L'Ascension

L'Ascension

Ecrit par: Richard Savage | Publié: jeudi 5 mai 2016

Le jeudi 9 mai, nous célébrons l’Ascension  dans le calendrier chrétien. Ce jour-là, 40 jours après le premier jour de Pâques, a été célébré depuis le tout début de la chrétienté et il y a une bonne raison à cela.  

Selon Luc, Jésus s’était montré à ses disciples après être ressuscité d’entre les morts, et « Il leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. » (Actes 1, 3)

Christ est ressuscité ! 

Cela a dû être des expériences inoubliables pour les disciples, lorsqu’ils ont pu voir et entendre Jésus dans son corps de résurrection. C’étaient des preuves qui ne pouvaient pas être contestées, des preuves qu’il avait parfaitement triomphé du péché et de Satan, de la mort elle-même. Tout comme les deux disciples qui marchaient avec Jésus sur le chemin d’Emmaüs (Luc 24,13-32), le cœur des disciples a dû brûler d’excitation et d’émerveillement. Il s’est présenté à eux dans la chambre haute le premier jour de Pâques, et une semaine plus tard, Thomas a touché le corps de Jésus ressuscité, qui portait les marques de la crucifixion, preuve qu’il était mort au péché, une fois pour toutes. (Jn. 20, 19-29)

Il n’y avait aucune espèce de doute. Jésus-Christ était ressuscité d’entre les morts.

Il n’y avait aucune espèce de doute. Jésus-Christ était ressuscité d’entre les morts. Tout ce qu’Il avait prophétisé le concernant était vrai. Il avait vécu sur la terre pendant 33 ans, comme un homme avec une nature comme nous, il a été tenté en tout comme nous. En faisant mourir le péché et sa propre volonté, il a vaincu Satan, qui avait la puissance de la mort, et il a ainsi inauguré un chemin à travers la chair que nous pouvons suivre. Il s’est livré comme un sacrifice sans tache à Dieu – une expiation parfaite pour les péchés de l’humanité. Satan ne pouvait plus condamner personne devant Dieu, car la dette était payée. (Col.2, 13-14). De plus, Jésus les a encouragés à rester à Jérusalem parce que, très bientôt, ils allaient recevoir la force de vaincre et ils seraient ses témoins par l’Esprit Saint, qu’il allait leur envoyer du ciel. 

Jésus revient auprès son Père dans les cieux 

Mais pour ce faire, il fallait d’abord qu’il retourne au ciel et qu’il s’asseye à la place qui lui revenait, à la droite du Père. Cela a eu lieu près de Béthanie, sur le Mont des Oliviers (Luc 24, 50). Ce fut une magnifique réunion en plein air ! Avec la promesse de ne pas laisser les disciples seuls, et que par le Saint Esprit, le Consolateur, l’Avocat et celui qui enseigne la justice, il serait être avec eux tous les jours, jusqu’à la fin du monde (Jn.16, 7, Ma. 28, 18-20). Jésus a été enlevé pendant qu’ils le regardaient, et « une nuée le déroba à leur yeux »

« Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel. » 

Si nous avions été présents à ce moment-là, je crois que nous aussi, nous aurions assisté à cette scène d’adieux silencieuse, le regard fixé vers le ciel pendant que Jésus disparaissait. Mais Dieu a un travail à faire en nous, et il a envoyé deux anges pour donner l’ordre de marche, « Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel. Alors ils retournèrent à Jérusalem (…) Tous d'un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus. » (Actes 1, 9-14) Ces 120 personnes étaient les premiers fruits de l’assemblée, et ils leur a été donné de poser le fondement du Temple de Dieu sur terre, fait de pierres vivantes qui suivent Jésus sur le chemin qu’il a inauguré pour nous. 

L’achèvement du temple 

« Quand cette œuvre aura été accomplie, ce sera l’enlèvement, le jour de notre ascension »   

De nos jours, Dieu prépare la pierre du faîte de l’édifice, les disciples qui sont édifiés dans un seul corps pour former un temple saint pour le Seigneur, avec Jésus-Christ comme pierre angulaire (Ep. 2, 14-22) Lorsque cette œuvre sera achevée, ce sera l’enlèvement, notre jour de l’Ascension. Les disciples fidèles, qui sont aussi les prémices pour Dieu et l’Agneau, monteront alors dans les nuées pour aller à sa rencontre. 

Et quand il reviendra, et qu’il descendra sur le Mont de Oliviers sur son cheval blanc, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, celui qui s’appelle Fidèle et Véritable, les disciples seront avec lui, et ensemble ils purifieront la terre de toute méchanceté et de toute injustice. (Za.14, 4-5, Ap.19, 11-21)

Oui, l’Ascension est une journée qui mérite d’être célébrée. Autrefois, c’était un jour férié et les gens allaient à l’église et adoraient Dieu et Jésus, même s’ils ne saisissaient pas vraiment la signification de cette fête. Mais l’esprit de l’Antéchrist travaille pour remplacer les fêtes religieuses par des fêtes laïques, en espérant changer les temps (Da.7, 25), et pour beaucoup, le jour de l’Ascension est un jour comme les autres. Souhaitons qu’autant de personnes que possible puissent comprendre l’importance particulière de cette journée en pensant au merveilleux plan que Dieu a pour le salut de l’humanité.