Fête pour YEP: Derrière chaque évènement YEP se cache un travail de coordination énorme et cela exige un engagement sans faille de la part de ceux qui s’impliquent dans le projet.
Fête pour YEP: Derrière chaque évènement YEP se cache un travail de coordination énorme et cela exige un engagement sans faille de la part de ceux qui s’impliquent dans le projet.

Tout le monde « met le paquet » à YEP

Ecrit par: Marthe Opitz | Publié: vendredi 25 février 2011

C'est le mois de janvier, et l'année a commencé. Les gens ont déjà manqué à leurs promesses de Nouvel-An, et les activités de la vie quotidienne sont une réalité pour la plupart. YEP (Youth Exchange Program) ne fait pas exception. Un peu partout à Brunstad, on peut voir beaucoup de jeunes très occupés. La rumeur se répand qu'une fête de bienvenue pour environ 30 nouveaux membres va avoir lieu.

Le CENTRE DE CONFERENCE DE BRUNSTAD : Gershon Twilley est assis au deuxième étage : c'est lui qui organise et dirige les activités et les informations à YEP. Il est responsable entre autres des activités, du travail d'encadrement et des fêtes.

– Si nous n’avions pas des jeunes bien disposés qui vivent une vie chrétienne de tout leur cœur, je ne pense pas que nos fêtes auraient été aussi agréables qu'elles le sont maintenant ! 

–– Le but de nos fêtes est entre autres de donner aux jeunes de YEP une compréhension de ce qu’est l'assemblée, de ce que nous prêchons, et de ce que cela signifie d'être un vrai chrétien, explique Twilley, qui souhaite que les jeunes fassent connaissance avec l'histoire de l'assemblée et du christianisme pendant temps qu’ils passent à YEP.

Le but des fêtes est également d'aider les jeunes à mieux faire connaissance les uns avec les autres, et avec les différentes cultures. Ici, les jeunes participent très activement avec leurs propres talents et leurs idées.

– Si nous n’avions pas des jeunes bien disposés qui vivent une vie chrétienne de tout leur cœur, je ne pense pas que nos fêtes auraient été aussi agréables qu'elles le sont maintenant, pense Gershon, qui a appris à bien connaître les différents jeunes à YEP.

Un programme de fête pour toutes les cultures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques jours avant la fête, Elise Løken (19 ans) s’occupe des derniers préparatifs. Elle est secrétaire d'information et d'activités et a la responsabilité de la coordination des activités de loisirs de YEP. Un travail qui, à certaines périodes, peut être très exigeant.

– Je dois parler avec tous les responsables, et coordonner constamment tous les efforts. Mais c'est vraiment intéressant quand on rassemble tous les éléments et qu'on voit que tout prend forme, explique Elise.

Avant chaque événement, Elise rassemble un groupe de planification qui doit travailler à la réalisation du projet. On y trouve les responsables de la restauration, du secteur son/éclairage/image, des distractions et de la musique, on élabore les plans et tout est organisé.

– Ce qui est parfois un véritable défi, c’est d'organiser un programme de fête qui intéresse toutes les cultures, raconte Elise, qui essaye d'avoir un large panel de participants dans le groupe de planification et d'idées, de manière à ce que la diversité de YEP soit représentée.

– Je me réjouis de voir ce que tout cela va donner, et j’espère que tout marchera bien pour finir, dit Elise.

Du filet de porc au menu

La rumeur s'est répandue qu'il y aura du filet de porc au menu de la fête. Dans la cuisine de YEP, le chef cuisinier Stephen Oommen (24) de l'Inde, est concentré sur ses calculs.

– Je suis justement en train d'estimer la quantité de nourriture nécessaire, et le coût que cela représentera, explique Stephen.

Son travail consiste à organiser la commande de nourriture, à trouver des personnes capables de la préparer, et de la servir. Ce n'est pas toujours évident de préparer des repas pour des jeunes issus de plus de 30 cultures culinaires différentes.

– Il faut que ce soit quelque chose qui convienne à la fois aux papilles gustatives conservatrices en matière de goût et à celles qui sont plus exotiques.

Stephen promet également de servir cette fois-ci rapidement de la nourriture appétissante et chaude, aux 250 personnes qui participeront à la fête.

– Aucune erreur technique

Peder Håndlykken (19), de Molde, travaille à seulement cinq minutes de là, au département technique de YEP. Il est TOM (Technical Operations Manager) et est responsable de tout ce qui concerne le son, l’éclairage et l'image.

– Il y a des choses auxquelles la plupart des gens ne pensent pas quand ils viennent à une fête, mais il faut coordonner beaucoup de choses, dit Peder, pendant qu'il déroule un câble bleu.

Il est en train de s’occuper des aspects techniques, il faut trouver tous les câbles, les micros et faire en sorte que tout soit bien en place pour les tests audio. Pour que tout se passe bien à la fête, il faut que cela soit testé avant.

– C'est vraiment intéressant quand tout est prêt, et on espère que tout ira bien pendant la fête.

Pendant que tout s'organise à YEP, la fête se rapproche à grands pas.

Le grand jour est arrivé !

Encore une fois, la table est dressée pour la fête à YEP, et l'enthousiasme et l'ambiance de fête sont au rendez-vous parmi les participants.

Durant la fête, on peut voir plusieurs acteurs enthousiasmes en action. On voit Elise Løken partout, la feuille de route de l'évènement à la main, en train de parler avec les différentes personnes responsables. On aperçoit un chef de cuisine enthousiaste et concentré près des plats de viande, où il donne des consignes à ses collaborateurs. Si l'on regarde attentivement derrière la table de mixage du son, on peut voir Peder Håndlykken ajuster et contrôler la puissance de la lumière sur la scène, et le niveau de son des micros.

Par ailleurs, le programme prévoit des chants de deux chorales, un groupe chargé des distractions, et des frères en visite qui ont des paroles édifiantes à cœur.
 

Fo