Bien entouré et pourtant si seul

Bien entouré et pourtant si seul

Ecrit par: Brian Janz | Publié: jeudi 12 mars 2015

J’ai des amis sur 6 continents, des collègues qui sont encore plus proches que ma famille, et assez de personnes qui me suivent sur les réseaux sociaux pour constituer une petite armée. Et pourtant je me sens aussi seul qu’un naufragé au milieu de l’océan.

Je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas comment. Je me sens juste seul. Délaissé. Comme si tout le monde s’entend bien mieux avec les autres qu’avec moi. Comme si les autres s’amusent plus que moi. Comme si je n’appartiens pas vraiment à ce cercle ou à cette discussion. Comme si je ne suis pas du tout sur la même longueur d’ondes que les autres.

Pendant un certain temps, j’ai ignoré ce sentiment en me rassurant avec le fait que j’étais bien vu des autres. En me disant que les gens voulaient vraiment être en ma compagnie. Que je faisais tout autant partie du groupe que n’importe quelle autre personne. Mais je savais que même si ces choses étaient vraies, et elles l’étaient souvent, je ne faisais pas grand-chose pour lutter contre ce simple sentiment de solitude. Et je reste avec cette solitude étrange, et sans raison dont je ne peux pas me débarrasser, ni même expliquer l’origine.

Donc je lutte contre elle. Et ma guerre contre la solitude se livre sur 3 fronts.

Rejeter l’accusateur

La première chose dont je devais prendre conscience était que ce genre de pensées sur le fait qu’on n’est pas accepté par les autres ou qu’on ne participe pas aux choses avec les autres, sont souvent des mensonges qui viennent tout simplement de Satan qui veut m’éloigner de la fraternité.

Peut-être qu’il y a un brin de vérité là-dedans, peut être que je suis un peu un « outsider », mais Satan ne nous dit jamais toute la vérité et cela n’a jamais été la volonté de Dieu que nous soyons seuls.

Satan ne nous dit jamais toute la vérité et cela n’a jamais été la volonté de Dieu que nous soyons seuls.

La Parole de Dieu me dit que je suis aimé. Elle me dit que moi, et ceux avec qui je suis, nous avons été élus avant la fondation du monde. (Ephésiens 1, 4) A chaque mensonge que Satan invente, je peux m’accrocher à la Parole de Dieu et croire que cela n’est pas sa volonté que je me sente seul. Dieu va m’aider.

Et peut-être le plus important dans tout cela, c’est que la Parole de Dieu me dit que si « nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion. » 1 Jean 1, 7. Peu importent les mensonges de Satan, je sais que la Bible dit vrai. Si je marche dans la lumière, j’aurai de la communion avec mes frères.

Faire confiance à Dieu

« Je serai avec toi, comme j'ai été avec Moïse ; je ne te délaisserai point, je ne t'abandonnerai point. » Josué 1, 5.

Dieu est bon. Et je ne suis jamais seul. Il y a d’innombrables versets qui témoignent de son amour. Il est fidèle. Il m’aime. Il est toujours là pour moi, même lorsque je sens que je n’ai personne d’autre.

Croire en cela peut représenter un grand combat. Bien sûr, Satan fait de son mieux pour que je doute de la présence de Dieu à mes côtés. Mais c’est encore une fois un de ses mensonges. La Parole de Dieu est vraie. Souvent lorsque je me tiens au milieu d’un groupe d’amis et qu’un sentiment de solitude s’empare de moi, je prie à Dieu de tout mon cœur.

Et il m’entend.

Parfois Dieu étend sa main et il retire entièrement mes sentiments de solitude. Il me fait sentir directement la chaleur et l’amour du corps de Christ. Mais souvent, son aide se manifeste directement par la force dont j’ai besoin pour combattre. Pour combattre contre les pensées, contre les mensonges et les sentiments qui se manifestent.

L’avoir à mes côtés pour me réconforter et mes guider lorsque mes sentiments tentent de me faire croire que personne d’autre ne le fera, est une aide au-delà de toute mesure !

La prière. C’est une chose très simple à faire. Mais souvent négligée. L’avoir à mes côtés pour me réconforter et me guider lorsque mes sentiments tentent de me faire croire que personne d’autre ne le fera, est une aide au-delà de toute mesure !

Faire partie du corps de Christ

Dieu a créé le corps de Christ pour une bonne raison. Il voulait que les hommes soient ensemble, qu’ils expérimentent la fraternité et la communion les uns avec les autres.

« Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour. » Hébreux 10, 24-25.

Nous sommes tous dans le même combat. Nous luttons tous contre le péché.

Je ne peux permettre que des sentiments me mettent à l’écart de la fraternité. Souvent ce qui m’aide le plus lorsque je me sens seul, c’est de retrouver d’autres chrétiens afin de parler de la Parole de Dieu. Lorsque j’entends mes frères parler de leur combat contre le péché, je réalise que malgré nos différences, nous ne sommes pas si différents. Nous sommes tous dans le même combat. Nous luttons tous contre le péché.

C’est dans la communion que nous réalisons à quel point nous sommes loin d‘être seuls.

Le dernier revers que je peux adresser à cet ennemi, c’est d‘être parmi d’autres chrétiens. D’apprendre vraiment à aimer mes frères en Christ. (Jean 15, 13) C’est la clé.

Au lieu de me soucier de savoir si je suis bien intégré et si je suis apprécié et accepté, je peux donner ma vie et m’intéresser aux autres.

C’est dans la communion que nous réalisons à quel point nous sommes loin d‘être seuls.

Et c’est aussi simple que d’envoyer un message dans lequel on souhaite à quelqu’un d’avoir une journée victorieuse. Ou que de proposer de faire la vaisselle. Inviter quelqu’un à manger. Prier pour les autres. Prier avec les autres. Il y a beaucoup de choses que je peux faire pour donner ma vie pour mes amis, qu’elles soient petites ou grandes.

Et donner ma vie signifie également que je vaincs la méfiance, le doute et la critique et les autres pensées négatives auxquelles Satan veut que je croie. Il faut combattre pour résister à ces pensées, mais si je veux avoir communion avec les autres, alors je suis heureux de faire cela.

Lorsque toute mon attention se porte sur une seule chose : « que puis-je faire pour les autres ? » alors les pensées de solitude diminuent et disparaissent. Et ainsi, je peux avoir la victoire et faire partie de la fraternité.

Et je ne suis jamais seul.

Le prix du combat

Je ferai partie du corps de Christ pour toute l’éternité, entouré de mes frères et sœurs qui ont combattu et mené une guerre contre le péché afin d’avoir une place au ciel.

Je suis encore attaqué par les pensées que Satan dépose sur mon chemin. Mais je combats contre lui. Je combats afin de voir au travers de ses mensonges, afin de m’approcher de Dieu et de me concentrer sur ce que je peux faire pour les autres.

Et chaque jour que je combats, je me rapproche de Dieu. Je me rapproche du corps de Christ. Et ces pensées de solitude, qui à un moment semblaient insurmontables et trop difficiles, deviennent un peu plus faibles que ce qu’elles étaient.

Ceci est mon espérance et mon désir. Je ferai partie du corps de Christ pour toute l’éternité, entouré de mes frères et sœurs qui ont combattu et mené une guerre contre le péché afin d’avoir une place au ciel. Ceci n’est pas de la solitude. C’est la fraternité. Et cette éternité commence aujourd’hui.