Change le cours de ta journée !

Change le cours de ta journée !

Ecrit par: Gillian Savage | Publié: lundi 5 janvier 2015

Y a t-il des jours où tout semble être contre toi ? Dans ce cas-là, on dit souvent que c’est un mauvais jour ! C’est le cas pour moi aujourd’hui.

Je suis fatiguée, tous mes projets sont tombés à l’eau et tout va mal. Ma connexion internet est coupée, on a cambriolé ma voiture, j’ai eu un PV de stationnement et en plus, mon nouveau smartphone est tombé de ma poche et je l’ai perdu. Pour un peu, je pousserais un juron !

 « Tu peux empêcher le mal de se répandre un peu plus sur la terre. »

Au même instant, c’est comme si une lumière s’allumait dans mon cœur. « Tu peux empêcher le mal de se répandre un peu plus sur la terre. »

Pas plus tard qu’hier soir, je pensais à tout ce mal, ce péché et ces ténèbres qu’il y a dans le monde. Il y a certainement des millions de personnes qui ont pensé la même chose que moi en regardant les informations. Toutes ces horreurs qui se passent me donnent un sentiment de désespoir et d’impuissance. Tous ces massacres et toute cette misère. Et à un niveau plus terre à terre, on entend parler de ruptures et de plaintes à n’en plus finir.

Je suis tout à coup infiniment reconnaissante de pouvoir empêcher ce mal de se propager dans mes situations quotidiennes. Un verset me vient à l’esprit : C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. (Eph.6, 13). Je pense à ma vocation en tant que chrétienne. Je peux rester debout pendant les « jours mauvais » et résister malgré la puissance de séduction du péché. Ne jamais céder aux plaintes et à l’amertume ! Je peux y faire barrage !

De nos jours, tout le monde accepte d’avoir une mauvaise journée de temps à autre avec la conséquence qu’on est morose et renfrogné. Mais pourquoi ne pas plutôt accepter l’aide que Dieu donne pour changer le cours de ta journée ? Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. (Hé. 4, 16)

Quelle grâce de recevoir de l’aide pour être patient, donner de bonnes paroles de reconnaissance à mes proches et prier à Dieu avec reconnaissance justement quand on traverse un de ces « jours mauvais. » Ma « modeste personne » fait alors partie d’un tout qui est bien plus grand. Je contribue à empêcher le mal de se répandre un peu plus dans ce monde déjà si mauvais. De plus, je permets à d’autres personnes de voir et de faire connaissance avec quelqu’un qui vit la vie de Jésus à notre époque.