Le centre de gravité spirituel

Le centre de gravité spirituel

Ecrit par: Johan Oscar Smith | Publié: vendredi 17 juin 2016

Où se trouve ton centre de gravité ?

Un gros aimant attire les aimants plus petits. Le magnétisme terrestre dirige l’aiguille de la boussole vers le nord. Par temps calme, un iceberg exerce aussi une force d’attraction sur un bateau qui est près de lui. Le globe terrestre ou l’iceberg ayant la masse la plus grande, les objets plus légers en subissent obligatoirement l’influence. De même, les astres exercent une attraction les uns sur les autres, de sorte que ceux qui sont plus légers gravitent autour des plus lourds.

Notre trésor est notre centre de gravité spirituel. C’est toujours là que se trouve notre coeur. Si ton trésor est à l’extérieur de toi, tu graviteras autour de lui. Mais si ce trésor est en toi, les circonstances extérieures ne peuvent pas te troubler. Tu es content de ton sort, que tu sois dans la misère, la pauvreté et les tribulations, ou bien dans l’abondance.

Instinctivement attiré par les choses de l’extérieur

Le centre de gravité de l’avare est à l’extérieur de lui-même : c’est son argent. Ce centre de gravité étant soumis à toutes sortes de fluctuations, celui qui aime l’argent a toutes sortes d’états d’âme, suivant que les circonstances sont favorables à ses yeux, ou non. Il ne pense en toutes circonstances qu’à amasser davantage d’argent. Il aimerait bien – si c’était possible – placer son trésor tout au fond de son coeur. Tous ses désirs et le mobile qui le pousse dans tout ce qu’il fait, c’est l’argent et encore l’argent !

Le centre de gravité de celui qui est coquet se trouve dans la mode. Quand la mode change, il suit le mouvement. Son coeur se réjouit de tout ce qui est grand. Il a en horreur ce qui a l’air désuet, minable ou trop simple. Toutes les lignes de force magnétique sont dirigées vers la vanité.

Mais si ce trésor est en toi, les circonstances extérieures ne peuvent pas te troubler.

Il en est de même du goinfre, de l’ivrogne, de l’orgueilleux et de l’adultère. Leur centre de gravité se trouve à l’extérieur d’eux-mêmes, et ils sont attirés vers ce centre de gravité, c’est-à-dire vers l’extérieur, car là où est leur trésor, là aussi est leur coeur.

La sagesse – un centre de gravité intérieur

La sagesse est, elle aussi, un trésor, un centre de gravité, un pôle magnétique, qui attire aussi à elle. Christ est la sagesse de Dieu, et il attire chacun à lui. Tous les hommes peuvent sentir sa force d’attraction. L’avare, le coquet, le goinfre, l’ivrogne, l’orgueilleux ou l’adultère sentent tous que la loi de la gravitation de la sagesse les attire et désire les affranchir de la loi de la gravitation à laquelle ils obéissent, à savoir la loi du péché et de la mort. Ceux qui croient et se laissent affranchir sont soumis à une nouvelle loi de la gravitation : la loi de la sagesse. Ils y sont attachés, liés à cause de Christ.

Celui qui est saisi par la sagesse réduit le nombre de ses activités matérielles, et il est occupé à se purifier lui-même. On obtient de la sagesse quand on consacre ses moments de loisirs à la chercher, et le châtiment donne aussi de la sagesse. Pour que nous ayons le cœur circoncis, il faut que nous soyons affranchis des lois de la gravitation extérieures à nous-mêmes par la loi de la gravitation (la sagesse divine) qui agit dans notre cœur.

Dans le centre de gravité de la sagesse, il n’y a plus de place pour quelque souci que ce soit.

Cela nous donne une plus grande stabilité, et notre valeur aux yeux de Dieu et des hommes en est accrue. Le désir d’obtenir la sagesse nous affranchit de tous les autres désirs qui cherchent à lier notre coeur. Par la foi, Christ, qui est la sagesse de Dieu, habite dans notre coeur. Ainsi, notre centre de gravité ne se trouve pas à l’extérieur de nous-memes. Il est au-dedans de nous. Salomon a demandé à Dieu la sagesse, mais il a aussi reçu la richesse et une longue vie. La sagesse nous donne accès à toutes sortes de bonnes choses, car tout à été créé par et pour elle. Toutes choses gravitent autour de la sagesse. C’est par elle que règnent les rois et que les ennemis de Christ sont placés comme un marchepied sous ses pieds. Si tu veux avoir part aux nombreuses richesses de la sagesse, fais donc d’elle ton centre de gravité.

Toute poursuite d’un gain quelconque est une preuve d’incrédulité. Cela vient de fait qu’on a son centre de gravité en dehors de soi-même. Mais dans le centre de gravité de la sagesse, il n’y a plus de place pour quelque souci que ce soit, tout est calme, le repos règne. En revanche, plus on s’éloigne de ce centre, plus on rencontre de soucis, de trouble et d’agitation.

Ton centre de gravité

Dans tout bateau, il y a un point imaginaire qu’on appelle le centre de gravité. Il reste stable quels que soient les mouvements du bateau, qu’il y ait du tangage ou du roulis. Pour réduire les risques d’attraper le mal de mer, on a intérêt à s’approcher le plus possible de ce point, qui suit le bateau dans sa course tout en restant immobile par rapport au bateau lui-même.

Il en est de même dans le domaine spirituel. Si tu veux échapper à l’agitation qui trouble ton âme et la rend malade, cherche le centre, là où tu trouveras le repos de Dieu ! Ce centre, tu le trouves en toi-même, dans la communion avec Jésus-Christ. De même que le navire roule et tangue sous l’effet des vagues, nous aussi, nous sommes soumis au roulis et au tangage de la vie et de toutes les circonstances par lesquelles nous passons. Mais le centre de gravité repose tranquillement, même si le bateau est secoué par les vagues.

Si tu veux échapper à l’agitation qui trouble ton âme et la rend malade, cherche le centre, là où tu trouveras le repos de Dieu !

Nous comprenons aussi que, comme le poids se concentre dans le centre de gravité, toutes les lignes de force doivent aussi en partir et y aboutir. Ainsi, ce centre de gravité devient un centre de force invisible qui maintient la cohérence et l’unité de l’ensemble. A l’opposé, plus un homme s’en éloigne, plus il est déchiré et ballotté. Il rencontre alors une foule de déceptions, de raisons de s’irriter, de sujets de se vexer, etc... Mais il n’y a pas trace de tout cela au centre de gravité.

Quel magnifique centre ! On y trouve la sagesse et la force de Dieu. Heureux celui qui accède au repos de cette loi de gravitation, celui qui a toutes ses sources en Dieu ! Tout le reste lui sera donné par-dessus.

Notre centre de gravité doit être au même endroit que celui de Christ. Nous connaissons alors le repos dans sa pleine mesure. Où se trouve ton centre de gravité ? Dans quelle direction sont orientées les lignes de force de ton cœur ?

Ceci est une version écourtée de l’article «Le centre de gravité spirituel» qui fut publié dans l’édition de «Trésors cachés», en janvier 1924. («Trésors cachés» est la revue de l’assemblée de BCC).                      © Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag