Notre histoire

L’histoire de l’assemblée montre que Dieu bénit lorsque des personnes fidèles travaillent pour promouvoir l’amour, la justice et la vérité, d’abord dans leurs propres vies et ensuite parmi leurs semblables.

Les débuts 

Johan Oscar Smith est né en 1871 et il est considéré comme le fondateur de Brunstad Christian Church (l’Assemblée chrétienne de Brunstad). En sondant la Bible, il s’est aperçu que les premiers chrétiens étaient saisis d’un amour pour Christ et de la foi en une vie dans la transformation. Cela a été une source d’inspiration tellement puissante pour lui que deux mille ans après la mort de Jésus, il a retrouvé la même foi qui celle qui existait au commencement.

Se en kort film om dette her.

Johan Oscar Smith s’est converti à Dieu à l’âge de 26 ans et grâce à son travail dans la Marine norvégienne à Horten, il a rencontré Theodor Ellefsen en 1904. Ellefsen a rapidement adhéré aux vérités que Smith enseignait et il a reçu la foi qu’il était possible de vivre une vie chrétienne dans la victoire sur tout le péché conscient. Après qu’Aksel, le frère de Johan, se fut joint à eux en 1905, une communion pleine de vie s’est développée peu à peu. En 1910, le groupe des amis comptait de 50 à 60 personnes, dispersées dans l’est et le sud de la Norvège. Ils ont fait en sorte de se rencontrer et ils ont commencé à avoir leur propres réunions.
En 1908, Johan Oskar Smith a fait la connaissance d’un jeune cadet de l’école de guerre norvégienne, Elias Aslaksen, qui, très vite, est devenu son collaborateur le plus proche. Après la mort de Johan O.Smith, Aslaksen a été le dirigeant de l’assemblée jusqu’à sa mort en 1976.

Du Sud au Nord

L’activité de l’assemblée a débuté à Horten, qui était à l’époque une des principales bases de la Marine norvégienne. Beaucoup des premiers frères qui ont été saisis de la même foi que Smith étaient par conséquent des marins. En particulier durant la première guerre mondiale, de nombreux garde-côtes ont navigué le long des côtes norvégiennes, et les premiers frères ont ainsi eu l’occasion, lorsqu’ils étaient à terre, de parler de leur foi à d’autres personnes. C’est ainsi que l’enseignement de Smith a été planté à des endroits comme Brevik, Kristiansand, Stavanger, Stord, Bergen, Måløy et Molde.
Dans les années 30, de nombreux réveils de plus ou moins grande importance ont eu lieu dans les vallées où Elihu Perdersen, Aksel J.Smith et beaucoup d’autres jeunes frères faisaient de l’évangélisation. C’est à cette époque que les assemblées de Valdres et de Hallingdal, entre autres, ont débuté.
Aujourd’hui, l’assemblée est présente à environ 20 endroits dans toute la Norvège.

A travers le monde  

Dès les années 30, l’assemblée s’est établie au Danemark et en Suède, et dans les années 50, le message s’est propagé dans la plupart des pays d’Europe.
Depuis le milieu des années 60, il y a eu un développement de plus en plus important au Canada et aux Etats-Unis, et il y a actuellement deux grands centres de conférences et des assemblées dans de nombreux états d’Amérique du Nord.
L’assemblée s’est établie en Amérique du Sud dans les années 70 et elle est présente en Argentine, au Chili, au Paraguay, au Pérou, au Mexique et à Aruba.
C’est aussi depuis les années 70 qu’il y a trois assemblées en Australie, et ces dernières années, il y a eu une activité missionnaire croissante en Nouvelle-Zélande.
L’assemblée existe aussi en Inde depuis les années 70, et au début des années 80 à Singapour et à Hong Kong. Aujourd’hui, il y a également des assemblées au Sri Lanka, en Indonésie et à Dubaï.

Beaucoup de travail a été fait sur le continent africain dans les années 80, et des assemblées se sont établies entre autres en Afrique du Sud, en Egypte, au Kenya, au Cameroun, en Ouganda, au Zimbabwe, en Ethiopie et en Erithrée.
Dès les années 1970, l’assemblée a eu un bon contact avec l’église clandestine d’un grand nombre de pays de l’Europe de l’Est, mais la situation politique rendait les voyages missionnaires difficiles. Après la chute du communisme, le travail missionnaire en Europe de l’Est a nettement pris de l’ampleur et l’assemblée est maintenant solidement implantée dans de nombreux pays de cette partie du monde.
L’assemblée travaille aujourd’hui activement dans plus de 65 pays répartis sur tous les continents.

L’Assemblée – le corps de Christ   

« Je n’ai pas attaché les gens à ma propre personne, mais à celle de Christ, qui est la tête de l’assemblée. » C’est ce que Johan Oskar Smith a dit à l’occasion de ses 70 ans, et on peut considérer cela comme l’un des traits particuliers de l’assemblée. Smith a très rapidement compris que le fait d’appartenir à des partis religieux n’avait aucune importance quant au salut. En se basant sur la Bible, Smith a enseigné que l’assemblée est le corps de Christ, là où tous les membres doivent être en relation avec la tête – Jésus-Christ – pour être sauvés. Chaque membre étant en contact avec la tête, tous les membres ont aussi communion les uns avec les autres. Pendant toutes ces années nos dirigeants n’ont pas cherché à construire quelque chose autour de leurs propres personnes, mais c’est Dieu qui a donné à l’assemblée croissance et développement.

L’Assemblée aujourd’hui  

Aujourd’hui aussi, l’assemblée est en plein développement. A beaucoup d’endroits, notre activité est marquée par de grands groupes de jeunes zélés, et nous travaillons de façon que tous les groupes d’âges puissent s’épanouir dans un environnement sain et sécurisant. C’est pour cela que les salles de réunions sont souvent combinées avec des centres d’activités qui permettent d’avoir une vie d’assemblée riche de possibilités.
Le lieu de rencontre international de l’assemblée est Brunstad Conference Center à Stokke, en Norvège, où nous organisons des conférences depuis plus de 50 ans. Jusqu’à 8000 amis d’une trentaine de pays différents s’y rendent plusieurs fois par ans, tandis que d’autres amis de pratiquement n’importe où dans le monde peuvent suivre les réunions en direct grâce à notre chaîne de télévision. Et c’est le même message que Johan Oscar Smith annonçait il y a plus de 100 ans, le message de la pleine victoire sur tout le péché conscient.