Une affaire de cœur – Le travail avec les enfants en Asie.

Une affaire de cœur – Le travail avec les enfants en Asie.

Ecrit par: Rédaction | Emplacement: Hong Kong | Publié: vendredi 17 février 2012

- Aux réunions d’enfants, nous pouvons semer dans le cœur des enfants. Nous pouvons leur apprendre à aimer Jésus comme ami et comme Sauveur, explique Shirley.

C’est la conférence du Nouvel An chinois à Hong Kong et les enfants de quatre assemblées d’Asie sont réunis pour entendre parler du « père des croyants », Abraham. Pour rendre vivante l’histoire d’Abraham, qui a cru en Dieu et a obéi à ce que Dieu lui disait, ceux qui travaillent avec les enfants ont utilisé une saynète, ils ont aussi raconté certains épisodes et ont adressé des appels aux enfants.
« C'est par la foi qu'Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu'il devait recevoir en héritage, et qu'il partit sans savoir où il allait. » Hé.11, 8.
 

- Je trouve que c’était très intéressant de voir la saynète sur Abraham, dit Eileen de Hong Kong. Abraham était obéissant à Dieu et il a laissé Lot choisir la plus belle partie du pays. A cause de cela, Dieu l’a béni !

- J’ai appris que cela vaut la peine d’être obéissant à Dieu et bon envers tous ceux que je côtoie.

Caleb, de Hong Kong, trouve lui aussi que la saynète était le point fort des réunions d’enfants. - J’ai appris que cela vaut la peine d’être obéissant à Dieu et bon envers tous ceux que je côtoie, dit-il.
 

Je rencontre Shirley Wong de Hong Kong quelques jours après la fin de la conférence. Elle a un grand cœur pour les enfants et plusieurs années d’expériences dans le travail avec les jeunes et les enfants dans l’assemblée de Hong Kong. Je la connais comme quelqu’un qui déborde de vie et d’énergie. Je lui demande pourquoi elle pense que c’est si important d’avoir des réunions d’enfants comme celle-ci.

- Par le biais de réunions d’enfants nous pouvons semer la parole de Dieu dans leurs cœurs. Nous pouvons leur apprendre à aimer Jésus comme ami et comme Sauveur, nous précise-t-elle.

- Comment pouvons-nous gagner le cœur des enfants ?

-  Cela prend du temps. Nous ne pouvons pas gagner leurs cœurs uniquement par des discours aux réunions d’enfants. Nous devons prendre le temps de parler avec eux. Essayer de comprendre les circonstances par lesquelles ils passent.

- Plusieurs des enfants qui vont à l’école du dimanche passent devant chez moi quand ils vont à l’école et en reviennent. Comme ils me connaissent, je les invite souvent à rentrer pour une petite visite. Ils ont leur point de vue sur plusieurs choses, et puis ils se font du souci pour leurs résultats scolaires et pour les choses qui se passent dans le monde. Je dois alors me mettre à leur niveau et leur parler de ce qui les préoccupent et les considérer comme mes égaux. Cela prend du temps de gagner le cœur des enfants, cela ne se fait pas tout de suite. On doit être patient !

- As-tu appris quelque chose pour ta propre part en travaillant avec les enfants ?

- Oui ! Je dois d’abord vivre ce que je leur transmets. Les enfants suivent avec attention et regardent ta façon de vivre, comment tu prends les choses. Si tu leur promets quelque chose, tu dois t’y tenir. De cette façon les enfants te font confiance et tu peux gagner leurs cœurs, dit Shirley avec enthousiasme.

- Je dois d’abord vivre ce que je transmets au enfants.

Je repense à ce passage de la Bible où il est écrit dans l’évangile de Jean 1, 14 : « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père

Cela me touche, car c’est vraiment de cela qu’elle est saisie, la petite dame de bientôt cinquante ans, pétillante et pleine de vie, de joie et d’énergie. C’est la vie qui était en Jésus qui l’anime – la vie où la parole de Dieu a pris corps, - oui, un corps où seulement Sa volonté est faite sur la terre. C’est cette vie qui lui a donné le désir ardent de communiquer aux enfants cette joie et cette bénédiction qu’elle a reçues dans sa propre vie !