Jour d’inauguration pour 94 jeunes du programme YEP (Youth Exchange Program)

Jour d’inauguration pour 94 jeunes du programme YEP (Youth Exchange Program)

Ecrit par: Renate Ellefsen | Publié: dimanche 4 juillet 2010

Un nouveau groupe de jeunes a démarré, mercredi le 23 juin, dans le programme d’échange YEP. Ce groupe comptait 94 personnes, et il va sans dire qu’ils avaient tous un peu d’appréhension et bien des attentes par rapport à ce jour.

Parmi ces nouveaux, il y a Ellen Stryker de Syracuse aux USA. Elle est ravie par la manière dont ils ont été accueillis, et se réjouit à l’avance pour le temps qui est devant elle.

– La journée a été pleine de nouvelles impressions, et il n’y a que des nouveaux visages autour de moi, dit-elle, en ajoutant qu’elle relève le défi d’apprendre tous les prénoms des autres !
 

 

 

 

 

 

 

 

 Pour un tiers des « cadets », l’apprentissage de la langue norvégienne va représenter un grand défi. Avant de venir à Brunstad, ils ont suivi une formation de la langue norvégienne au moyen d’un système internet, pour avoir une bonne base à leur arrivée. Une des motivations pour venir à Brunstad et pour pouvoir participer au YEP, nous explique Ellen, c’est d’apprendre le norvégien. Tout devient alors plus simple.

– Je crois et j’espère que je saurai bientôt bien parler le norvégien. Cela me permettra de faire connaissance de plein de gens.

Une belle soirée d’été

C’est la Saint-Jean, la journée la plus longue en Norvège. Deux cents jeunes se retrouvent sur la plage à Brunstad pour un barbecue. Une fois rassasiés par des hamburgers et des saucisses, ils se regroupent autour du feu de la Saint-Jean. Certains prennent encore un café, tandis que d’autres tentent de se réchauffer sous une couverture. L’ambiance est à son comble lorsqu’une formation musicale se met à jouer. On aperçoit derrière les hautes flammes des yeux pleins d’espoir et d’aspiration.

– Je ferai tout pour apprendre le norvégien. Et je veux apprendre à travailler, nous confie Matias Guerrero.
Matias a 18 ans, et vient de Valdivia au Chili. Il vient de terminer l’école, mais ne sait pas encore quelles études il va faire. Au lieu de ne rien faire, il a choisi de venir à Brunstad participer au programme de jeunes.