Les belles paroles trompent

Les belles paroles trompent

Publié: mercredi 7 décembre 2016

« Ne vous égarez pas ! Ne vous laissez pas tromper ! »

C’est le message que l’apôtre Jean fait passer dans ses lettres. Il vivait dans l’esprit de la vérité et il avait sincèrement à cœur que les hommes ne se laissent pas égarer par de « belles paroles » et par de l’hypocrisie et des mensonges. « Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité ». 1 Jean 1, 6. Marcher dans les ténèbres signifie que nous avons quelque chose à cacher, un péché qui ne tolère pas la lumière. Cela n’est pas l’esprit de la vérité ! « Celui qui dit : Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui… Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. » 1 Jean 2, 4-6. Il ne faut pas avoir « l'apparence de la piété » tout en « reniant ce qui en fait la force. » 2 Timothée 3, 5. Les hommes sont si facilement trompés par les apparences de piété, et c’est pourquoi Jean a cherché à projeter une lumière puissante sur l’hypocrisie, afin que nous ne nous laissions pas égarer.

Des façades attrayantes

Nous sommes naturellement attirés par les belles apparences. Les personnes qui présentent bien, qui ont de l’assurance et ont la parole facile. Mais nous devons être attentifs à leurs œuvres, à l’esprit dans lequel elles sont. Que se passe-t-il dans les coulisses ? Ces personnes marchent-elles dans la lumière, en gardant ses commandements tels qu’ils ont été énoncés ? Marchent-elles comme Jésus lui-même a marché ? Les belles paroles ne signifient rien ; c’est la vie qui compte. Les belles paroles peuvent cacher les péchés de ceux qui les prononcent. Les gens ont l’habitude d’entendre de belles paroles, mais ils ne s’intéressent pas du tout à la vérité. On peut être très habile à parler, et continuer en même temps à vivre dans le péché.

Les pasteurs et les dirigeants d’églises peuvent vivre dans l’adultère et commettre d’autres abominations, et personne ne s’en rend compte jusqu’à ce que la vérité éclate. Tout le monde est alors choqué : c’était un dirigeant tellement doué ! Mais si ces personnes avaient été dans l’esprit de vérité tel que Jean l’a montré si puissamment, ils auraient pu discerner l’esprit qui était derrière cette façade. Dieu fait en sorte que ce genre d’hypocrisie soit révélée. Ces choses-là ne peuvent pas être dissimulées pour toujours. Ne te laisse pas séduire par de belles paroles, les belles phrases, le charisme etc. Apprends ce à quoi Jean nous exhorte et apprends à discerner les esprits ! Aie un sens aiguisé pour l’esprit de la vérité ! Ainsi, tu ne seras pas égaré par l’esprit de l’Antéchrist qui travaille avec une telle puissance à travers ces personnes pour détourner d’autres personnes loin de la vérité qui est en Dieu.

La prédication doit être en harmonie avec l’esprit de Dieu

Ces dirigeants spirituels veulent enseigner que le péché n’est pas si dangereux que cela. Ils prétendent que nous ne pouvons rien y changer, mais qu’il y a assez de grâce pour que nous recevions du pardon. Dieu nous voit comme avec des lunettes de soleil, à travers le sang que Jésus a versé. S’ils prêchaient la vérité, en enseignant que nous devons marcher comme Jésus a marché, beaucoup se désintéresseraient d’eux. Ils veulent avoir du pouvoir, ils se réjouissent de voir de grandes foules se rassembler pour les écouter. Ils sont fascinés par la soif du pouvoir. Ils veulent porter le nom de prophètes. Il s’agit réellement d’un adultère spirituel. Un dirigeant doit servir le Dieu vivant, et non être au service des hommes. Il doit prêcher ce que l’esprit de Dieu produit dans son cœur. Rien de plus et rien de moins.

Nous devons avoir confiance en ceux qui prêchent la parole de Dieu d’une manière incisive, avec clarté et puissance. Ceux qui marchent ouvertement dans la lumière, et dont les vies peuvent supporter le projecteur de l’esprit de la vérité. Leurs paroles amènent leurs auditeurs à une vie en Jésus. Une vie où ils gardent ses commandements et marchent sur le chemin qu’il a inauguré. C’est l’opposé de ce que l’esprit de l’Antéchrist accomplit chez les dirigeants qui, par leur hypocrisie et leur perversion de la parole de Dieu, ne peuvent amener personne à quelque chose de plus que le pardon des péchés et les bons sentiments.

« Bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu. » 1 Jean 4, 1.

Peu nombreux sont ceux qui aiment la vérité

Et pourtant les gens aiment entendre de telles paroles parce que cela signifie qu’ils n’ont pas besoin d’avoir recours à la croix dans leur propre vie ; cela supprime le besoin d’agir, de souffrir et de sortir du péché. C’est pourquoi ceux qui prêchent dans l’esprit de l’Antéchrist attirent des foules si grandes, par leur grandeur et leurs paroles belles et vides. Ils disent exactement ce que les gens veulent entendre, et non pas ce qu’ils ont besoin d’entendre. Et Satan est alors satisfait car toutes ces personnes sont là où il veut qu’elles soient, loin de la vérité de l’évangile de la victoire sur le péché.

Les hommes préfèrent continuer à vivre dans les ténèbres et à ignorer la vérité. Cela leur permet de vivre confortablement, en étant confiants que Jésus a tout fait et qu’ils n’ont rien besoin de faire. Ceux qui devraient être leurs enseignants et leurs instructeurs en Christ sont possédés par cet esprit de l’Antéchrist, et la majorité du monde religieux continue ainsi de vivre dans les ténèbres et dans l’ignorance.

Peu nombreux sont ceux qui prêchent des paroles de vérité ! Peu nombreux sont ceux qui recherchent la vérité et qui ont les yeux ouverts pour voir que les apparences extérieures sont trompeuses, et qu’il n’y a pas de vie de Christ derrière.

Cet article reprend l’essentiel d’un message donné par Sigurd Bratlie à Oslo en 1980.