Pressé par l’Amour

Pressé par l’Amour

Ecrit par: Nick Jacobs | Emplacement: Taunton, Angleterre | Publié: dimanche 31 octobre 2010

TAUNTON, ANGLETERRE : Aboutissement d’une année de préparatifs, la fête de Brunstad en Angleterre a été à la hauteur de toutes les espérances.

Devenue l’un des points forts du calendrier de l’assemblée, la fête de Brunstad est organisée chaque semestre par l’une ou l’autre des assemblées locales, autour d’un thème particulier. L’assemblée d’Angleterre avait choisi le verset de 2 Corinthiens 5,14 : « car l’amour de Christ nous presse… »

Un message puissant

Kåre J. Smith, qui était venu en compagnie des frères dirigeants de Norvège, a inauguré la fête par un message s’appuyant sur les paroles de Jésus en Jean 15,17 « Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres» et « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » Dans une atmosphère très recueillie, les auditeurs ont attentivement écouté ces paroles d’exhortation.

Différents sujets ont été abordés au moyen de films, chants et interviews en live. Ester Carlson, de Seattle, Washington, a suivi la fête grâce à la transmission satellite.
- « Les paroles d’un des chants de la fête ne m’ont pas quittée depuis samedi « Dieu veille à accomplir tous ses desseins, parfaites sont ses voies, nous le voyons bien. » J’ai été fortifiée pour croire comme jamais auparavant en Dieu et en ses desseins, et je souhaite que l’amour de Christ imprègne chacune de mes actions ».

Kåre Smith a également parlé d’aimer la vérité, y compris lorsqu’elle me montre des choses qui ne vont pas chez moi, ce qui peut-être difficile à admettre. Rester dans le premier amour pour Christ (Apocalypse 2, 4), cela implique d’être prêt à tout abandonner pour devenir semblable à Jésus.

Les chants étaient très beaux, particulièrement l’interprétation par les frères d’Angleterre du chant de Lars Håkon Halvorsen « Dieu nous a donné une vocation très sainte ». Les paroles y décrivent l’épouse de Jésus, qui demeure toujours dans le « premier amour » pour Christ.

Comme une armée sous sa bannière,
Elle est belle, ferme et zélée;
Toujours elle mène la guerre
Contre toute méchanceté.
Cet amour est fort comme la mort,
Il est comme un feu dévorant,
Qui remplit le cœur de l’Epouse :
Sans fraude et son amour fervent

Car l’amour de Jésus me presse
De mourir, souffrir dans la chair.
Ma propre vie, mon orgueil cessent
Et la Parole est faite chair.
 

Lydia Jordon, de Taunton, Angleterre, faisait partie des chanceux qui avaient une place dans la salle. Interrogée après la fête, elle déclarait « J’ai réalisé combien c’est important d’aspirer à être libre du péché dans la vie quotidienne. Cela ne sert à rien d’attendre les occasions « spéciales» de la vie. Je souhaite que l’amour de Christ me presse à abandonner ma propre volonté chaque jour ».

A venir : plus sur la fête, extraits de films réalisés pour la fête