Qu’est-ce que Pâques a de si particulier ?

Qu’est-ce que Pâques a de si particulier ?

Ecrit par: Richard Savage | Publié: samedi 26 mars 2016

Quelqu’un a fait remarquer une fois que le christianisme dépend entièrement de la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts. Ou bien c’est une histoire inventée ou une fable, ou bien c’est le plus grand événement qui ait jamais eu lieu dans toute l’histoire de l’humanité.

Beaucoup de personnes ont eu la chance de ressusciter, et on peut lire dans la Bible au sujet de plusieurs personnes qui ont été ramenées d’entre les morts afin de vivre plus longtemps sur terre, grâce à la puissance de Dieu, la foi de Jésus, des apôtres ou des prophètes de l’Ancien Testament.

Mais quelque chose de très spécial est survenu lorsque Jésus est mort. Il y a eu un grand tremblement de terre, les tombeaux se sont ouverts, des saints de l’Ancien Testament sont apparus à de nombreuses personnes, et le voile dans le temple s’est déchiré par le milieu. Telle fut la puissance qui se déploya lorsque Jésus vainquit le péché et la mort.

Un événement extraordinaire

Pour commencer, Jésus mourut véritablement, selon le témoignage de plusieurs personnes. Les grands prêtres avaient même placé un garde devant la tombe afin de s’assurer que ses disciples ne retireraient pas son corps de la tombe.

Quelque chose de très spécial s’est produit lorsque Jésus est mort.

Mais le matin de Pâques, lorsque plusieurs des disciples de Jésus se rendirent à la tombe, ils constatèrent que la pierre avait été retirée et qu’il n’y avait plus de corps. Il y avait eu un grand tremblement de terre, un ange était venu retirer la pierre. Les gardes avaient fui, effrayés, et lorsqu’ils rapportèrent ce qui s’était passé aux grands prêtres, ces derniers leur remirent une grosse somme d’argent et leur ordonnèrent de dire que les disciples avaient volé le corps.

Jésus s’est ensuite montré à ses disciples, vivant, ressuscité d’entre les morts ! Il les invita à le toucher, à examiner les plaies de ses mains et de ses pieds et il mangea avec eux afin de leur prouver qu’il n’était pas un fantôme, mais qu’il avait un corps qui n’était pas mort. (Matthieu 27-28)

Un médecin appelé Luc interrogea plus tard tous les témoins, frères et sœurs, et selon lui, Jésus était revenu vivant d’entre les morts et en avait donné de nombreuses preuves irréfutables au cours des 40 jours après lesquels les disciples l’avaient vu monter au ciel depuis le Mont des Oliviers. (Luc 23-24, Actes 1, 1-11)

Le vrai message de Pâques

Beaucoup de chrétiens croient que le message essentiel de Pâques est que Jésus est mort pour nous, afin que tous nos péchés puissent nous être pardonnés. Mais ce pardon existait déjà dans l’Ancienne Alliance, quand on offrait en sacrifice un animal pur et sans tache à la place du pécheur. Non, Pâques signifie plus que le simple pardon. Cela signifie que nous pouvons aussi parvenir à la même « vie de résurrection » que celle que Jésus vivait. C’est la nouvelle vie qui commence lorsque nous livrons à la mort la vieille vie, c’est-à-dire le péché qui habite dans notre nature humaine. (1 Corinthiens 15, 2 Corinthiens 4, 7-12)

Lorsqu’il s’exclama « Tout est accompli ! », tout le péché qui demeurait dans sa nature humaine avait été vaincu et le chemin vers le Père fut ouvert pour les hommes.

La racine de tous les péchés, c’est que les êtres humains choisissent de faire leur propre volonté plutôt que d’obéir à la parfaite volonté de Dieu, ce qui a inévitablement la mort comme conséquence. Le fait que Jésus ait vaincu la mort s’explique par le fait qu’il a toujours renoncé à sa propre volonté afin de faire la volonté de son Père, dans un corps comme le nôtre, avec les mêmes passions et les mêmes désirs de vivre pour son propre plaisir et son propre gain. Par la force de l’Esprit de Dieu, il a souffert et livré ces passions et ces désirs la mort et a vécu une vie agréable à Dieu en tout, sans commettre un seul péché, bien qu’il ait été tenté en tous points comme nous. (Hébreux 4, 15) C’est le chemin de la croix qu’il a frayé pour que nous le suivions.

Croire entièrement en Jésus-Christ et sa résurrection, c’est croire en l’œuvre qui a eu lieu dans son corps ici sur terre, lorsqu’il a détruit dans son corps mortel tout ce qui entrait en conflit avec la volonté et la Parole de Dieu. Il a été obéissant jusqu’à la mort, chaque jour de sa vie et il a terminé l’œuvre sur le Calvaire, lorsqu’il s’est exclamé : « Tout est accompli ! » A ce moment-là, tout le péché qui habitait dans sa nature humaine avait été vaincu et le chemin vers le Père fut ouvert pour l’humanité.

Une vie de résurrection

Un grand nombre de personnes ont trouvé la paix, en sachant que leurs péchés leur avaient été pardonnés avant qu’ils ne meurent. D’autres ont accepté d’être persécutés et martyrisés à cause de leur foi en Jésus. Mais seuls quelques-uns ont accepté de tout abandonner pour devenir de vrais disciples de Jésus, de se charger de leur croix chaque jour pour vivre une « vie de résurrection », une vie de victoire.

L’histoire de Pâques est une démonstration de l’amour et de la puissance que Dieu et son Fils ont pour les hommes qui souffrent à cause du péché.

Si Christ n’est pas ressuscité d’entre les morts, comment est-il possible qu’il soit devenu le Sauveur vivant qui peut nous aider à mettre le péché à mort comme il l’a fait ? Il invite tous ceux qui veulent vivre une bonne vie à venir à lui. Et ceux qui ont fait cela n’ont pas été déçus. Ils peuvent témoigner du fait que Jésus de Nazareth n’est pas mort. Il est ressuscité !

Jésus est mort comme un agneau sans tache afin que tous ceux qui reconnaissent leur besoin d’être pardonnés et aidés pour vivre sans pécher, puissent trouver le chemin, la vérité et la vie en lui.

L’histoire de Pâques n’est pas un conte ou une invention religieuse. C’est une démonstration de l’amour et de la puissance que Dieu et son Fils ont pour les hommes qui souffrent à cause du péché. Dieu aspire à donner à chacun de nous un vrai bonheur et une vraie paix, mais le péché dont nous avons hérité dans notre nature humaine nous prive de tout cela. Désires-tu vraiment être affranchi de l’esclavage du péché, et parvenir à la paix que Dieu souhaite te donner ? Jésus a rendu cela possible par chemin de la croix, en vainquant la puissance de la mort et en triomphant du péché qui entraînait cette mort. Deviens un vrai disciple, et suis-le sur ce chemin en mettant à mort le péché dans ta propre vie, en obéissant à la Parole de Dieu ! Ainsi tu expérimenteras également une vie de résurrection !