La fête de Brunstad dans l’assemblée la plus septentrionale du monde

La fête de Brunstad dans l’assemblée la plus septentrionale du monde

Ecrit par: I. M. Larsen | Publié: jeudi 14 juin 2012

Il est écrit dans Pr. 20, 29 que « la force est la gloire des jeunes gens ». Mais qu’est-ce que cela signifie exactement? À la fête de Brunstad, à Harstad, dans le nord de la Norvège, ce thème a été développé d'une manière claire et pratique par des messages, plusieurs courts métrages, des tables rondes et des chœurs.

 Présentateur et coordinateur de la fête, Kjetil Gjøsund explique que le thème de la fête a été inspiré par le grand groupe de jeunes plein de force de Harstad. – L'assemblée ici à Harstad se compose d'un pourcentage important de jeunes qui sont saisis par Jésus. Par conséquent nous avons pensé que ce sujet convient particulièrement bien pour nous, dit-il.

Mais pourquoi il y a autant de jeunes ?

Gjøsund attribue le grand nombre de jeunes au fait qu’ils ont été au bénéfice d’une prédication claire de la parole de Dieu dans leur assemblée. – Ceux qui annoncent la Parole aux jeunes et aux enfants ne sont pas des dirigeants qui veulent se rendre populaires et faire des adeptes, mais ils sont eux-mêmes parvenus à une vie heureuse et intéressante, bien au-dessus de la moyenne, quand ils étaient très jeunes, par la force que donne la foi en la parole de vie. Gjøsund croit que cela explique pourquoi les jeunes sont à leur tour saisis par la même vie. 

– Ceux qui annoncent la Parole aux jeunes et aux enfants ne sont pas des dirigeants qui veulent se rendre populaires et veulent faire des adeptes, mais ils sont eux-mêmes parvenus à une vie heureuse et intéressante, bien au-dessus de la moyenne, quand ils étaient très jeunes, par la force que donne la foi en la parole de vie.

Que signifie « La force est la gloire des jeunes gens » ?

Et c'est précisément aux jeunes que cette fête s’adresse tout particulièrement. En utilisant des exemples tirés de leur propre jeunesse, les frères rendent le message simple et clair pour les jeunes. Dans un film d’introduction le thème de la fête de Brunstad est présenté de plusieurs façons. Cela illustre le sens de ce verset de la Bible : « La force est la gloire des jeunes gens. » (Proverbes 20, 29).

– En tant que jeune, on n'a pas tellement de sagesse, de connaissance et d'expérience de la vie – mais on est revêtu d’une grande force parce qu’on a un cœur entier et pur pour Dieu 

– En tant que jeune, on n'a pas tellement de sagesse, de connaissance et d'expérience de la vie, mais on est revêtu d’une grande force parce qu’on a un cœur entier et pur pour Dieu, dit Kåre J. Smith. – Et la force d’action que cela donne est un très grand ornement pour un jeune.

La force du Saint-Esprit

Les films, et les autres éléments de la fête, révèlent aussi combien il est vital d'être rempli du Saint-Esprit dès sa jeunesse. – C'est seulement dans cet Esprit que nous pouvons vaincre le péché dans la chair, dit Kåre J. Smith. Il explique aussi combien il est important d'être exact dans toutes les situations, petites et grandes. Si on se permet de tricher un peu et de pécher dans le caché, le Saint-Esprit nous abandonne tout de suite. On doit garder un cœur entièrement pur, si on veut garder cette force pour le reste de sa vie.

La fête de Brunstad se déroule sur un rythme soutenu et les contributions intéressantes s’enchaînent sans interruption. Parmi celles-ci, l’assemblée de Harstad présente un spectacle inhabituel. Après une belle contribution culturelle exécutée au centre de la scène par des Sames, qui sont le peuple autochtone de la région, les jeunes sames montrent une nouvelle facette de cette culture en envahissant l’espace scénique en faisant des mouvements rythmiques pleins de dynamisme. Cela crée un grand enthousiasme dans le public.


 

La fête s’achève par un film où des personnes du monde entier disent ce qu'elles feraient si elles étaient jeunes d'aujourd'hui. Cela donne aux jeunes un grand nombre de conseils et d’avertissements précieux qu’ils peuvent retenir pour les appliquer dans leur propre vie.

L’émission de télévision a duré 3 heures et demie. Elle est maintenant terminée et le coordinateur de la fête, Kjetil Gjøsund, est reconnaissant et ne cache pas sa satisfaction.

- Je ressens du respect et de la reconnaissance d’avoir pu apporter une contribution à la bénédiction de tant de personnes dans le monde entier. Des personnes qui  différent totalement par leur origine, leur culture, leur situation géographique, les conditions dans lesquelles elles ont grandi ou leur situation économique, mais qui ont la même espérance et la même foi dans la vie : être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix. (2 Pierre 3, 14)