L'usage de la langue

L'usage de la langue

Publié: lundi 13 septembre 2010

 « Si quelqu'un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine. » Ja. 1, 26. Que signifie "tenir sa langue en bride" ?

C'est la question que traite Elias Aslaksen dans la brochure "L'usage de la langue". Il montre que c'est une chose à prendre au sérieux si on utilise sa langue d'une façon destructrice, et il décrit la bénédiction que chacun peut obtenir en dirigeant sa langue selon la volonté parfaite de Dieu.*

"La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; quiconque l'aime en mangera les fruits." Pr. 18, 21.

Chacun utilise sa langue, soit pour la vie et la bénédiction, soit pour la mort et la corruption ! [...]

Jacques écrit que la langue est un mal qu'on ne peut réprimer, c'est-à-dire qu'on ne peut pas la diriger par la force ou par des efforts humains. Mais par la grâce de Dieu, on peut la diriger à la perfection. [...]

Mais ceux qui sont remplis de l’amour de Christ et qui ont la paix et le repos dans le cœur, réfléchissent afin de pouvoir dire à leur prochain ce qu’ils trouvent de meilleur. Ils disent des paroles choisies parmi toutes les bonnes choses qu’ils pourraient dire.

 

Téléchargez la brochure « L'usage de la langue » au format PDF