Hva er frelse?
Hva er frelse?

Comment puis-je être sauvé ?

Ecrit par: Tom Harris | Publié: mardi 22 mars 2016

Dans la Bible, il est question du salut. Mais qu’est-ce que c’est ? Comment puis-je être sauvé ?

« En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort. » 2 Co.7, 10

Etre sauvé par la conversion 

Ce verset nous explique clairement comment nous pouvons être sauvés. C’est lorsque je me repens et me convertis que je suis conduit au salut. Se convertir signifie se détourner du péché et des convoitises de ce monde, et se tourner vers Dieu. Il est aussi écrit que lorsque la tristesse est selon Dieu, elle mène à la repentance, à la conversion. Dans le même verset, Paul écrit que la tristesse du monde mène à la mort. Cette tristesse-là vient de ce qu’on veut avoir plus de choses de ce monde. Mais la tristesse selon la volonté de Dieu vient de ce que je suis attristé à cause de mon propre péché et de mon propre manque de vie en Dieu, c’est-à-dire mon manque de bonté, d’amour, de compassion, de patience, etc.

Les premiers fruits de la repentance, c’est qu’on reçoit le pardon des péchés. Lorsque cette conversion est le résultat de la tristesse selon Dieu, je prends consciemment la résolution d’en finir avec mes anciennes habitudes pécheresses et je commence à rechercher ce qui vient de Dieu.

Etre sauvé en triomphant du péché

« Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l'envie, et toute médisance, désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut. » 1 Pi. 2, 1-2.

Dans de nombreux cas, lorsque les gens se « convertissent », ce qui change, c’est malheureusement uniquement leur vie sociale, alors qu’il devrait y avoir une transformation dans leurs pensées et leur manière de voir les choses. Cela vient d’un manque de désir pour la parole de Dieu, le lait non frelaté, et d’un manque de croissance dans la piété, et cela s’explique par le fait que leur tristesse n’est pas selon Dieu. La détresse et la tristesse de ces personnes concernent leurs circonstances matérielles et les conséquences de leur péché. Elles ne reconnaissent pas vraiment leur péché et elles n’ont pas le réel désir d’en être sauvées. Elles sont donc contentes d’entendre parler du pardon des péchés, mais elles n’aspirent pas à connaître la parole de la vérité qui peut les conduire à une vie de victoire sur le péché. C’est pourquoi les mouvements religieux insistent plus sur le pardon des péchés que sur le fait de parvenir à une vie de victoire.

Les deux parties du salut

Nous voyons que le salut se compose de deux parties. Il y a d’abord le pardon des péchés, que je reçois quand je me convertis, et ensuite il y a le processus qui mène à la liberté à l’égard du péché, qui fait que je peux vivre une vie victorieuse et grandir dans les vertus de Christ – les fruits de l’Esprit dont il est question dans Ga. 5, 22-23. Mais si je n’ai pas d’aspiration ou d’intérêt pour cette deuxième partie, la question se pose de savoir si j’ai eu part au pardon et si je me suis vraiment repenti de mes péchés, par exemple ceux qui sont mentionnés dans 1 Pi. 2, 1-2.

Cher lecteur, si tu remarques que l’Esprit de Dieu travaille en toi et qu’il condamne le péché (Jn. 16, 8), tu ne dois pas prendre cela à la légère. Laisse l’Esprit te juger et créer en toi une profonde détresse au sujet du péché, et une tristesse selon Dieu qui mène à la vraie repentance. Tu pourras alors être sauvé et tu recevras une joie et une paix plus grandes que ce que tu pouvais t’imaginer.