Le christianisme devrait-il s'adapter au monde dans lequel nous vivons aujourd'hui ?

Le christianisme devrait-il s'adapter au monde dans lequel nous vivons aujourd'hui ?

Ecrit par: Lars Schroeder | Publié: mardi 11 juillet 2017

Le christianisme devrait-il s'adapter au monde dans lequel nous vivons aujourd'hui ? Un chrétien devrait-il se sentir coupable de porter des vêtements de la toute dernière mode ? Ou d'utiliser les nouvelles technologies ? Les chrétiens devraient-ils éviter les tendances actuelles, y compris les tendances sociologiques ? Ce sont des questions sensées, particulièrement depuis que les changements culturels et technologiques se font plus rapidement qu’à aucune autre période de l’Histoire. Comment un chrétien devrait-il s'adapter à la société de nos jours ?

Tout est permis

La vocation que Paul mentionne en 2 Corinthiens 5, 15 est le centre du christianisme : « Et qu'il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. »

Lorsque Jésus Christ s’est emparé du cœur et de l’intérêt d'un croyant, un tout nouveau monde s'ouvre alors ! Il ne s'agit plus de savoir si telle chose est permise ou non, il s'agit désormais de le servir lui et ses intérêts, et non pas les nôtres.

Paul écrit un peu avant en 1 Corinthiens 10, 23 : « Tout est permis, mais tout n'est pas utile ; tout est permis, mais tout n'édifie pas. »

Tout ne devient permis que pour ceux qui ont le même entendement de cœur que Paul, qui ne vivent que dans le seul but de plaire à celui qui est mort pour nous.

N´y-a-t-il aucune limite dans l'utilisation des nouvelles technologies pour un chrétien ? On peut répondre à cela en posant une autre question : Est-ce que je vis pour lui ? Est-ce que je sers les intérêts de Jésus-Christ ou les miens propres ? Si la réponse est que je sers ses intérêts, alors ce n'est pas seulement permis, mais c’est également recommandable (utile) ! Lorsqu'une personne a pris une décision réfléchie et délibérée de ne vivre que pour lui, pour lui être agréable, une nouvelle voix intérieure lui indique si ce nouvel appareil ou cette nouvelle application est utile. Quand bien même cela est permis, est- ce vraiment utile ?

Vis pour Jésus !

Ceux qui considèrent le christianisme seulement comme un ensemble de règles statiques, comme des idéaux selon lesquels on doit vivre, ou comme une culture avec certaines normes extérieures qui font l’objet d’un consensus, n'ont absolument pas compris ce qui est le plus déterminant : c'est à dire de vivre pour lui !

Les chrétiens devraient-ils s'habiller selon les dernières modes ? A nouveau, la question appropriée est : pour qui est-ce que je vis ? Lorsqu'un disciple remarque qu'il/elle est en train de reproduire quelque chose de grand dans ce monde dans le but de recevoir de l'approbation ou de la reconnaissance, ce disciple voit alors qu’il a cessé de vivre pour Jésus. L'accent ne devrait pas être mis sur l'article ou sur le style de vêtements, mais sur cette question : à qui est-ce que je cherche à être agréable par ma vie ?

Paul écrit en Tite « Tout est pur pour ceux qui sont purs ; mais rien n'est pur pour ceux qui sont souillées et incrédules, leur intelligence et leur conscience sont souillés. »  Tite 1, 15.

Une magnifique liberté s'offre à ceux qui sont purs et qui veulent suivre Jésus de tout leur cœur. Ils peuvent utiliser les outils modernes du monde sans voir leur cœur souillé, parce que tout ce qu’ils font, ils le font d´un cœur entier comme pour le Seigneur. (Colossiens 3, 23) Jésus possède leur cœur tout entier et ainsi l'Esprit de Dieu peut leur parler afin de leur montrer les domaines où ils vivent encore pour eux-mêmes ou sont d’un autre avis. (Philippiens 3, 14-15). Pour ceux qui souhaitent être chrétiens et qui, cependant, ont leurs intérêts dans les choses de ce monde, ces choses cessent de leur être utiles et deviennent un piège et une malédiction. Leur sensibilité à sa voix diminue et leur relation avec lui devient superficielle. Leur homme intérieur n'est pas nourri car Jésus n´est pas le seul qu'ils servent. Seul ceux qui ont le cœur pur verront Dieu et recevront cette nourriture céleste !

Une guerre concrète contre le péché

Lorsqu'il s'agit du péché manifeste qui est spécifiquement condamné dans les Ecritures et qui, pourtant, est toléré comme un comportement normal dans le monde (immoralité, déviance sexuelle, etc.), les chrétiens doivent dresser une véritable muraille !

« Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. C'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion. »  Colossiens 3:5-6.

Les chrétiens ne doivent pas craindre de défendre les lois de Dieu, même si cela signifie d'être étiquetés à tort comme étant des « bigots ». Les chrétiens ne sont pas démodés ou prudes parce qu'ils croient et vivent selon les commandements de Dieu. L'approbation des hommes n'a aucune valeur lorsqu'on compare cela à la valeur éternelle qu’on obtient si on est obéissant aux lois et aux commandements de Dieu. (Esaïe 40, 6-8)

En clair, nous pouvons traverser ces époques de changement en toute sécurité en renonçant à nous-mêmes et en faisant la volonté de Dieu. Sa toute petite voix nous mets sur le droit chemin dans tous les détails de la vie, lorsque nous nous donnons entièrement à lui et que nous lui sommes dévoués. Nous expérimentons la liberté de pouvoir lui être agréable à tous égards !

« Pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu. »  Colossiens 1, 10.