Que dit la Bible quant au fait de vivre ensemble avant le mariage ?

Que dit la Bible quant au fait de vivre ensemble avant le mariage ?

Publié: lundi 10 août 2015

Le monde évolue sans cesse, et beaucoup de changements dans la société sont nécessaires, car nous ne sommes pas parfaits en tant qu’hommes. C’est aussi pour cette raison que beaucoup de soi-disant « progrès » vont dans une direction tout à fait mauvaise.

La parole de Dieu, elle, est parfaite et ne change jamais. Le péché reste du péché, même lorsqu’il est accepté par une grande partie des hommes.

La Bible est claire : le fait de vivre ensemble est de l’immoralité sexuelle

La Bible est très claire lorsqu’elle aborde le sujet de l’immoralité sexuelle. D’après les paroles de Jésus et les écrits de Paul, il est clair que le mariage doit avoir lieu entre un homme et une femme, et c’est la seule forme de relation que Dieu accepte et bénit. Toutes les relations sexuelles en dehors du mariage sont considérées comme de la fornication.

« Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères. » Hébreux 13, 4. Autrement dit, il n’y a rien d’impur dans le fait d’avoir des relations sexuelles dans le mariage, mais ceux qui s’engagent dans de la fornication en dehors du mariage tombe sous le coup du jugement de Dieu. Cela inclut par conséquent le fait d’habiter ensemble en tant que couple sans être marié. Ceci est décrit clairement comme de la fornication et de l’adultère, même si tu n’as jamais été marié auparavant.

Un développement dans la fornication et le péché

Dans les temps où nous vivons, vivre ensemble avant le mariage devient de plus en plus banal dans de nombreuses régions du monde. Quelques générations auparavant, de telles pratiques étaient inconcevables. Pourtant, nous avons assisté à une dégradation spirituelle ces dernières années, aussi bien au niveau individuel que dans les églises du monde entier, où la cohabitation, les unions homosexuelles, et le divorce et le remariage sont désormais de plus en plus acceptés.

Ce qui était appelé du péché il y a encore quelques années passe maintenant pour de l’amour.

Le monde progresse dans le sens de la fornication et du péché. La communauté religieuse semble impuissante à arrêter ce développement. Au contraire, on constate que pendant que le péché se répand de plus en plus et est de plus en plus accepté, de moins en moins de personnes lui résistent, même parmi ceux qui s’appellent chrétiens et qui devraient appliquer la parole de Dieu. Ce qui était appelé du péché il y a encore quelques années passe maintenant pour de l’amour. C’est lorsque la lumière du ciel est éteinte que les personnes qui ont des esprits impurs peuvent trouver la paix dans une congrégation. Aucune puissante et aucune bénédiction ne reposent sur une telle assemblée, et l’âme qui cherche Dieu ne peut pas trouver d’aide.

L’égoïsme mène à la falsification de la parole de Dieu

Puisque la dégradation morale se répand dans notre société, nous avons affaire à des personnes qui vivent dans des conditions que la parole de Dieu décrit comme de la fornication, de l’adultère, de l’immoralité, de l’infidélité etc. L’application pratique des lois éternelles de Dieu fixe des obligations pour ceux qui veulent les garder.

Même si le péché prend de nouvelles formes, et que celles-ci se manifestent de plusieurs façons, la parole de Dieu reste ferme.

Il devrait être tout à fait naturel pour nous, en tant que chrétiens et disciples de Jésus, de suivre les paroles de la Bible sans falsifier la parole de Dieu pour notre propre gain. (2 Corinthiens 2, 17) Une vie exempte d’adultère, fondée sur un entendement pur crée évidemment du trouble dans le cœur de ceux qui falsifient la parole de Dieu pour leur propre gain. C’est pourquoi il y a, et il y aura toujours, des controverses quant à l’interprétation de la parole de Dieu.

Même si le péché prend de nouvelles formes, et que celles-ci se manifestent de plusieurs façons, la parole de Dieu reste ferme et donne à ces choses mauvaises le nom qui leur revient : il s’agit d’immoralité sexuelle.

Les Chrétiens pratiquants s’appuient sur la Bible

Dieu aime les pécheurs et espère les amener à la repentance pour leurs péchés, mais d’un point de vue biblique sincère et honnête, il ne fait aucun doute que Dieu hait de tels péchés.

En tant que parents, frères et sœurs, nous devons sans cesse être remplis de la bonté de Dieu qui mène à la repentance. (Romains 2, 4) Ceux à qui nous avons affaire ne doivent pas ressentir que nous les accusons ou que nous gardons nos distances par rapport à eux, mais nous pouvons toujours avoir les bras ouverts pour ceux qui cherchent à être délivrés du péché, qu’ils fassent partie de notre entourage ou non.

Personne ne peut vivre une vie de disciple pour Dieu tout en vivant dans l’adultère.

« C'est pourquoi je suis d'avis qu'on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu, mais qu'on leur écrive de s'abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité… » (Actes 15, 19-20 et Actes 15, 28-29) Il est dit ici clairement que personne ne peut vivre une vie de disciple pour Dieu tout en vivant dans l’adultère.

Lorsque Dieu veut utiliser l’image la plus belle et la plus puissante pour décrire la relation entre son fils Jésus Christ et son Eglise, il utilise l’image de la fidélité entre l’époux (Jésus) et son épouse pure (l’Eglise). (Ephésiens 6, 31 ; Apocalypse 14, 4 ; Apocalypse 19, 7-8) En tant que Chrétiens pratiquants, nous croyons en la parole de Dieu. Lorsque la Bible explique si clairement qu’une vie chrétienne normale est une vie dans l’obéissance aux promesses éternelles de Dieu, nous le croyons et notre vie se fonde sur cela !

Que dit la Bible à ce sujet?

« Vous avez appris qu'il a été dit: Tu ne commettras point d'adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur. » Matthieu 5, 27-28.

« Fuyez l'impudicité. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps. » 1 Corinthiens 6, 18.

« … je pense qu'il est bon pour l'homme de ne point toucher de femme. Toutefois, pour éviter l'impudicité, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. » 1 Corinthiens 7, 1-2.

« A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu'il leur est bon de rester comme moi. Mais s'ils manquent de continence, qu'ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler. » 1 Corinthiens 7, 8-9.

« Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c'est-à-dire, idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume de Christ et de Dieu. » Ephésiens 5, 5.

« Ce que Dieu veut, c'est votre sanctification; c'est que vous vous absteniez de l'impudicité; c'est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l'honnêteté, sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu » 1 Thessaloniciens 4, 3-5.

« Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les impudiques et les adultères. » Hébreux 13, 4.