Tu peux illuminer le monde !

Tu peux illuminer le monde !

Ecrit par: Kathryn Albig | Publié: mardi 29 septembre 2015

Imagine que tu es dans un vaisseau spatial en orbite autour de la terre. Tu flottes dans le silence, en contemplant la planète que tu connais si bien. Tu distingues à peine les formes des continents et des îles sur les vastes étendues d’eau. Mais tout est sombre. Rien ne remue, sauf les nuages qui ne font qu’assombrir la surface du globe. Il n’y a aucun signe de vie.

Mais soudain, du coin de l’œil, tu aperçois une petite tache de lumière ! Un petit scintillement qui s’étend de plus en plus jusqu’à former un puissant faisceau qui éclaire les ténèbres. Puis tu en vois un autre, et un autre, et encore un autre. En un rien de temps, une multitude de faisceaux éclaire et dissout les ténèbres qui ont la ferme intention d’envahir toute la terre. Les nuages s’épaississent, les ombres s’amassent, mais l’éclat de ces faisceaux ne peut être estompé. En effet, la lumière continue de briller de plus en plus.

Un espoir ! Le monde n’est pas condamné, après tout. Il y a de la vie au beau milieu de l’obscurité.

Un espoir ! Le monde n’est pas condamné, après tout. Il y a de la vie au beau milieu de l’obscurité.

Qu’est ce qui peut illuminer un monde si sombre ?

Maintenant, imagine-toi Dieu et Jésus en train de regarder la terre. La beauté de la création a été enveloppée par une obscurité croissante, de plus en plus impénétrable, à mesure que le temps passe. Un très grand nombre de personnes n’a que très peu, voire aucune notion du créateur de l’univers – l’auteur de la vie sur terre. Le monde a tourné le dos à Dieu, et est devenu dépendant de lui-même. Il crée ses propres lois, il pense que la science surpasse le créationnisme, il n’a pas besoin de Dieu. Les ténèbres du péché et l’égoïsme sont devenus les puissances qui gouvernent. En particulier tout ce qui s’appelle « religion » ou même « Christianisme » a été remplacé par l’intérêt personnel.

Ne peux-tu pas imaginer quelle vision déchirante ce doit être ?

Mais au milieu de cette obscurité de l’incrédulité, une lumière brille. Jésus, assis à la droite du trône de Dieu, voit une jeune fille au milieu des circonstances de la vie. Il n’y a autour d’elle aucun signe de foi en Dieu. L’esprit du monde règne en maître suprême. Les hommes vivent d’après leurs convoitises.

Mais la voilà, ferme dans sa foi. Elle croit en Jésus, en ce qu’il a fait pour elle, et elle est prête à endurer toutes les souffrances pour lui. Elle ne se laissera pas ébranler par les tentations au péché, elle ne se laissera pas entraîner par l’esprit du siècle. Elle résiste à toutes ces choses à cause de sa foi, sachant qu’elle a une vocation plus grande : elle est appelée à suivre son Seigneur et Maître Jésus sur le chemin qu’il a ouvert pour elle. Son désir est de le suivre, en renonçant à sa propre volonté, et en portant sa croix chaque jour (Luc 9, 23) Elle sait que c’est le chemin qui mène à la vie éternelle avec lui.

Le pouvoir pour resplendir

Quelle joie cela crée dans le cœur de Jésus ! Quelle récompense attend cette jeune fille, qui est prête à briller pour sa cause ! Jésus écoute avec attention quand elle demande la force et la puissance pour les batailles qu’elle rencontre dans sa vie : quand les épreuves viennent et sont difficiles à porter. Quand il voit cela, il se tourne vers son Père et attire son attention sur elle. Jésus a été ici sur terre en tant qu’homme. Il comprend la tentation. Il a lutté contre les mêmes choses que cette jeune fille rencontre dans sa vie. La crainte des hommes. Les convoitises. L’orgueil. L’égoïsme. La vanité. Il sait ce que c’est.

Jésus a été ici sur terre en tant qu’homme. Il sait ce que c’est.

« Aide la, Père » crie-t-il pour elle. Il souligne sa fidélité, son désir d’être libérée du péché, sa détresse. Il intercède en sa faveur. Et Dieu, dans son grand amour, met à sa disposition toute la force dont elle a besoin pour rester debout, pendant l’épreuve. C’est comme si la lumière était alimentée par de l’énergie. Elle est alors triomphante et sa lumière brille encore plus.

Tu es la lumière du monde

Ici un jeune homme à l’université, là une mère au foyer. Une caissière, un retraité, un mécanicien.

Alors que les ténèbres s’étendent sur terre, alors que le péché et l’Antéchrist ont de plus en plus de pouvoir sur terre, en voici qui résistent. Ils résistent au milieu d’un monde sans conscience. Ils continuent à briller – ils restent fidèles. Ils ont un Sauveur, qui les a tant aimés qu’il a quitté les cieux, et qui leur a montré comment résister à la tentation et vaincre le péché, et ils sont prêts à tout abandonner sur terre pour lui. A cause de son amour sans faille, ils l’aiment en retour en vainquant le péché dans leurs propre nature humaine, afin qu’il ait des frères et sœurs. (Romaines 8, 16-17)

Tu peux être une telle lumière qui resplendit ! Tu peux réjouir le cœur de Jésus ! Ta vie peut être un tel faisceau de lumière au beau milieu des ténèbres qui recouvrent la terre ! Tu peux glorifier Dieu par ta vie!

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes œuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. » Mattieu 5, 14-16.