Le flirt et la volonté parfaite de Dieu

Le flirt et la volonté parfaite de Dieu

Ecrit par: Robin Dashwood | Publié: mardi 7 avril 2015

« ...afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et    parfait. » (Romains 12, 2) Quelle est la volonté parfaite de Dieu en ce qui concerne le flirt ? Est-ce que nous cherchons à vivre pour nous-mêmes ou pour faire la volonté de Dieu seulement ?

Le flirt est un jeu très subtil. On flirte lorsqu’on se comporte avec une personne comme si on était attiré par elle, mais plus par jeu qu’avec des intentions sérieuses. Mais si on examine vraiment ce qui se cache derrière le flirt, est-ce quelque chose qui convient pour nous qui sommes chrétiens ?

Jésus a dit très clairement : « Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. » (Matthieu 5, 28). On peut penser : « Oui mais, flirter n'est pas convoiter. » Est-ce vraiment le cas ? Si on est honnête avec soi-même, le flirt ne nourrit-il pas les convoitises de notre chair ? En tant que personnes qui cherchent à rester pures devant Dieu, nous devons être très honnêtes et vigilants quant à nos contacts avec les gens et aux intentions qui nous animent dans ces situations.

Qu'est-ce que le flirt ?

L'apôtre Paul exhorte Timothée à « fuir les passions de la jeunesse ». Le mot « fuir » signifie s'échapper en courant. Qu'est-ce que Paul voulait dire par là ? Que nous ne devrions jamais être en contact avec des personnes du sexe opposé ? Pas du tout. Cela signifie plutôt que nous aimons tellement Jésus que nous voulons rester dans la pureté, et que nous faisons tout pour nous garder purs. Nous savons tous ce que cela signifie. Si nous sommes décidés à plaire à Dieu, nous savons quand nos contacts peuvent être qualifiés de flirt, et nous savons ainsi s’ils servent à la satisfaction d'une convoitise. « Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n'ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises. » (Romains 13, 14)

Nous aimons tellement Jésus que nous voulons rester dans la pureté, et que nous faisons tout pour nous garder purs.

Lorsque nous avons examiné les pensées et les intentions de notre cœur, que nous les avons jugés, et que nous savons que nos intentions sont complètement pures, pouvons-nous automatiquement supposer que c'est aussi le cas pour une autre personne ? Il faut savoir que nous pouvons exposer une autre personne à la tentation à cause de notre comportement ! Nous devons faire en sorte de ne jamais être une pierre d'achoppement pour les autres.

Bien sûr, les êtres humains sont attirés les uns par les autres. Nous sommes humains. C’est un comportement humain naturel. Mais nous sommes aussi des personnes qui veulent vivre pour Dieu, et bien que nous soyons tentés à agir selon nos convoitises, nous ne devons pas leur céder ; nous ne devons pas agir en fonction de nos tendances humaines. Cela n'est pas naïf, c'est biblique. « [La grâce de Dieu] nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ ». (Tite 2, 12-13)

Quel est le danger ?

Mais si cela est naturel, pourquoi est-il si important d'y résister ? Quel est le danger ? Dieu a-t-il vraiment dit que le flirt était mauvais ? Nos désirs veulent être satisfaits. Au début, c’est juste un peu de flirt « innocent ». Ce n'est pas grave, on s'amuse simplement. Mais cela donne un peu de nourriture à nos convoitises, et la Bible dit très clairement que nous devons renoncer aux convoitises (voir ci-dessus). Et nos convoitises sont très exigeantes. Le flirt les satisfait pour un temps, mais ce n'est jamais assez. Cela peut vite nous entraîner sur une pente glissante, et parfois de façon très progressive.

Le flirt n’entraîne-t-il pas beaucoup d'agitation ? Nous scrutons sans cesse les réactions des autres, en essayant de voir si nous sommes remarqués, en essayant d'attirer l'attention sur nous, que ce soit de manière consciente ou inconsciente. Tout tourne autour de nous-mêmes, nous devenons égoïstes et nous perdons de vue que nous devons vivre pour faire la volonté de Dieu. Comment pouvons-nous servir Dieu si nous sommes dans un tel esprit ? Si nous recherchons Dieu,  nous penserons alors : « Qu'est-ce qui peut me donner de la paix et du repos ? Qu'est-ce qui me rend agité ? » C'est de cette manière que nous trouverons le bon chemin. Et lorsque Dieu nous donne de la lumière sur ce que nous devons faire, nous devons être obéissants pour le faire.

Si nous voulons faire la volonté de Dieu et non la nôtre, peu importe l’endroit où nous sommes ou ce que nous faisons, que ce soit à l'école, quel que soit le livre que nous lisons ou le sport que nous pratiquons etc, notre conscience nous guide et nous avons une liberté complète, aussi longtemps que nous sommes véritablement irréprochables devant la face de Dieu.

Nous avons une liberté complète, aussi longtemps que nous sommes véritablement irréprochables devant la face de Dieu.

Une motivation pour rester pur

Nous devons faire en sorte que rien ne trouble notre relation avec Dieu. Il doit être tout pour nous, et nous devons pouvoir réagir comme Joseph lorsqu'il fut tenté par la femme de Potiphar et qu'il dit : « Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu? » (Genèse 39, 9). Si nous nous posons la question : « Dieu est en train de me regarder. Que pense-t-il de cela ? », ce que nous devons faire et ne pas faire nous apparaîtra clairement.

Jésus nous dit : « Heureux ceux qui ont le cœur pur car ils verront Dieu » (Matthieu 5, 8). Tout ce que nous faisons sur terre a un seul but : l’éternité. Si nous gardons notre cœur pur, nous verrons Dieu. C'est tellement simple et plein d'espérance. C’est la vraie motivation pour faire les bons choix lorsque nous sommes tentés. Et c'est à nous de faire ces choix.

Qu’accomplissons-nous ?

Dans Éphésiens 5, 27, Paul parle de l'épouse de Christ : « sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible ». Représente-toi qu'un jour nous pourrons nous tenir devant Jésus, notre époux divin, entièrement saints et purs ! Et pas seulement dans ce domaine. Purs dans tous les sens du terme. En étant obéissants à ce que Dieu nous inspire dans notre cœur, nous pouvons avoir un esprit qui n'est pas entaché d'orgueil, d'envie, d'angoisse ou d'autres choses que la parole de Dieu considère comme du péché.

Nous pouvons relever la tête : c’est notre avenir, c’est notre espérance.

Alors, le jour où nous rencontrerons Jésus, nous pourrons le regarder dans les yeux en sachant que nous n’avons pas d’excuses à présenter, nous n'avons rien à cacher. Nous pouvons relever la tête : c’est notre avenir, c’est notre espoir !