– L'échauffement est l'alpha et l'oméga

– L'échauffement est l'alpha et l'oméga

Ecrit par: Marthe Opitz | Emplacement: Brunstad, Vestfold (N) | Publié: samedi 27 novembre 2010

Par un jour d'automne, en octobre, tard dans la soirée, environ 70 participants du YEP (Programme d’échange pour la jeunesse) intéressés par la musique se sont rencontrés pour la première répétition de la saison de la chorale à Brunstad.

C'est une tradition d'avoir une chorale dans le cadre du Programme d’échange pour la jeunesse. Ici, les participants peuvent donner libre cours à leur plaisir de chanter et de faire de la musique. La chorale a pour but d'éveiller le plaisir de chanter, de développer des dons musicaux, de se rassembler autour de chants édifiants, et surtout de s'entraîner en vue d’apporter des contributions qui seront présentées à l’occasion des fêtes du Programme d’échange.

– Décontracte-toi ! 

Cette injonction vient de Benedicte Kyllevik (20 ans), qui est une des responsables de la chorale. Cette jeune fille de Stavanger montre à la chorale comment on échauffe les muscles du visage, les poumons et le corps avant de vraiment commencer à chanter.
- Décontracte-toi ! Fais comme si tu étais assis sur une mobylette, dit Benedicte pendant qu'elle se sert de son visage pour mimer tout cela avec zèle.
L'entraînement de ce soir consiste à écouter des bandes sonores avec les différentes voix de la chorale, et à répartir les partitions pour le premier chant de la chorale, « Vois, le Fils de Dieu » qui, en principe, sera chanté durant la fête de Noël du Programme d’échange.

Des défis musicaux

Une des participantes de la chorale est Janne H. Andersen (22 ans) de Bergen. Elle raconte qu'elle aime beaucoup chanter et qu'elle aime le faire avec d’autres personnes.
- Je trouve que c'est passionnant d’avoir à relever des défis musicaux, comme par exemple quand il faut chanter à plusieurs voix. C’est tellement beau quand tout le monde chante sa voix, que cela me motive beaucoup pour m'entraîner et pour participer au chant. Je me réjouis aussi en pensant au moment où nous allons chanter ce que nous avons appris à la fête de Noël, précise-t-elle.

La chorale est divisée en 4 groupes de voix. Au cours de l'entraînement, les 4 groupes se séparent pour s'entraîner à chanter chacun leur voix. Quand la chorale se rassemble à nouveau au bout d'une demi-heure, on peut déjà entendre l'harmonie d'une chorale à plusieurs voix.
- J'ai beaucoup de foi pour cette chorale, et je me réjouis énormément en pensant qu’avec tous ces rossignols, l’automne et l’hiver seront remplis de musique, dit une organisatrice satisfaite, Benedicte Kyllevik, avec un sourire.