Que signifie combattre le bon combat de la foi ?

Que signifie combattre le bon combat de la foi ?

Ecrit par: Sigurd Bratlie | Publié: jeudi 5 janvier 2017

Combattre le bon combat de la foi signifie que nous nous conformons à la Parole par la foi, peu importe ce que nous ressentons ou ce que nous pensons comprendre. Jésus dit : « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples. » Jean 8, 31

Que le péché ne règne point

Il est écrit : « Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. » Romains 12, 21. Nous avons des passions et des désirs qui affirment le contraire. Nous avons un raisonnement humain qui dit : « C´est impossible, dans ces conditions, ils feront ce qu´ils veulent de moi, ils vont m´écraser », etc. Nous avons ici une exhortation de Paul : « Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus Christ. Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises. » Romains 6, 11-12

Combattre le bon combat de la foi signifie que nous restons fermement ancrés dans sa Parole par la puissance de l´Esprit, en nous considérant comme morts à nos sentiments et à notre raisonnement humain, et en ne laissant pas le péché régner dans notre corps mortel en obéissant à ses convoitises. Nous devons faire ce que Jésus dit : nous charger de notre croix chaque jour et renoncer à nous-mêmes. (Luc 9, 23) Paul dit également la même chose : « Mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez » Romains 8, 13.

Combattre le bon combat de la foi signifie que nous restons fermement ancrés dans sa Parole par la puissance de l´Esprit, en nous considérant comme morts à nos sentiments et à notre raisonnement humain, et en ne laissant pas le péché régner dans notre corps mortel en obéissant à ses convoitises. Nous devons faire ce que Jésus dit : nous charger de notre croix chaque jour et renoncer à nous-mêmes. (Luc 9, 23) Paul dit également la même chose : « Mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez » Romains 8, 13.

Une vie de victoire ne vient pas de façon automatique

La plupart des hommes refusent de reconnaître ce combat et ces souffrances. La plupart des prédicateurs utilisent leurs compétences afin de présenter la vie chrétienne comme étant aussi facile et glorieuse que possible. Ils expliquent que Jésus a tout fait et qu´en conséquence, nous n´avons rien à faire. Ils disent : « Jésus a souffert pour nous ; Il est mort pour nous, et il nous a entièrement rachetés. Nous devons seulement croire en l´œuvre qu´il a accomplie et nous aurons alors automatiquement une vie de victoire. Tant que nous levons les yeux vers Jésus, le fruit de l´Esprit dont il est question dans Galates 5, 22 se manifestera. »

Ils peuvent proclamer une « entière liberté » en Christ malgré le fait qu´ils voient que les hommes qu´ils servent continuent de vivre dans toutes sortes de péchés et malgré le fait qu´ils n´aient pas la victoire eux-mêmes. Ils vivent dans l´amour de l´argent, l´envie et l’impudicité. Ils sont entrés dans une fausse liberté et ils changent la grâce en dissolution. (Jude 4) Ils ne peuvent pas supporter cette sainte doctrine, car ils ont détourné leurs oreilles de la vérité et se sont tournés vers des fables. (2 Timothée 4, 2-4)

Ceux qui souhaitent être fidèles à la vérité savent que vivre une vie de victoire dans les vertus de Christ n´est pas quelque chose qui vient automatiquement. C´est pourquoi les Ecritures parlent d´un chemin étroit, concernant la croix et le renoncement à soi-même – la souffrance et la mort. Les Ecritures sont remplies d’exhortations sérieuses. Elles utilisent de telles paroles : « Travaillez à votre salut avec crainte et tremblement… » Philippiens 2, 12. « Efforcez-vous d'entrer par la porte étroite… » Luc 13, 24. « Veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses… » 1 Timothée 4, 16. « Exerce-toi à la piété. » 1 Timothée 4, 7. « A cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu… » 2 Pierre 1, 5. « C'est pourquoi, frères, appliquez-vous d'autant plus à affermir votre vocation et votre élection… » 2 Pierre 1, 10. Jésus a envoyé le Saint-Esprit précisément pour que nous puissions avoir la force pour combattre le bon combat de la foi.

Cependant, quand on prêche qu’il faut combattre le bon combat pour demeurer dans sa Parole, et qu’il faut rechercher la sanctification, les hommes s´exclament : « Esclavage ! Tu luttes par tes propres forces ! Tu cherches à te sanctifier toi-même ! » etc. Ils marchent en ennemis de la croix de Christ. Tu peux le voir par leur comportement. (Philippiens 3, 18-19) C´est pourquoi ils n´ont pas communion les uns avec les autres comme le Père et le Fils ont communion. En dépit de cela, ils refusent de reconnaître ce qui est écrit dans Jacques 4, 1-4. Ils se sont détournés de la vérité pour se tourner vers le mensonge. Ils ne sont pas sains dans la foi. (Tite 1, 13)

De saines exhortations

Choisissons plutôt d´écouter la saine doctrine, la saine foi, et les exhortations saines de Paul !
« Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur. Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins. Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus Christ, qui fit une belle confession devant Ponce Pilate, de garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus Christ. » 1 Timothée 6, 11-14

Ceci est une version remaniée d´un article publié pour la première fois en norvégien dans le périodique de BCC « Trésors Cachés » (Skjulte skatter) en juin 1961 sous le titre « Combat le bon combat de la foi ! » © Copyright Stiftelsen Skjulte Skatters Forlag