Que dit la Bible au sujet du parler en langues ?

Que dit la Bible au sujet du parler en langues ?

Ecrit par: Steve Lenk | Publié: mardi 3 novembre 2015

Le « don du parler en langues » est un don spirituel. Cela signifie parler avec des mots ou dans une langue que les autres ne comprennent pas, pour s’édifier soi-même et les autres.

Jésus a prédit le parler en langues : « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues. » Marc 16, 17. La première fois que quelqu’un parla en langue fut au jour de la Pentecôte, quand le Saint-Esprit fut donné aux apôtres, comme on peut le lire dans Actes 2, 1-12. Les apôtres commencèrent à annoncer l’évangile à la foule à Jérusalem, et ce qu’ils disaient pouvaient être compris par des personnes qui parlaient toutes sortes de langues différentes : « … comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu ? » Actes 2, 11

Plus tard, Paul écrit aussi au sujet du parler en langues, en 1 Corinthiens 12 et 14. Cependant, il précise ici que ceux qui parlent en langues, ne parlent pas dans une langue compréhensible: « En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères. » 1 Corinthiens 14, 2. Néanmoins, ce don accordé aux croyants peut être bénéfique pour ceux qui écoutent et utile à l’édification dans les rencontres chrétiennes.

Que dit la Bible au sujet du parler en langues ?

Une grande partie de ce qui est écrit dans la Bible au sujet de ce don a été écrit par Paul à l’intention de l’église de Corinthe. Apparemment, beaucoup d’entre eux avaient reçu ce don, mais ils ne savaient pas comment l’utiliser correctement lors de leurs rencontres.

Ce don accordé aux croyants peut être bénéfique pour ceux qui écoutent et utile à l’édification dans les rencontres chrétiennes.

Paul a essayé de leur faire comprendre l’objectif du parler en langues : « Il y a diversité de dons, mais le même Esprit; diversité de ministères, mais le même Seigneur; diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous. Or, à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune. En effet, à l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit; à un autre, la foi, par le même Esprit; à un autre, le don des guérisons, par le même Esprit; 1à un autre, le don d'opérer des miracles; à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l'interprétation des langues. » 1 Corinthiens 12, 4-10

Le don du parler en langues fait partie des nombreux dons que Dieu a donnés aux croyants pour aider à édifier le corps de Christ, qui est l’Assemblée, l’Eglise.

Pour l’édification

Parler en langues peut être une aide pour la personne elle-même. Paul souligne : "Celui qui parle en langues s'édifie lui-même." 1 Corinthiens 14, 4. Parler en langues peut t’aider à exprimer ce qui est dans ton esprit et qui ne peut pas être exprimé avec des mots. Paul dit clairement que la meilleure façon d’édifier l’assemblée est de parler de façon prophétique, avec des mots compréhensibles qui fortifient la foi et la compréhension de ceux qui entendent le message. « Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous; mais, dans l'Église, j'aime mieux dire cinq paroles avec mon intelligence, afin d'instruire aussi les autres, que dix mille paroles en langue. » 1 Corinthiens 14, 18-19.

Parler en langues peut aider à exprimer ce qui est dans ton esprit et qui ne peut être exprimé avec des mots.

Néanmoins, parler en langues peut aussi « profiter à tout le monde » dans un rassemblement chrétien s’il est interprété dans la langue commune. "Que faire donc, frères? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l'édification. En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu'un interprète “ 1 Corinthiens 14, 26-27.

En étant utilisé de cette manière, le don du parler en langues peut servir à souligner et soutenir le message spirituel. Il ne doit pas te servir à extérioriser l’émotion forte que tu ressens. De cette façon les autres seront aussi édifiés par celui qui parle en langues.

Un signe pour les païens

Il y a encore une raison pour laquelle le don du parler en langues a été donné : « C'est par des hommes d'une autre langue et par des lèvres d'étrangers que je parlerai à ce peuple, Et ils ne m'écouteront pas même ainsi, dit le Seigneur. Par conséquent, les langues sont un signe, non pour les croyants, mais pour les non-croyants; la prophétie, au contraire, est un signe, non pour les non-croyants, mais pour les croyants. » 1 Corinthiens 14, 21-22. De cette façon, cela peut bénéficier à ceux qui assistent à une réunion mais qui n’ont pas encore livré leur vie à Christ.

De cette façon, cela peut bénéficier à ceux qui assistent à une réunion mais qui n’ont pas encore livré leur vie à Christ.

Il y a plusieurs événements dans le livre des Actes au cours desquels les personnes qui étaient baptisées du Saint Esprit parlaient en langues au même moment. Cela se manifesta de la façon la plus spectaculaire au jour de la Pentecôte, quand le baptême du Saint-Esprit fut donné pour la première fois, mais se cela eut lieu aussi à d’autres occasions (voir Actes 1 et Actes 19, 5-7). Pourtant il n’est écrit nulle part que le baptême du Saint-Esprit et le parler en langues se produisent toujours ensemble.

Qui reçoit ce don spirituel ?

Il est écrit dans la Bible que tous les croyants ne recevront pas ce don : « Et Dieu a établi dans l'Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. Tous sont-ils apôtres ? Tous sont-ils prophètes ? Tous sont-ils docteurs ? Tous ont-ils le don des miracles ? Tous ont-ils le don des guérisons ? Tous parlent-ils en langues ? Tous interprètent-ils ? » 1 Corinthiens 12, 28-30. Nous voyons ici que seuls quelques-uns reçoivent le don du parler en langues, de la même manière que seuls quelques-uns sont appelés à être des apôtres, etc..

Comme tous les dons de l’Esprit, le don du parler en langue n’est pas nécessairement un signe de maturité spirituelle. Beaucoup de Corinthiens parlaient en langue, pourtant Paul les qualifiaient d’ « enfants spirituels ». (1 Corinthiens 3, 1) Quand ce don est utilisé de manière bonne et appropriée, il peut servir pour l’édification personnelle et pour l’édification de tous ceux qui font partie du corps de Christ.