Qu’est-ce qu’une journée ?

Qu’est-ce qu’une journée ?

Ecrit par: Kathryn Albig | Publié: mercredi 8 avril 2015

« Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que nous appliquions notre cœur à la sagesse. » (Psaumes 90, 12)

Une journée n’est qu’un petit fragment de ma vie, n’est-ce pas ? Mais 7 jours font 1 semaine, 4 semaines font 1 mois, 12 mois font une année. Qu’est-ce que j’ai fait de chacun des jours qui ont constitué cette année ? Une journée te semble-t-elle toujours aussi insignifiante ?  Qu’en serait-il si je savais qu’aujourd’hui est la dernière journée qu’il m’est donné de vivre ? Comment est-ce que j’utiliserais alors les heures, les minutes et les secondes ?

La vocation de devenir l’épouse de Jésus Christ

Un jour, Jésus reviendra pour prendre son Epouse, qui demeurera avec lui pour toujours. Faire partie de l’épouse de Christ est de loin la plus grande vocation qui existe sur terre. Si je désire en faire partie, il faut que je sois affranchi du péché. « C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix. » (2 Pierre 3, 14)

Chaque jour de ma vie doit compter si je veux être digne de la vie éternelle avec Jésus.

Chaque jour de ma vie doit compter si je veux être digne de la vie éternelle avec Jésus. Il faut que j’utilise chaque jour afin d’obtenir ce qui a une valeur éternelle. J’ai besoin d’être débarrassé de ma manière humaine de prendre les choses et d’être transformé à l’image de Christ. (Romains 8, 29) Je ne dois pas penser qu’être trouvé sans tache et irrépréhensible est un but lointain. C’est quelque chose à quoi je peux travailler aujourd’hui !

Décide d’utiliser chaque occasion

Chaque jour, je me retrouve dans des situations où je dois faire un choix. Je sais que je suis tenté à faire quelque chose qui est mal, mais il faut que je choisisse consciemment de dire non à la tentation et de choisir le bien à la place. Je peux par exemple être en compagnie de quelqu’un qui fait monter l’irritation et l’impatience en moi. « Pourquoi est-ce qu’ils ne comprennent pas ? Ne peuvent-ils pas simplement me laisser tranquille ? Est-ce qu’ils ne voient pas à quel point ils sont ennuyeux ? » Ce sont là des réactions humaines habituelles. Mais je ne suis pas appelé à avoir des réactions humaines habituelles. Je suis appelé à devenir patient ! Et puisque je sais que le désir de m’irriter ou d’être impatient reste au stade de la tentation jusqu’à ce que je sois d’accord avec lui, je sais alors que je peux résister.

Ce sont là des réactions humaines habituelles. Mais je ne suis pas appelé à avoir des réactions humaines habituelles.

Peu de temps après, je découvre quelque chose d’autre en moi. Je suis tenté à avoir des pensées impures. Un peu plus tard, je suis tenté à dire du mal de quelqu’un d’autre. Une journée est remplie de ces petites occasions. Et à chaque fois, je peux engager une lutte contre mes réactions humaines, contre ma nature humaine. Ma vocation est de parvenir à la nature divine. (2 Pierre 1, 4)

Cela peut paraître impossible de vivre toute sa vie sans jamais céder au péché. Mais tu peux passer un instant sans pécher. Tu peux passer une heure sans pécher. Tu peux passer une journée sans pécher. Tu peux passer une semaine sans pécher. A aucun moment tu n’es obligé de céder au péché. Ne cède pas à cet instant précis, et tu verras que cela se prolongera !

De l’être humain à l’être divin

J’ai besoin de veiller et de prier pour pouvoir bien utiliser mon temps. Je ne peux pas simplement laisser les jours passer sans prendre garde à toutes ces occasions. Il faut que je sois prêt et réactif pour saisir toutes les occasions qui s’offrent à moi. Même si je sais que je vais rencontrer de la résistance de la part de ma vieille nature humaine dont je veux me débarrasser, je sais que la bataille vaut la peine. Cela ne sera pas facile, mais ça ne l’est jamais quand il s’agit d’obtenir quelque chose qui vaut vraiment la peine. Il faudra que j’implore Dieu de recevoir son aide et sa force, mais je peux être certain qu’il va me les accorder. (Psaumes 46, 1) Par sa grâce, tout est possible.

Alors les jours deviennent des semaines, les semaines deviennent des mois, les mois deviennent des années, et je deviens un être transformé.

Il se passe alors quelque chose dans ma vie. Lentement mais sûrement, je commence à ne plus réagir de manière humaine. Alors les jours deviennent des semaines, les semaines deviennent des mois, les mois deviennent des années et je deviens un être transformé. Je remarque que dans les circonstances où j’étais tenté auparavant, mes réactions humaines ne se manifestent même plus, et je deviens très heureux. Je sais que je ne vis pas en vain et qu’en perdant ma nature humaine, j’obtiens la nature divine. Et j’obtiendrai cette récompense : « ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes. » (Apocalypse 3, 4)

Une journée, c’est du temps. Du temps à ne pas perdre.