Les passions de la jeunesse : comment expliquer la différence entre tentation et péché ?

Les passions de la jeunesse : comment expliquer la différence entre tentation et péché ?

Ecrit par: David Risa | Publié: lundi 18 juillet 2016

Connaître la différence entre tentation et péché est vital pour parvenir à une vie de victoire. Spécialement lorsque cela concerne la vie des pensées.

« Fuis les passions de la jeunesse » est l’exhortation que l’apôtre Paul donne au jeune Timothée. (2 Timothée 2, 22) Même si cela comprends un grand nombre de domaines différents dans la vie d’une jeune personne, le domaine le plus fort et le plus courant est sûrement le domaine du désir sexuel. Bien que cette attraction naturelle ne soit pas du péché en soi, et constitue une bénédiction que Dieu a donnée dans le cadre du mariage, la Bible s’exprime clairement sur ce sujet en disant que le fait de céder à ces désirs en dehors du mariage est du péché, même dans notre vie cachée. Cependant, l’attraction est tellement forte que parfois « fuir » semble tout simplement impossible.

Une ligne distincte

Mais même dans le vaste domaine des sentiments impulsifs, des émotions et des désirs impurs que la Bible qualifie de « passions de la jeunesse », il y a une ligne distincte entre la tentation et le péché. Il y en a vraiment une ! Si tu luttes contre ces convoitises et ces sentiments et que tu as du mal à les vaincre, le fait de reconnaître la différence entre tentation et péché est vital. C’est aussi la clé pour parvenir à une vie de victoire et une vie véritablement heureuse.

Le fait de faire la différence entre la tentation et le péché te permet de faire la différence entre la victoire et la défaite, et pour quelqu’un qui a été éveillé pour sa vocation céleste, seule la victoire est assez bonne !

Peut-être que jusqu’à maintenant, la ligne entre la tentation et le péché a été pour toi quelque chose de vague. Eh bien, le seul qui y gagne dans cet état de fait, c’est le diable lui-même. Il ne manquera pas une seule occasion de t’accuser de pécher à chaque fois que tu vois un garçon ou une fille attirante. Son objectif est de te convaincre que tu as commis du péché au moment où quelque chose attire ton attention ou à la seconde où une pensée te passe par la tête. Ce qu’il fait en réalité, c’est qu’il te retire toute la motivation que tu aurais pu avoir pour mener une guerre contre les passions de la jeunesse ! Après tout, si tu as déjà « péché », pourquoi t’embêter à lutter ?

Le fait de faire la différence entre la tentation et le péché te permet de faire la différence entre la victoire et la défaite, et pour quelqu’un qui est éveillé pour sa vocation céleste, seule la victoire est assez bonne !

« Dieu nous a rendus à la vie… »

 « Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres. » Ephésiens 2, 1-3
Et on peut lire plus loin aux versets 4-5 : « Mais Dieu […] nous a rendus à la vie avec Christ. »

Etre « rendus à la vie » est une vraie grâce qui nous est accordée de la part de notre Dieu miséricordieux et plein d’amour ! Non seulement tes offenses et tes péchés te sont pardonnés, mais le fait d’être « rendu à la vie » signifie que Dieu lui-même a cherché et est parvenu à te réveiller pour ta vocation grande et céleste ! Cela ne signifie pas que le résultat est que ta nature pécheresse disparaît ou que tes désirs naturels s’atténuent comme par magie jusqu’à ce que tu te maries. Mais cela te fait prendre conscience du fait que les péchés auxquels tu étais lié commencent tous par se présenter sous la forme d’une tentation. En Jacques 1, 14 il est dit que « chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. » Cela semble terrible, n’est-ce pas ? Le fait d’être attiré et amorcé donne presque l’impression que tu as déjà péché. Mais c’est une tentation, un aperçu de choses dont ta nature humaine est remplie. Et chose extrêmement importante, c’est une fenêtre d’opportunité cruciale.

Redéfinir ce que tu considères comme étant acceptable

Avant de passer à la question qui vaut un million de dollars : « Quand est-ce que la tentation devient du péché ? » il est important de noter qu’il faut avoir beaucoup de zèle et un sentiment d’urgence pour se libérer des passions de la jeunesse, spécialement si tu sens que c’est une chose à laquelle tu es lié depuis un certain temps.

La tentation est un aperçu de choses dont ta nature humaine est remplie. Et chose extrêmement importante, c’est une fenêtre d’opportunité cruciale.

Après t’être converti à Dieu sincèrement et de tout ton cœur, il est temps pour toi de redéfinir ce que tu considères comme étant acceptable. Cela exige que tu sois honnête envers toi-même, quant à ce que tu vas maintenant te permettre de regarder, de lire et d’écouter. Tu pourrais demander : « Mais est-ce que je ne suis pas libre de regarder ce que je veux ? » La réponse est simple : « Non ! » Si tu veux avoir la paix dans ce domaine, il faut engager une bataille. Si tu te montres assez humble pour adopter une approche radicale dans ce travail d’introspection, non seulement tu montres à Dieu que tu es sérieux, mais tu t’évites également beaucoup, beaucoup de tentations inutiles ! Après tout, si tu prends une minute pour penser à la corruption que tes convoitises t’ont apportées jusqu’à maintenant, qu’est-ce que tu as perdre ?

A quel moment précis la tentation devient-elle du péché ?

Une fois que tu as fait le pas ci-dessus, tu en as par exemple fini avec les tentations qui résultent du fait que tu cèdes à l’envie d’aller voir des films pleins d’impudicité, etc., mais disons qu’un panneau d’affichage publicitaire apparaît devant toi au coin d’une rue, avec une publicité provocante. Est-ce que cela devient du péché une seconde après que tu aies regardé l’affiche ? Trois secondes après ? Cinq… ?

Jésus a dit explicitement : « Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. » Matthieu 5, 27-28. Il ne dit pas : « Quiconque voit une femme… » L’adultère dans le cœur est une décision consciente : regarder une femme pour la convoiter. L’adultère dans le cœur est la première étape sur le chemin qui amène à commettre l’adultère dans la vie réelle. Même si tu ne vas jamais jusqu’à commettre l’adultère physiquement, le fait d’être esclave de tes yeux et de tes convoitises égoïstes t’empêche en général d’être un vrai disciple car être un disciple exige d’avoir un cœur entier.

Essayer de fixer une durée à la tentation revient à demander à Dieu : « Combien de temps est-ce que je peux jouir de cela sans que cela soit vraiment du péché? » Pour un disciple au cœur entier, une question plus pertinente serait : « Qu’est-ce que je fais au moment où je réalise que je ne suis pas obligé de regarder cette affiche après que je l’ai vue ? »

Ton obéissance immédiate entraîne l’action de Dieu.

C’est la fenêtre d’opportunité cruciale ; le moment où tu réalises que tu n’es pas obligé de continuer à regarder ! Tu as une option, tu as le choix ! Si tu tiens compte des paroles de Jésus et que tu détournes tes yeux de l’affiche, tu n’as pas commis de péché ! Et tu le sentiras car tes convoitises auront été déclenchées et elles vont crier fort du fait que le « nouveau toi » les rejette !

Ton obéissance immédiate entraîne l’action de Dieu. Il ne tardera pas à t’envoyer le Saint-Esprit qui te donnera la force pour résister à la tentation, afin que tu ne répondes pas à ce désir, ou comme il est écrit en Galates 5, 17 : « afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. »

C’est dans les tentations habituelles et quotidiennes comme celles-là que tu réaliseras pourquoi Jésus devait « présenter des prières avec de grands cris et avec larmes » et tu verras que tu feras de même. (Hébreux 5, 7-8) Les prières au milieu du combat ne sont pas toujours aussi bien formulées qu’aux autres moments. « Seigneur Dieu, je ne veux pas pécher ! Je ne veux pas pécher ! », cela peut être le cri spontané et désespéré de ton cœur que tu peux répéter jusqu’à ce que tu sentes que la bataille est terminée et que tu as la victoire. Mais c’est une prière selon le cœur de Dieu lui-même.

La tactique de la « première pensée » dans la bataille

Tandis que tu renonces activement aux exigences des passions de la jeunesse, tu remarqueras que ce qui était habituellement un ensemble flou de tentations et de péchés deviendra de plus en plus clairement défini. Auparavant, tu étais paralysé par le déluge de pensées impures qui déferlaient dans ta tête, au point de ne pas savoir séparer tentation et péché. Désormais, tu as un entendement renouvelé et une vigilance accrue, sans parler de l’armure de Dieu qui est à ta disposition ainsi que le Saint-Esprit de Dieu. (Ephésiens 6, 10-18) Il est essentiel de faire preuve d’une résistance énergique lorsque la première pensée « spontanée » te vient à l’esprit, afin d’empêcher que cela devienne un péché secret que tu nourris dans ton cœur.

La crainte de Dieu améliore le temps de réaction !

Plus tu es en alerte et plus tu crains Dieu, plus tu seras rapide à répondre à la tentation. Tu seras de ceux « dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. » Hébreux 5, 14.

Il est essentiel de faire preuve d’une résistance énergique lorsque la première pensée « spontanée » te vient à l’esprit, afin d’empêcher que cela devienne un péché secret que tu nourris dans ton cœur.

« Les fils de la rébellion » de l’autre côté, ont leurs sens exercés à répondre au mieux aux désirs de leur chair et de leur esprit. (Ephésiens 2, 1-3) C’est tout à fait évident lorsqu’on voit la manière dont les hommes relèvent la tête au simple son de chaussures à talons qui approchent. Dans une situation comme celle-là par exemple, toi en tant que jeune homme et en tant que disciple de Jésus-Christ, tu devrais mener une guerre contre la curiosité impure qui est ainsi excitée et l’écraser avec la force du Saint-Esprit, avant que cela ne devienne potentiellement une tentation à la « convoitise des yeux ».

Les personnes qui sont conscientes de leur faiblesse et qui sont assez humbles pour éviter de se mettre elles-mêmes dans des tentations inutiles ont une attitude de cœur sincère. Dieu donne grâce à de telles personnes, non seulement pour qu’elles discernent la tentation du péché, mais aussi pour qu’elles réussissent dans leur combat contre les passions de la jeunesse, ces convoitises qui sont la source de tellement de misère et dont la majorité des hommes sont esclaves, longtemps après qu’ils sont sortis de la jeunesse.