Oint par Dieu – servir avec joie

Oint par Dieu – servir avec joie

Ecrit par: I.M. Larsen | Publié: vendredi 30 novembre 2012

- Tu peux servir Dieu avec joie dans toutes les situations de la vie. Imagine ce que c’est de vivre de cette manière ; plus jamais de jours sombres, dit Kåre J. Smith dans un message adressé aux jeunes à une conférence internationale à Brunstad.

La réunion touche à sa fin, et c’est le moment des témoignages. Beaucoup veulent professer leur espérance personnelle au sujet de ce qui a été annoncé, et il y a en particulier beaucoup de jeunes qui sont saisis. Qu’est-ce qui a travaillé si fortement en eux?

Beaucoup s’avancent pour professer leur espérance personnelle  

Keld Borch, du Danemark, et Gjermund Gangsø, de Norvège, sont deux des nombreux participants qui sont reconnaissants.

- Le Saint-Esprit a été fortement présent à cette réunion, dit Keld enthousiaste. Il ajoute que c’est très particulier d’entendre entre autres Kåre J. Smith.
– Ce qui est caractéristique chez Kåre Smith, c'est qu'il parle avec une énorme force spirituelle qui exerce évidemment son influence sur nous.
Keld et Gjermund sont responsables de leurs propres groupes de jeunes, respectivement dans les assemblées de Copenhague et de Bergen. On leur demande : Qu’est-ce qui, à cette réunion, a attiré tellement fortement ces jeunes chrétiens?
 

- Nous avons entendu de Kåre Smith qu’un jeune est appelé à être un serviteur de Christ, un serviteur oint de joie dans toutes les situations de la vie, dit Gjermund. - Que nous ne sommes pas appelés à marcher comme des chrétiens abattus, oppressés sous le péché. Les jeunes ne sont pas destinés à ça, a-t-il dit fermement. - Nous devons devenir libres de tout ce qui nous oppresse !

Lors de cette réunion, Keld et Gjermund ont pu découvrir de nouvelles dimensions de la vie au service de Dieu.

Lorsque nous entrons dans la vie que Christ a vécue et que nous obtenons un service oint de Dieu, nous ne devons plus jamais avoir de jours sombres

- Nous avons entendu que Jésus est venu sur terre comme un serviteur. Il a été consacré pour le service quand il a dit à son Père céleste : « Voici, je viens pour faire ta volonté.» (He 10, 9), rappelle Keld, et il explique comment tout ce que Jésus a dit et fait était un service divin très saint, et qu'il a été oint d’une huile de joie au-dessus de ses compagnons (Hébreux 1, 9).

- Quand nous entrons dans la vie que Christ a vécue et que nous obtenons un service oint de Dieu, nous ne devons plus jamais avoir de jours sombres, comme l'a dit Smith. Nous recevons de la joie dans toutes les situations de la vie !

Mais qu’est exactement un service oint et comment l’obtient-on ?

- Les termes «consacré et oint» sont tirés de l'Ancien Testament, explique Keld. - Tout ce qui devait être utilisé pour servir dans le tabernacle était consacré et oint, et ne devait jamais en sortir ni être utilisé pour autre chose. (Lé. 8, 10-12)

Dieu ne peut pas oindre quelqu’un qui a des pensées impures

- C'est Dieu qui oint, ajoute Gjermund. - Dieu ne peut pas oindre quelqu’un qui a des pensées impures, qui calomnie, qui s’adonne à la pornographie, ou toutes sortes de choses. Comme cela a été expliqué clairement à la réunion : «Tu dois te détourner de tout cela. Tu dois reconnaître la vérité sur toi-même, et ainsi la vérité te rendra libre. "

Le jour de consécration d’un serviteur de Dieu 

Keld hoche la tête pour marquer son approbation.

- Il y a beaucoup de jeunes qui abandonnent quand ils se rendent compte à quel point leur nature humaine est mauvaise. Ils ont peut-être essayé pendant plusieurs années de faire le bien, mais ils découvrent que même leurs meilleures œuvres sont entachées par leur nature humaine égoïste. (Romains 7, 17-19) - Mais quand on en arrive à ce point, on devrait vraiment penser : «Ça y est ! », parce qu’on est alors dans la position où Dieu peut entrer dans notre cœur et faire quelque chose.

Keld et Gjermund ont une conversation pleine d’enthousiasme. C'est quelque chose dont ils font l’expérience régulièrement dans leur travail avec les jeunes, et ils se souviennent bien qu’ils étaient eux-mêmes sur le point d'abandonner quand ils se sont rendu compte de leurs manquements quand ils étaient tout jeunes chrétiens.

Me voici, ô Dieu, pour faire ta volonté

- Comme Kåre Smith l’a dit, nous avons tous notre jour de consécration où nous devons faire un choix pour la vie, continue Gjermund. – Nous devons alors choisir si nous voulons vivre selon nos propres désirs, ou si nous voulons dire comme Jésus : « Me voici, ô Dieu, pour faire ta volonté ! »  (Hébreux, 10, 7,9) Si nous choisissons cette dernière attitude, je peux garantir que les choses bougent dans la vie.

Laisser Dieu prendre la direction dans la vie 

- Mais bien sûr, il y a un combat à mener avant de faire ce choix, souligne Gjermund. Il explique que cela signifie qu'on ne peut plus vivre selon sa propre volonté, mais qu’on doit commencer à vivre entièrement selon la volonté de Dieu. - Souvent on ne réalise pas la portée de cette décision avant de l’avoir prise.
Gjermund se rappelle bien comment il est arrivé à ce point crucial où il a dû faire un choix. Ce choix a changé sa vie. - Je me souviens que j'ai prié Dieu pour qu'il prenne la direction de ma vie et c’est là que je suis né de nouveau et que j’ai été rempli du Saint-Esprit !
 

– Je souhaite vraiment à chacun de recevoir le Saint-Esprit 

Keld se souvient bien aussi de la période où il essayait de vivre pour Dieu, et du changement qu’il y a eu quand il a reçu le Saint-Esprit : - Je souhaite vraiment à chacun de recevoir le Saint-Esprit, dit Keld avec chaleur. – Cela crée en toi de la joie et tu sens que tu as un moteur intérieur. Dieu peut intervenir et te donner toute la force dont tu as besoin pour vivre une vie avec lui.

Gjermund parle avec chaleur de la paix et la joie qu’on ressent quand on reçoit le Saint-Esprit comme moteur dans la vie. – Nous n’avons plus alors affaire qu’à Dieu. Cela rend la vie très simple, dit-il.

Le Saint-Esprit crée en toi de la joie et tu sens que tu as un moteur intérieur 

- Nombreux sont ceux qui se demandent de quelle façon ils doivent servir Dieu,  ajoute Keld. - Mais si nous avons été oints par Dieu pour servir, c’est alors toute notre vie qui est un service divin. Tu n’as pas besoin d'être missionnaire dans des endroits éloignés, ni de faire d’autres «grandes» choses. Ces œuvres se trouvent juste devant toi dans la vie quotidienne. 

– Tenté comme nous en toutes choses !

- Il est écrit de Jésus qu’il s’est trouvé dans la situation d’un homme, ajoute Keld. – Il vivait pour Dieu, mais il sentait sa propre volonté. Il est écrit en fait que Jésus a été tenté en tous points comme nous, mais qu’il n'a jamais péché. (Ph. 2, 2-8 ; Hé. 4, 15)

- Bien souvent, je pense, « Oh, pourquoi ai-je fait cela de cette façon, etc. », poursuit Gjermund. – On est alors terriblement attristé et on demande à Dieu la grâce de faire mieux. Mais cette tristesse est en fait une tristesse immensément bonne. Cela montre que je suis sous l'influence de l'Esprit. C'est l'Esprit qui m'aide et me tient tout le temps en éveil pour que je puisse devenir davantage semblable à Jésus et partager ses vertus comme la douceur, la bonté, l'amour, la justice, et ainsi de suite.

C’est l’Esprit qui m’aide tout le temps pour que je devienne de plus en plus semblable à Jésus et que je participe à ses vertus  

– Et la fois d’après, je remarque qu’il y a une plus grande onction dans ce que je dis et fais, de sorte que cela produit un meilleur effet sur les autres, continue Gjermund. - Quand je suis humble et pauvre en moi-même, Dieu vient en moi et oint tout, si bien que cela devient intéressant et béni d'être avec moi.

Lorsque tu es oint, fais-tu toujours tout de la bonne manière ?

- Non, disent-ils à l'unisson. - La vie est une croissance et un développement constants. Dans les diverses situations de la vie quotidienne, l'Esprit me montre ce qui est bien et mal, et je dois lui être fidèle ! Et ainsi je suis récompensé par l'onction de Dieu dans la mesure où j'ai été fidèle, conclut Gjermund.