Prier avec détresse et actions de grâces

Prier avec détresse et actions de grâces

Ecrit par: Aksel J. Smith | Publié: mercredi 30 juillet 2014

Beaucoup de prières ont pour objet la maladie ou les autres détresses humaines. Mais il y a peu de détresse au sujet d’un plus grand salut, peu de détresse pour obtenir la plénitude de toutes les vertus de Christ. Est-ce que tes prières sont en accord avec ce que la Bible dit au sujet de la prière ?

Détresse, prière et actions de grâces vont de pair. Des millions de prières sont adressées à Dieu chaque jour sur la terre, mais pourtant, la plupart de ces prières ne sont que des paroles débitées à toute allure.

Les Pharisiens prononçaient de longues prières dans le seul but d´être vus des hommes. Il n´y avait aucune détresse dans leur cœur qui les poussait à prier. En fait, Dieu leur dit : Revenez à moi lorsque vous voudrez quelque chose de précis, lorsque vous aurez une détresse dans votre cœur qui vous poussera à prier, à chercher et à frapper. (Matthieu 7, 7) C´est le genre de prière que la veuve formulait, elle qui souhaitait que justice lui soit faite envers sa partie adverse. (Luc 18, 1-8) Sa prière était une prière de foi, elle ne cessa qu´une fois qu´elle eut obtenu ce à quoi elle avait droit.

Le Saint Esprit est appelé « secours » et seuls ceux qui sont dans une détresse et qui demandent de l´aide reçoivent de l’aide.

Notre adversaire aujourd´hui est le diable. Jésus dit à cet égard : « Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit… ? Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l´homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » Luc 18, 7-8. Une foi victorieuse ne cède en aucun cas face au diable. Il doit être et il sera vaincu, et c´est pourquoi nous avons besoin d´aide, de beaucoup d´aide. Dans une traduction, le Saint Esprit est appelé « secours » ; et seuls ceux qui sont dans la détresse et qui demandent de l´aide reçoivent du secours. Cette foi victorieuse est très peu représentée sur terre.

Dieu entend un cri de détresse qui vient du cœur.

« Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ. » » Philippiens 4, 19. La plénitude de Christ est grande et abondante, cependant, nous ne pouvons participer à cette nature que si nous avons de la détresse dans notre cœur. Il n´entend pas nos prières uniquement parce qu´elles sont bien formulées, mais il entend le cri de détresse qui vient du cœur, comme c´était le cas avec Anne. (1 Samuel 1, 13)

Il n´entend pas nos prières uniquement parce qu´elles sont bien formulées...

Beaucoup de prières ont pour objet la maladie ou les autres détresses humaines. Mais il y a peu de détresse au sujet d’un plus grand salut, peu de détresse pour obtenir la plénitude de toutes les vertus de Christ.

Prier avec gratitude

Rares sont les hommes sur terre dont les prières montent vers le trône de Dieu comme c´était le cas avec Paul et Epaphras. Ces derniers luttaient dans leurs prières afin que chacun puisse être rempli de la connaissance de la volonté de Dieu. (Colossiens 1, 9, 28, 29 ; Colossiens 4, 4-12)

Actions de grâces : Jésus désire que nous rendions toujours grâces pour chaque réponse à nos prières, car la reconnaissance et la louange viennent toujours après une prière de foi. Seul un des dix lépreux revint pour rendre grâces à Dieu. La profondeur de notre reconnaissance se mesure à nos prières. Dans la plupart des cas, les prières sont plutôt superficielles. Les apôtres se réjouissaient avec reconnaissance et louanges lorsqu´ils voyaient que la vie et la nature de Jésus était révélée chez les hommes, parce qu’ils étaient remplis de la connaissance de la volonté de Dieu et de toutes les vertus de Christ.

La volonté de Dieu devrait et peut être faite dans la vie quotidienne d´une personne, comme elle est faite au ciel.

Dans la prière du Seigneur courte et précise, on peut lire entre autres : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Chaque jour, ces mots sont répétés par des milliers de personnes ; pourtant rares sont ceux qui possèdent une foi vivante et qui comprennent que la volonté de Dieu devrait et peut être faite dans la vie quotidienne d´une personne, comme elle est faite au ciel. De ce fait, rares sont ceux qui peuvent exprimer de la reconnaissance parce c’est une réalité dans leur propre vie.

C´était le désir de Paul que tout son ministère puisse produire de la reconnaissance envers Dieu. (2Corinthiens 1, 11 ; 2 Corinthiens 4, 15 ; 2 Corinthiens 9, 11-12) Paul voulait que toutes les paroles vaines laissent place à la reconnaissance. (Ephésiens 5, 4) « Mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. » Philippiens 4, 6.

Prier dans la foi

Nous devons être enracinés dans la foi, « abondant en actions de grâces. » Colossiens 2, 7. « Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. » Colossiens 4, 2. Nos prières peuvent nous entraîner dans les ténèbres et le désespoir si nous ne fusionnons pas avec la reconnaissance et la louange, dans cette foi vivante. Les saints de l´Ancienne Alliance ont eu la victoire grâce à leur foi vivante, même lorsque la situation semblait en apparence impossible.

Lorsque Jonas était dans l´obscurité la plus profonde, dans le ventre du poisson, nous pouvons lire : « Pour moi, je t'offrirai des sacrifices avec un cri d'actions de grâces, J'accomplirai les vœux que j'ai faits : Le salut vient de l'Éternel. L'Éternel parla au poisson, et le poisson vomit Jonas sur la terre. » Jonas 2, 9-10.

« Offre pour sacrifice à Dieu des actions de grâces, Et accomplis tes vœux envers le Très Haut. Et invoque-moi au jour de la détresse ; Je te délivrerai, et tu me glorifieras. » » Psaumes 50, 14-15

 

Adapté d´un article publié à l’origine dans le périodique de BCC « Skjulte Skatter » (Trésors cachés), en février 1979.
© Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag, Norvège