Communion à travers les continents.

Communion à travers les continents.

Ecrit par: Marzena Wiselka | Emplacement: Malinka, Pologne | Publié: mercredi 19 janvier 2011

– Il y a eu de la communion dès le début, raconte Eloane Da Costa (24 ans) en parlant du voyage riche en impressions qui l’a amenée jusqu’en Pologne avec un groupe de jeunes d'Amérique du Sud. 


Eloane vient de l’État du Para, au Brésil, et avec plusieurs amis d'Argentine, du Chili, du Pérou et du Brésil, elle a été invitée à faire meilleure connaissance avec la Pologne et les assemblées de ce pays.

Il a suffi de peu de temps pour que les jeunes d'Amérique du Sud établissent de bons contacts avec les jeunes polonais.

– J'ai senti dès le début qu'on avait quelque chose en commun, même si l'on ne se connaissait pas auparavant. Ça a été une grande expérience pour moi, raconte Eloane.

– Même si l'on ne s'était jamais vus, on pouvait sentir des liens très forts et une grande communion ! Cela vient de ce que nous sommes dans un même esprit et que nous formons un seul corps, une assemblée, explique Jessica Valeria Campos de Paso Flores en Argentine

Un pays qui a beaucoup souffert  

Pendant ce voyage, les jeunes ont pu faire du tourisme dans la partie sud de la Pologne, où ils ont entre autres visité Krakow – une ville historique qui a plus de 1000 ans. En visitant le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau, ils ont fait connaissance avec l'histoire de la nation polonaise et des juifs pendant la seconde guerre mondiale.

– La Pologne est à mes yeux un pays qui est béni par Dieu, après avoir tellement souffert. La parole de Dieu s’est accomplie ici : Dieu élève les humbles en son temps, pense Mauro Valdivia (21 ans) d'Argentine, après la visite impressionnante que le groupe a faite à Auschwitz.

– Nous avons quelque chose en commun!

Dans le village de Malinka, les jeunes ont visité Maria Kurzok pour en savoir un peu plus sur les débuts de l'assemblée en Pologne. Maria est en effet l’une des premières à avoir entendu la prédication des frères norvégiens en République tchèque. Les jeunes sud-américains ont aussi donné des détails sur l’ histoire de la mission en Amérique du Sud.

Sans aucun doute, tout le monde est d'accord sur le fait qu'un long week-end ensemble nouent des liens plus forts et donne une vision plus grande et plus profonde sur ce que la communion signifie dans l'assemblée.

– Je peux dire que je me sentais à la maison, même si je viens de loin. C'est ce qui caractérise l'assemblée : même si l'on vient de pays et de cultures différents, nous avons quelque chose en commun; nous luttons contre le péché dans notre propre chair, dit Emilio Retamal (23 ans) de Curico au Chili.