Le salut : La vie éternelle est comme un grain de sénevé qui doit croître et se développer.
Le salut : La vie éternelle est comme un grain de sénevé qui doit croître et se développer.

Notre salut quotidien

Ecrit par: Tom Harris | Publié: jeudi 17 mars 2011

La vie éternelle, le salut, sont un don. Mais c’est à nous de les saisir.

Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. Romains 6,23.

Le salut : de la mort à la vie  

Le salut, c’est d’avoir part à la vie éternelle, et nous voyons par ce verset  que c'est un don de Dieu. Mais ce don nous est donné en Jésus-Christ notre Seigneur. Nous lisons au début de ce même chapitre que ceux d'entre nous qui ont été baptisés en Jésus-Christ, ont été baptisés dans sa mort. De quelle mort s’agit-il ? Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; … V. 10. Paul écrit aussi dans 2.Co. 4,10 : portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps.

La vie de Jésus est la vie éternelle. Lorsque nous naissons de nouveau, la vie éternelle naît en nous et notre salut quotidien commence. Au commencement, la vie éternelle est comme un grain de sénevé, mais elle n'est pas destinée à rester une petite graine. Elle doit croître et se développer. Cette vie nouvelle et éternelle ne peut croître que dans la mesure où notre ancienne vie de péché est livrée à la mort à cause de Jésus. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. V. 11.

Le salut quotidien en nous chargeant de notre croix  

Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera. Lu. 9, 23-24.

Ici nous voyons notre salut quotidien – renoncer à soi-même et se charger de sa croix chaque jour, si bien que nous perdons notre ancienne vie charnelle et recevons une vie nouvelle et éternelle. Nous ne pouvons pas avoir part à une nouvelle vie sans perdre notre ancienne vie. C'est là que beaucoup s'égarent. Ils veulent avoir la vie éternelle, mais aussi garder l'ancienne vie et satisfaire leurs convoitises. Si on continue de cette manière, on risque de perdre entièrement son salut - la petite graine qui a germé peut être détruite ; la semence de vie éternelle n’est pas dans des conditions favorables à la croissance. Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il se détruisait ou se perdait lui-même? Verset 25

Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur. Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d’un grand nombre de témoins.1 Tim. 6,11-12.

Saisis le salut – la vie éternelle!

La vie éternelle, le salut sont un don. Mais c'est à nous de le saisir. Et nous ne pouvons le saisir qu’en fuyant nos convoitises – c'est un combat de la foi ! En qui croyons-nous? En Jésus, ou en nos convoitises ? Si nous fuyons constamment et fidèlement nos convoitises, elles ne reçoivent pas de nourriture. Il va de soi que, dans ces conditions, la vieille vie avec ses convoitises meurt.

Menons ce combat avec foi afin de demeurer en Christ et dans sa mort. Nous pourrons alors nous emparer de plus en plus de la vie éternelle qui nous est donnée en Jésus-Christ.