché, c’est exiger.

Le christianisme, c’est donner, le péché, c’est exiger.

Pense aux plus grands exemples que tu as dans ta vie de chrétien ; ceux dont tu as goûté la bonté et l’amour. Comment font-ils, pendant que toi, tu continues à lutter pour manifester de l’amour aux autres, spécialement envers les personnes qui n’ont pas été particulièrement gentilles avec toi ? C’est parce qu’ils se comportent avec humilité, et dans cette humilité, Dieu peut travailler avec eux pour qu’ils fassent sa volonté.

Reconnaître l’orgueil

Comment puis-je savoir quand je cède à mon propre orgueil ? Je peux dire que c’est lorsque je décide de ne pas donner d’encouragements aux autres. J’évite de parler ouvertement et honnêtement avec les autres car je m’irrite et suis facilement agité lorsque je suis en leur compagnie. Je ne me réjouis pas lorsque les choses vont bien pour mes amis ou ma famille, et à la place, je cède à des sentiments de jalousie qui s’agitent en moi. Je n’expérimente pas la vraie amitié et la communion car je sens que j’ai déjà toutes les réponses dont j’ai besoin.

En clair, je sais que je suis rempli d’orgueil lorsque je continue à compter sur mes propres sentiments, expériences et émotions pour diriger ma vie, au lieu de chercher ce que Dieu attend de moi.

Je sais que je suis rempli d’orgueil lorsque je continue à compter sur mes propres sentiments, expériences et émotions pour diriger ma vie, au lieu de chercher ce que Dieu attend de moi.

En tant que chrétiens, il est extrêmement important pour nous de reconnaître notre détresse. Si nous ne sentons pas que nous avons besoin de Dieu dans notre vie, en aucun cas il ne peut nous diriger. Sans détresse, nous sommes satisfaits et contents de ce que nous avons fait. Au lieu d’être attentifs et vigilants contre le péché, nous laissons les choses passer.

Une guerre contre « je », « moi » et « ce qui est à moi »

Nous devons être préservés dans cette détresse au sujet de notre propre orgueil ! Ne laisse pas ton « je », « moi » et « ce qui est à moi » diriger ta vie ! Lorsque nous servons uniquement notre propre personne, nous passons à côté d’une gloire éternelle bien plus grande qui vient en servant Dieu. Si au lieu de cela nous choisissons de servir Dieu en pleine humilité, cela apporte les fruits de l’esprit : amour, joie, paix, bonté et tout cela nous permet de vivre une vie de chrétien ici sur terre. Ensuite et seulement ensuite, nous pouvons sentir que nous progressons et nous nous rapprochons de notre vocation céleste.

Si nous ne sentons pas que nous avons besoin de Dieu dans notre vie, en aucun cas il ne peut nous diriger.

Que va-t-il advenir de  moi demain, la semaine prochaine, le mois prochain, l’année prochaine ? C’est à moi de décider : soit je choisis d’obéir à la voix de Dieu et de vivre dans l’humilité, soit je cède à mon orgueil.