Paul : « De persécuteur à imitateur ».

Paul : « De persécuteur à imitateur ».

Ecrit par: Ruben Ellefsen, Karen- Birgitte Larsen | Emplacement: Brunstad, Norvège | Publié: vendredi 13 août 2010

C'est le moment fort de l'année pour plus de 3000 enfants du monde entier. Cette année, la conférence d'enfants a pour thème l'apôtre Paul, celui qui a d'abord été le persécuteur de Jésus avant d'être son imitateur.

– Nous misons beaucoup sur le travail avec les enfants et les jeunes, pour qu'ils puissent s'épanouir librement, avec de bons moments, des jeux et des moments plus sérieux, nous dit l'organisateur de la conférence d'enfants, Ole Georg Nilsen.

Tous les ans, un nouveau thème est choisi pour la conférence d'enfants. C'est l'histoire de l'apôtre Paul qui a été retenue cette année, pour donner aux enfants un aperçu de la vie et du développement d'une des personnes les plus importantes de l'historie de la Bible.

- Il a d'abord persécuté les chrétiens et puis il est devenu chrétien lui-même, nous dit Sunniva Vågen, qui a vu la comédie musicale en compagnie de sa cousine Ingrid.

L'exemple de Paul

L'histoire de Paul a été racontée par le biais d'une comédie musicale captivante, des films et des messages durant les trois jours de la conférence.

– Nous pouvons prendre une vraie décision comme Paul l'a fait, et notre vie prendra une autre orientation. Il est un grand exemple pour nous. Jésus peut sauver même le pire des pécheurs, explique Gjermund Gangsøy à l'une des réunions d'enfants.

Il a été expliqué aux enfants comment l'exemple de la vie de Paul pouvait être mis en pratique dans la vie quotidienne.

Si nous sommes amers, grincheux et ingrats, nous pouvons être transformés et devenir des personnes heureuses et reconnaissantes. Et nous avons part à la même force que celle que Paul avait reçue dans son coeur pour y arriver, et même quand il était en prison, il pouvait chanter des louanges et remercier Dieu.

Beaucoup des enfants entre 5 et 15 ans qui étaient présents ont saisi l'occasion pour donner leurs témoignages. Et ils étaient nombreux à avoir pris une décision : « Je veux être comme Paul - un imitateur ».